Des amendes et du sursis pour les agents de la Ville de Lyon qui détournaient des vidéoprojecteurs

Des amendes et du sursis pour les agents de la Ville de Lyon qui détournaient des vidéoprojecteurs
L'Hôtel de Ville - LyonMag

Ce jeudi, deux hommes âgés de 31 et 46 ans étaient jugés au tribunal correctionnel.

En seulement 5 minutes, les agents de la Ville de Lyon, suspendus puis licenciés depuis les faits qu’on leur reproche, ont été condamnés après "reconnaissance préalable de culpabilité".
Ils ont écopé de 4 mois de prison avec sursis et 500 euros d’amende chacun, avec possibilité d’obtenir une remise de 20% si la somme était réglée avant un mois.

Ces deux ex-agents du service Education avaient pourtant créé un mini-scandale en mars 2015 lorsque leur petit trafic avait été découvert. Dans le cadre de leur emploi, ils détournaient des vidéoprojecteurs estimés à 2200 euros. Puis les revendaient à un prix record sur le site Le Bon Coin : 600 euros !


Un premier préjudice de 15 000 euros avait été estimé par la Ville qui a finalement reconsidéré ce chiffre, compte tenu de la précocité du trafic. Dix vidéoprojecteurs avaient été volés mais seulement trois ont été vendus, le reste a été rendu.

La Ville de Lyon ne s’était donc pas constituée partie civile, permettant à ses ex-agents de récolter une peine allégée.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
nino69 le 22/11/2015 à 14:25

Bien sr pas de nom de famille donc on c'est trs bien de quelle origine ils sont. L'inverse ils auraient leur nom affichs avec leur origines.

Signaler Répondre

avatar
pierre69 le 21/11/2015 à 19:19

Bravo la justice tu vol et voila 500€ d amende quelle honte c est nous qu ils ont voler pas l état mais le contribuable

Signaler Répondre

avatar
C'est logique ! le 21/11/2015 à 09:45

Quand RIVALTA faisait de même en se servant directement dans la caisse, pourquoi ne pas se priver ?

L'humain est bien vulnérable, mais quand ce sont des commis de l'Etat, ça revêt une toute autre dimension

Pour mémoire :
http://www.lyonmag.com/article/33501/conseil-d-etat-rivalta-et-barriol-rembourseront-leur-trop-percu-d-indemnites

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 21/11/2015 à 09:06

Non ? Il avait fait ça pour du fric ? Rhôôôôô...
Mais faut continuer ou pas ?

Signaler Répondre

avatar
honte le 21/11/2015 à 08:53

Une honte !!!!! Je les aurai même condamné plus fermement !!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.