Lyon : les policiers lui confisquent sa barque, l'Allemand réclame 150 millions d'euros

Lyon : les policiers lui confisquent sa barque, l'Allemand réclame 150 millions d'euros
LyonMag

Mardi, un Allemand de 36 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de Lyon. Il était soupçonné de dégradations sur des véhicules de police.

Pour comprendre sa haine des forces de l'ordre du 7e arrondissement, il faut remonter à la fin du mois d'octobre. Cet original arrive à Marseille alors qu'il revient d'Espagne. Sur place, il trouve une barque, la vole et décide de remonter le Rhône avec. Mais interpellé par la police fluviale, le SDF se fait confisquer son embarcation.

Il se trouve alors à 100 kilomètres de Lyon et décide de se rendre dans la capitale des Gaules, persuadé que sa barque est sur place.
Il va donc harceler les policiers du 7e arrondissement qui ne comprennent pas vraiment son histoire, racontée en espagnol. L'homme devient agressif, jette une bouche d'égout sur une voiture garée devant le commissariat. Après un passage en garde à vue et une remise de convocation devant le tribunal, l'Allemand se saisit d'une cannette de bière et brise à nouveau la vitre d'un véhicule de police.

Devant la justice, le SDF n'en démord pas. Soit on lui rend sa barque (retournée depuis à son propriétaire marseillais), soit on le dédommage de 150 millions d'euros, une somme honnête compte-tenu du préjudice...
Il écopera simplement d'une interdiction de fréquenter le 7e arrondissement de Lyon.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
médoc le 09/11/2015 à 22:48

plutôt l'hôpital psychiatrique qui semble convenir à cet allemand car c'est plus simple de prendre le train

Signaler Répondre

avatar
serginho le 08/11/2015 à 12:25
bob.lejuste@yahoo.fr a écrit le 07/11/2015 à 21h43

?je comprends la révolte contre les policiers,car ils se croient tout permis!parce que la Justice "les couvrent"§§nous vivons dans un état policier.rappelez-vous,1942;ils arrétaient et torturaient "les terroristes Français"NOS résistants,des vrais citoyens..

Si c´ etait vraiment un état policier .... Il faudrait construire des dizaines de prisons , car le nombre de délinquants en liberté est astronomique !!!

Signaler Répondre

avatar
justicetaubi le 08/11/2015 à 08:53

La justice Taubira encore clémente !! il vole une barque, puis dégrade un véhicule de police....peine : interdiction de se présenter dans le 7ème arrondissement.....pas grave pour lui, il en reste 8 autres :-(

Signaler Répondre

avatar
nacer le 07/11/2015 à 22:22

Les francais sont jaloux de leurs maitres allemands les policiers francais sont des ripuox des complexés devant les allemands ;

Signaler Répondre

avatar
buran le 07/11/2015 à 22:12

Bravo! Vous parlez ouvertement d'un ALLEMAND, aussi *** qu'il soit.
Écriviez-vous égalemant "LIBYEN","TUNISIEN", "ALGÉRIEN", "MAROCAIN" - "ARABE"???

Enfin, la France est un état de droit/s.

Signaler Répondre

avatar
Libération le 07/11/2015 à 01:44

Sans doute ne savait il pas que la France a été libérée en 1945!

Signaler Répondre

avatar
gogone le 06/11/2015 à 16:56

Article très mal écrit

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 05/11/2015 à 15:07
mamienoelle a écrit le 05/11/2015 à 10h57

une grille, pas une bouche !

C'est vrai que techniquement, la bouche d'égout en tant que telle n'aurait pas fait grand mal
Une légère odeur peut être...

Signaler Répondre

avatar
Justin FRANC le 05/11/2015 à 14:58

les pieds dans l'eau et la tête dans les étoiles !

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 05/11/2015 à 14:15

La justice a été clémente pour ce SDF embarqué dans la galère...

Signaler Répondre

avatar
mamienoelle le 05/11/2015 à 10:57

une grille, pas une bouche !

Signaler Répondre

avatar
bouboule le 05/11/2015 à 09:35

en core un allemand qui pzarle espanol... c'est louche !

Signaler Répondre

avatar
Météore le 05/11/2015 à 08:38

Encore un Allemend
Pas l'amalgame

Signaler Répondre

avatar
Capitaine Hadock le 05/11/2015 à 07:35

Je croyais qu'il était maitre nageur , et non maitre chanteur!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.