Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rallye : “Digne d’un Dakar”

L'écurie Cummins France, basée à Chassieu, a participé au rallye de Tunisie du 23 avril au 4 mai. Interview de Rainer Wissmanns, Pdg de Cummins France et qui a piloté une voiture au rallye de Tunisie.

Votre bilan du rallye de Tunisie?
Rainer Wissmanns : On a réussi un excellent résultat pour une écurie amateur en terminant 9e grâce à notre équipage vedette Patrick Sireyjol et Paul Vidal. Par contre, nos trois autres équipages ont connu plus de difficultés. Philippe Boutron et Jean-Luc Martin ont terminé 32e, avec pas mal de problèmes mécaniques : boîte de vitesses, suspensions arrières... Du coup, ils ont perdu énormément de temps. Patrice Combe et Bruno Davoust ont dû abandonner à cause d’un moteur cassé. Enfin, Pierre Lauchaume et moi, on a terminé 37e. Mais notre objectif était seulement d’arriver à la fin ! Car sur 65 participants, il y 27 abandons !
Pourquoi il y a eu autant d’abandons ?
D’abord, parce que le parcours était inconnu. Il y avait notamment deux spéciales en Libye très compliquées avec un terrain très cassant, des dunes infranchissables... La durée des spéciales était aussi très longue, jusqu’à 502 km. Du coup, les courses étaient tactiques car il fallait ménager la mécanique et attaquer seulement aux bons moments. Bref, cette course était digne d'un Dakar.
Vos objectifs ?
On va participer au rallye des pharaons en Egypte en octobre. On espère réussir une bonne course. D’autant plus que l’année dernière, notre duo Sireyjol-Vidal avait terminé 2e.

Le Dakar
“L’annulation du Dakar 2008 en janvier a été une immense déception pour notre écurie de 8 pilotes et 5 mécaniciens. Mais on a respecté la décision des organisateurs qui ont pensé avant tout à notre sécurité. Malgré tout, c’est dommage pour les pays africains qui gagnaient beaucoup d’argent avec le Dakar et bénéficiaient une fois par an d’une publicité positive. Malgré tout, je ne pense pas que la disparition du Paris-Dakar signifie la mort des rallyes en Afrique car il y a d’autres courses importantes comme le rallye de Tunisie qui a attiré cette année plus de 60 voitures et une centaine de motards ou le rallye d’Egypte qui a lieu en octobre. Cependant, rien ne peut remplacer le Dakar qui reste la course mythique à laquelle on rêve tous de participer. L’année prochaine, le Dakar se déroulera en Argentine. Mais nous ne savons pas encore si nous y participerons car cela nécessite un investissement important. D’un autre côté la perspective d’aller en Argentine fait aussi rêver car ce pays possède des paysages magnifiques.”



Tags : rallye |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.