Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Pour l’OL, le match de tous les dangers

Photo d'illustration - LyonMag

L'Olympique Lyonnais et son entraîneur Hubert Fournier jouent gros ce dimanche après-midi (17h) à Ajaccio contre le Gazelec.



 

L'OL n'a plus gagné en championnat depuis le 8 novembre contre Saint-Etienne et pointe avant le coup d'envoi au 8e rang de la Ligue 1. Une victoire ramènerait le club de Jean-Michel Aulas au pied du podium et à bonne portée en terme de points au moment de démarrer la phase retour avec, on l'espère bien à l'Olympique Lyonnais, le retour des blessés qui serait le meilleur mercato qui puisse être.

 

 


Car Fournier déplore cette fois-ci, l'absence de Jérémy Morel, qui en défense centrale, s'est avéré l'un de ses meilleurs joueurs ces derniers temps. Christophe Jallet qui avait fait sa rentrée contre Tours en coupe de la Ligue mercredi, est de nouveau forfait pour des douleurs dorsales.

 

 


Cela s'ajoute aux défections de Nabil Fekir, Alexandre Lacazette, Mathieu Valbuena, Samuel Umtiti, Aldo Kalulu, Mathieu Gorgelin (et oui !), Milan Bisevac (qui a lâché mentalement en se plaignant du dos). On pourrait faire une bonne ossature d'équipe de Ligue 1 avec ces joueurs-là. Hubert le soulignait vendredi en conférence de presse : le secteur offensif qui tirait le groupe vers le haut n'est plus là car outre les blessures de Fekir et Lacazette, Njie a été transféré.

 

 


"Cela me laisse penser que nous aurons des jours meilleurs et je crois comme positif le fait d'avoir un programme avec moins de matches après la coupure peut avoir des répercussions positive", affirme Hubert Fournier qui ne nie pas non plus que l'élimination en Ligue des Champions "est la grosse déception de la première moitié de saison". Celle sans doute qui a le plus meurtri Jean-Michel Aulas qui sait que l'équilibre économique du Parc Olympique Lyonnais passe par des bonnes performances d'une grande équipe jouant en coupe d'Europe chaque année. L'objectif numéro un de l'automne était de se qualifier pour les 8es de finale pour le Grand stade.

 

 


"Il y a eu aussi des couacs mais nous avons encore notre mot à dire en championnat", fait remarquer Fournier qui constate que l'équipe retrouve peu à peu des valeurs collectives comme à Valence ou à Nantes. "Je suis assez optimiste. L'équipe ne s'est jamais désunie au Parc malgré la défaite contre le PSG. Ca me fait penser que l'on va vivre des jours meilleurs", assure l'entraîneur. 

 

 


Est-ce que ce sera avec lui ou sans ? Seul JMA le sait mais un changement d'entraîneur au moment du bouleversement d'un changement de stade, l'affaire Puel qui réclame toujours 7 millions d'euros débouté jusqu'à présent mais qui s'est pourvu en cassation, et un éventuel licenciement de Fournier, ça peut faire beaucoup à gérer en sachant que le remplacement d'un coach n'est jamais une garantie de succès surtout avec le mois de janvier qui s'annonce (déplacement à Saint-Etienne et Paris en coupe de la Ligue, réception de Marseille performant à l'extérieur).

 

 


Clairement, un bon résultat de l'OL à Ajaccio arrangerait sûrement aussi bien Hubert Fournier que Jean-Michel Aulas.



Tags : olympique lyonnais | fournier | aulas | grand stade |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.