Une centaine de journalistes en grève au Progrès

Une centaine de journalistes du Progrès se sont mis lundi en grève pour dénoncer la "remise en cause" de la titularisation d'au moins 14 CDD ou pigistes.
"Ce mouvement fait suite à la décision de la direction du Progrès de remettre en cause un accord d'effectif (281 journalistes au total), signé le 4 janvier 2008. Ce texte portait sur la titularisation au Progrès d'un minimum de 14 CDD ou pigistes", explique dans un communiqué le Syndicat national des Journalistes (SNJ) au Progrès, qui avait appelé à la grève pour la journée.
"Aujourd'hui la direction menace de réaliser ces embauches dans le cadre d'une agence de presse filiale, si les syndicats ne signent pas le projet d'accord droits d'auteur qu'elle a concocté", affirme le syndicat, qui "n'entend pas céder au chantage" et refuse une "rédaction à deux vitesses".

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.