Fin de la grève SNCF en Auvergne Rhône-Alpes : retour à la normale attendu ce jeudi

Fin de la grève SNCF en Auvergne Rhône-Alpes : retour à la normale attendu ce jeudi
Photo d'illustration - LyonMag

Après plus de 15 jours de grève, les agents SNCF ont voté la reprise du travail ce mercredi.

Cela la devrait se traduire par un retour à la normale du trafic, et ce de façon progressive, au cours de la journée de jeudi Les TGV que les TER de la région devraient circuler normalement dans la région.

Sans doute les agents ont-ils réussi à obtenir leur requête. Les syndicats restaient sur leur position depuis le 21 mai dernier, en attente de négociations sur le temps de travail des cheminots. La grève était reconduite chaque jour depuis près de trois semaines.

10 commentaires
Laisser un commentaire

avatar
Benoit0169 le 16/06/2016 à 17:17
merci pour les sous a écrit le 16/06/2016 à 12h42

Réponse de la CGT: "Hahahaha!"
Question suivante?

Ce n'est pas la CGT qui contribue à l'économie de ce pays, ça, c'est une certitude ! Et si les syndicats veulent effectivement défendre nos droits (quoi que personnellement, je n'ai rien demandé et je me passe très bien de l'avis de M. MARTINEZ), ils devraient déjà commencer par comprendre que ce sont ceux-là même qu'ils prennent en otage qui sont au final les didons de la farce, en pardant aussi bien des journées de travail qu'en étant obligés le plus souvent de trouver de moyens de transport de subtitution, en plus d'abonnements qui n'ont pas variés d'un centimes depuis le mois d'avril.

Signaler Répondre

avatar
merci pour les sous le 16/06/2016 à 12:42
cachou a écrit le 16/06/2016 à 11h44

PAS TROP TOT mais pour mon abonnement on fait comment car je l'ai paye plein tarif pas tarif minimum

Réponse de la CGT: "Hahahaha!"
Question suivante?

Signaler Répondre

avatar
cachou le 16/06/2016 à 11:44

PAS TROP TOT mais pour mon abonnement on fait comment car je l'ai paye plein tarif pas tarif minimum

Signaler Répondre

avatar
COLUCHE 1979 le 16/06/2016 à 08:27

Sketche COLUCHE 1979 : Le syndicat : le délégué

Le syndicat appelle à la grêve : - "A LA GRÊVE !"
Prenez des notes, hein ! parce que je vais pas répéter, hein !
Les ouvriers :
- Qu'est-ce qu'y a ?
- C'est la grêve !
- Ben, y viennent d'embaucher !
- Ben, y débauchent !
- Ah bon, ! Salauds ! Le patron, rengagez nos camarades ! Aie ! Euh...(Pan sur la tête)
- Aie ! Salut Roger ! T'es dans la police maintenant ! Aie !
- Pardon , s'il vous plait, m'sieu l'agent... Aie ! La République ?
- C'est par là ! (Vlan ! )
Bon. Alors la grêve dure des fois trois semaines, des fois même trois semaine, voire même...
Y en a deux qui suivent ! c'est intéressant, non ?
Pendant les trois semaines, qu'est-ce qu'il fait le patron ?
Il vend ce qu'il a dans son stock !
Il a pas besoin des ouvriers qui fabriquent, pour vendre.
Alors, au bout de trois semaines, il a tout vendu. Il dit :
- "Voilà les mecs... vous avez gagné. Je rengage tout le monde !"
Et les mecs retournent bosser :
- "On a gagné ! On a gagné ! On a... à part les trois semaines qu'on a dans le... !
"Bon, le problème", a dit le patron, "y a deux problèmes :
Y a un problème du côté patron, et y a un problème du côté ouvrier qui se fait sentir !"
Ça sent le problème, ici...
Le patron, quand il rembauche les ouvriers, il est obligé de les augmenter, après la grêve. C'est embêtant ça !
D'ailleurs, il m'a dit : - "C'est ça le problème, parce que, vous comprenez, les ouvriers, il sont bien gentils, moi je les aime bien, moi les ouvriers, et puis il en faut ! Surtout des pauvres !"
Il m'a dit : - "Les ouvriers, ils demandent ça.
On leur donne ça !
Bon, mais ils le prennent !
On est embêtés !"
Et alors du côté ouvrier, il y a un problème : C'est que la grêve, c'est pas payé !
Vous comprenez ? Sauf dans les grandes administrations, mais ça, c'est pas payé, la grêve.
Alors un mec qui dit : - "On a gagné ! On a gagné !"
Ben, ils ont perdu trois semaines !
Alors y avait des remous !
- "Ouais, euh... Ouais, le syndicat nous a fait faire la grêve. Tout ça, euh... on a gagné ta ta ta... Tu vas voir Ta ta ta !
On a paumé trois semaine, oui !"
J'ai dit : - "Camarades, camarades !
D'aucuns diront que le syndicalisme est à la société moderne ce que le mercurochrome est à la jambe de bois.
A ceux là je dirai, rappelez vous l'essentiel :
Le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme !
Le syndicalisme, c'est le contraire !"

Signaler Répondre

avatar
bilan le 16/06/2016 à 08:21

300 millions de perte due aux grèves payés par le contribuable:merci les grévistes!

Signaler Répondre

avatar
philop le 16/06/2016 à 07:54

Non, ils vont travailler.... C'est inhumain ça !

Signaler Répondre

avatar
Benoit0169 le 16/06/2016 à 05:57

Enfin !
Jusqu'à la prochaine...
Et concernant les abonnés, on fait quoi maintenant ? Parce que nos abonnements, eux, ils n'ont pas étyé au service minimum ?

Signaler Répondre

avatar
boycott le 15/06/2016 à 21:56

Vivement que la SNCF connaisse le même sort que la SNCM. Le plus tôt sera le mieux, dans l’intérêt de tous.

Signaler Répondre

avatar
raz le bol s, cf le 15/06/2016 à 18:38

on s en fout on prend la voiture desormais

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.