Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

L’OL, en progrès, lésé par l’arbitrage contre le PSG

Photo d'illustration - LyonMag

Eliminé en quarts de finale de la coupe de la Ligue, mercredi au Parc des Princes par le PSG, l'OL est néanmoins sorti de l'épreuve avec les honneurs et des regrets en raison d'un arbitrage très contesté voire intolérable.

Clairement, l'arbitre Benoît Bastien et ses assistants n'ont pas été à la hauteur d'un tel match et notamment le juge de surface qui n'a pas vu un ballon nettement sorti et repris par Adrien Rabiot que l'autre assistant, celui officiant à la touche n'avait pas vu hors-jeu sur l'action amenant l'ouverture du score.
En fin de partie, Alexandre Lacazette aurait dû bénéficier d'un penalty pour une faute de David Luiz.


Ca fait beaucoup sur un seul match surtout à l'heure où les rencontres sont filmés par tous les angles, les ralentis vus par des centaines de milliers de téléspectateurs ou de spectateurs comme il est possible de le faire au Parc OL sur son smartphone durant la partie...
Déjà, en championnat, le PSG, victorieux 5-1 le 13 décembre, avait, quant à lui, obtenu un penalty douteux pour une faute imaginaire sur Zlatan.

 

L'Olympique Lyonnais aurait-il pu se qualifier sans ces erreurs manifestes ?
Il est difficile de l'affirmer car on peut aussi regretter le deuxième but inscrit par Lucas alors que l'OL avait une situation de corner offensif avant qu'il ne se fasse contrer sur 80 mètres.
L'équipe parisienne ne s'est pas présentée sous sa meilleure configuration avec de nombreux titulaires laissés au repos. Celle de l'OL déplorait aussi quelques absents volontairement laissés sur le banc au coup d'envoi (Lacazette, Grenier) ou blessés (Gonalons, Valbuena, Bedimo).


Bruno Genesio voulait être attentif aux attitudes. Sur ce domaine, il peut être rassuré à quelques jours du derby à Saint-Etienne qui va maintenant mobiliser les énergies, à Saint-Etienne également...
L'entraîneur lyonnais veut donc s'appuyer sur cette rencontre au Parc plutôt que sur les deux précédentes contre Limoges et Troyes pour se projeter sur la seconde moitié de saison.


Mardi en conférence de presse, il avait rappelé qu'il tirerait un premier bilan de son action fin janvier. Malgré la défaite, il peut s'appuyer sur le contenu face aux Parisiens qui reste encourageant. On pourra constater néanmoins que l'OL n'avait pas gagné un match en championnat après la blessure de Samuel Umtiti le 8 novembre contre Saint-Etienne (2 victoires contre Valence en Ligue des Champions et Tours en coupe de la Ligue).


Il a repris sa place comme tour de contrôle de la défense depuis le début de l'année et le fait est que cela nettement mieux pour la stabilité de l'équipe lyonnaise. Umtiti s'impose donc comme un élément incontestable du dispositif.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 5

Déposé le 14/01/2016 à 11h01  
Par Lyonel Citer

Moi ce qui me fait rire cest que le PSG a eu le droit à son petit arbitrage maison (un but invalide avec un ballon qui sort à 50cm, deux mains dans la surface et une faute flagrante dans la surface= 2 pénbaltys non sifflés)

Mais le plus drôle c'est que le PSG pour aller en finale c'est :

- un mach contre Sainté ... au Parc des Princes
- un mach contre l'OL .... au Parc des Princes
- un mach contre Toulouse ..... au Parc des Princes !!

Mais bon personne ne dit rien ... c'est sur il ne faut pas froisser les princes quatriens qui tirent toutes les ficelles en France

Je propose que l'on donne tous les trophés en début de saison au PSG pour que les choses soient plus clairs d'entrée

Déposé le 14/01/2016 à 10h37  
Par Capitaine Evidence Citer

JMA a écrit le 14/01/2016 à 09h47

pénalty sur lacazette ? je ne savais pas que le plongeon était autorisé :)

pour le premier but, par contre, c'est abusé ^^

Il y a un pied de David Luiz qui n'avait rien à faire devant Lacazette. Evidemment, la chute est amplifiée, ce qui le décrédibilise aux yeux de l'arbitre. Mais le contact est réel et une faute sifflée aurait été tout à fait justifiée.

Et puis, 10 minutes auparavant, c'est un véritable numéro de jonglerie qu'ont montré 2 défenseurs du SG, avec pas moins de 3 contacts du membre supérieur du corps (comprenez : "main"), qui aurait pu, là encore, déboucher sur un pénalty. Même si lesdites mains sont involontaires (bras décollés du corps, contact en tombant au sol qui modifie la trajectoire du ballon).

Déposé le 14/01/2016 à 09h47  
Par JMA Citer

pénalty sur lacazette ? je ne savais pas que le plongeon était autorisé :)

pour le premier but, par contre, c'est abusé ^^

Déposé le 14/01/2016 à 09h44  
Par toutafé Citer

les pov' a écrit le 14/01/2016 à 09h02

Même Lyon Mag fait sa pleureuse... Règles de jeu à la con, jeu à la con... Vive le rugby

C'est clair, au rugby il y a vidéo et surtout un truc tout con, le respect de l'arbitre.

On dirait que ne pas avoir recours à la vidéo arrange bien certains clubs de foot...

Déposé le 14/01/2016 à 09h02   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par les pov' Citer

Même Lyon Mag fait sa pleureuse... Règles de jeu à la con, jeu à la con... Vive le rugby

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.