L'OL fait du surplace

L'OL fait du surplace
LyonMag

Accroché dans son Parc OL, par l'OM (1-1), dimanche, l'Olympique Lyonnais fait du surplace dans le ventre mou de la Ligue 1.

Son nouvel entraîneur, Bruno Genesio affirme toujours croire à la possibilité d'accrocher la 2e place occupée par Monaco qui compte neuf points d'avance sur son équipe.
Il a tout à l'intérêt de continuer à l'affirmer pour ne pas donner tort à Jean-Michel Aulas de lui avoir confié l'équipe au détriment d'Hubert Fournier.
Et de son côté, JMA assure le service après-vente en vantant "l'excellent travail" de Genesio.
Mais pour l'heure, l'OL n'est pas mieux classé et compte plus de points de retard (9) sur le 2e qu'à la trêve après la défaite à Ajaccio (6).
Certes, le jeu paraît un peu plus solide et porté vers l'avant avec un 4-3-3 au lieu d'un 4-4-2 qui va mieux à Valbuena notamment mais les joueurs à disposition de Genesio en ce début d'année ne sont pas du tout les mêmes que ceux qu'utilisait Fournier en raison du grand nombre de joueurs blessés constatés dans l'effectif fin 2015 et surtout après le derby aller gagné 3-0, le 8 novembre.  
Et notamment Samuel Umtiti sans lequel l'Olympique Lyonnais n'a battu que Valence, un match pour du beurre en Ligue des Champions et Tours en coupe de la Ligue.

Non, depuis le retour de la trêve hivernale avec un nouveau technicien sur le banc, l'OL n'a gagné que des seconds couteaux (Limoges, Troyes et Chambly) et a trébuché dès lors que cela devenait plus difficile, logiquement devant le PSG (2-1), beaucoup moins contre Saint-Etienne avec une défaite (1-0) et Marseille. Ces deux derniers matches ont été largement dominés par les Lyonnais qui ont clairement manqué de réalisme. Avoir le ballon c'est bien mais il faut l'utiliser pour marquer et face à l'OM, l'OL a eu 67% de possession, comme face aux Verts.
Du coup, cela fait un point sur six lorsque l'OL aurait au moins dû en prendre quatre si ce n'est six sur six sur les deux dernières rencontres.
En championnat, l'Olympique Lyonnais n'a remporté, face à Troyes (4-1), ultra dernier, qu'une seule victoire sur les neuf dernières journées. Sur cette période, il est bon dernier. Même Troyes a fait mieux.

On voit bien l'étendue du travail qui attend Bruno Genesio s'il veut atteindre le podium voire la 2e place à laquelle il prétend penser encore, à moins que cela ne soit du rêve que l'on essaie de vendre.
Le contenu c'est bien mais être efficace c'est mieux et pour l'heure, l'OL n'assure pas les deux en même temps.
On pouvait estimer que fin janvier serait déjà une bonne étape pour estimer les éventuels bienfaits du changement d'entraîneur. On s'en approche et pour l'heure, c'est vraiment discutable. Derrière le vernis de la qualité de jeu qui n'est finalement pas très épais, il y a la réalité des chiffres. 
Samedi, les Lyonnais seront à Bastia qui mettent la pression sur l'arbitrage après s'être faits voler à Guingamp sur un penalty imaginaire. Face à un adversaire qui joue sa survie en Ligue 1, le déplacement à Furiani sera très difficile.

Tags :

ol

om

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Allez les Verts ! le 25/01/2016 à 15:26
Taxiiiiiiimerdapasmoi a écrit le 25/01/2016 à 11h37

S'IL POUVAIT MÊME RECULER !!!!!!! Ça nous ferait des vacances .

oh que oui !

Signaler Répondre

avatar
Free france le 25/01/2016 à 12:19

LACAZETTE TOCARD

Signaler Répondre

avatar
Taxiiiiiiimerdapasmoi le 25/01/2016 à 11:37

S'IL POUVAIT MÊME RECULER !!!!!!! Ça nous ferait des vacances .

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.