Suspicions de maltraitance à l’école Ferdinand Buisson : une cellule d’écoute mise en place

Suspicions de maltraitance à l’école Ferdinand Buisson : une cellule d’écoute mise en place
L'école Ferdinand Buisson à Lyon - DR Google Street View

Une cellule d’information et d’écoute a été mise en place à l’école Ferdinand Buisson dans le 5e arrondissement de Lyon, à la suite d’une plainte déposée par des parents d’élèves à l’encontre d’un animateur périscolaire.

Si la Ville de Lyon parle de "maltraitance" dans un courrier envoyé aux familles, il s’agirait d’une suspicion d’agression sexuelle, selon France 3.

Cette cellule psychologique sera mise en place "le temps nécessaire afin que les parents qui le souhaitent puissent rencontrer les professionnels du service médico-social scolaire afin d’être écoutés, conseillés et accompagnés".

L’animateur mis en cause, lui, a été suspendu de ses fonctions par la Ville de Lyon le temps de l’enquête. Il a également été « mis en congé maladie » de son emploi à la MJC St Just fin janvier.

La MJC promet par ailleurs que l’animateur "ne sera plus au contact des enfants tant qu’une procédure judiciaire n’aura établi toute la clarté nécessaire à la sécurité des enfants et à la sérénité des familles".

Pour rappel, le procureur de la République de Lyon a été saisi par des parents d’élèves car leur enfant de 3 ans se serait plaint de gestes déplacés. Les premières auditions menées par la brigade des mineurs n’auraient rien donné.

X
3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
rectification le 07/04/2016 à 07:33

malgré l’enquête,la mjc l'a maintenu dans ses fonctions jusqu’à fin mars...

Signaler Répondre

avatar
LOL le 06/04/2016 à 09:19
démission a écrit le 05/04/2016 à 15h59

Décidément, il s'en passe dans les écoles !!!

Qu'attend NVB pour démissionner ?

en quoi est elle responsable ?

Signaler Répondre

avatar
démission le 05/04/2016 à 15:59

Décidément, il s'en passe dans les écoles !!!

Qu'attend NVB pour démissionner ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.