Tapage nocturne durant 3 ans : un Lyonnais fêtard condamné à déménager

Tapage nocturne durant 3 ans : un Lyonnais fêtard condamné à déménager
Photo d'illustration - DR

C'était un procès inhabituel qui s'est tenu à Lyon au tribunal correctionnel.

Un homme âgé de 31 ans comparaissait pour agression sonore. Durant 3 ans, il avait multiplié les soirées à son domicile du 40 rue Burdeau dans le 1er arrondissement, rendant la vie de ses voisins impossible. Parmi ces derniers, un seul n'a jamais pu déménager. Un autre s'était rendu au commissariat pour demander à être placé en garde à vue, afin de pouvoir dormir au calme.

Au total, le fêtard cumule 40 procès-verbaux, une saisie de son matériel sonore et une convocation au tribunal à laquelle il ne s'était pas rendue.

Devant le juge cette fois-ci, l'homme a prétexté une spirale dans laquelle il s'était enfermé, pensant même créer "un projet artistique" avec ses soirées à répétition.

Le procureur avait requis la lourde peine d'un an de prison dont 5 mois avec sursis. Il a finalement écopé de 6 mois avec sursis, mais surtout l'interdiction de se rendre au 40 rue Burdeau dès la mi-décembre. Comme il s'agit de son adresse, le trentenaire est donc obligé de déménager.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
voisinage le 21/09/2016 à 08:55

Très bien, un abruti qui ne respecte pas ses voisins doit être puni !!

Je trouve aussi que la justice a été trop clémente.

Souhaitons qu'il ne recommence pas avec ses nouveaux voisins.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.