Brotteaux : des vigiles d'une discothèque en garde à vue après des violences présumées

Brotteaux : des vigiles d'une discothèque en garde à vue après des violences présumées
DR

Nouvel épisode de violences aux Brotteaux ?

Quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Ces vigiles travaillent tous pour une société de sécurité privée, et ont filtré ces dernières semaines les entrées d'une discothèque de la place Jules-Ferry dans le 6e arrondissement de Lyon.
Ils sont accusés par trois fêtards d'avoir exercé des violences.

Selon le Progrès, les premiers faits remontent au 21 août. Un couple originaire d'Ecully cherchait à rentrer dans l'établissement. Refoulés, les amoureux ont insisté et auraient récolté en retour des coups de matraques téléscopiques et de bombe lacrymo (3 jours d'ITT).

Puis le 18 septembre, c'était cette fois un Lyonnais âgé de 29 ans qui, énervé de ne pas être accepté au sein de la boîte de nuit, avait levé le bras comme pour gifler les vigiles. Ces derniers auraient alors maîtrisé très violemment l'individu (3 jours d'ITT également).

Trois des quatre vigiles âgés de 34 à 39 ans ont nié les faits. Ils seront tous jugés en avril.

Les Brotteaux avaient déjà été le théâtre début octobre de la mort d'un Drômois, poignardé à la sortie de la boîte de nuit.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
philippe le solas le 30/10/2016 à 16:05

savez se que le métier de portier est a quel point dure et difficile a exercer tous les style a la porte se présente et d autant plus les personnes qui se présente et qui croie qu ils ont tous les droit quand on est confronter au couteaux aux armes a feu tous les soirs ils ne sont pas des gros bras mais essaye que la tranquillité des clients de la soire se passe bien et pour sa je leur dits bravo et merci de nous préserver de ses fous merde et de ses personnes qui ne prenne pas le soins de s habiller et de respecter l endroit ou ils vont

Signaler Répondre

avatar
Cyril. le 26/10/2016 à 18:34

Je ne savais pas qu'il s'agissait d'employés d'origine étrangère , jusqu'au mot "raciste" sur un commentaire.
Dés qu'une personne "issue de la diversité" est incriminée c'est du racisme, curieux, non, et toujours dans le même sens !!.
Par ailleurs le mot "race" n'étant plus de mise pour le genre humain, le racisme ne devrait pas exister.
Mon Dieu, dans quel monde vivons nous, sans valeur, sans liberté d'[removed]sauf ...), dur, dur ?

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 26/10/2016 à 18:19

outre le comportement de ces physios debiles,quelle honte de se rabaisser a supplier ou s'enerver pour rentrer dans une boite,un peu de fierte merde

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 26/10/2016 à 15:48
Circulez a écrit le 26/10/2016 à 10h02

Ces plaintes sont racistes, tous ça parce que ce sont des vigiles issus de la diversité qui font bien leur travail face à des fils à papa qui pensent être des enfants rois de partout.

Je me disais aussi...

Signaler Répondre

avatar
assumes tes boulettes le 26/10/2016 à 14:00

frapper les gens n'est pas leur travail et si ils le font c'est de leur propre chef , ils sont responsable de leurs actes qu'ils payent pour ce qu'ils ont fait , ca va les calmer !!

Signaler Répondre

avatar
bonsens le 26/10/2016 à 13:33

refuss d'entre et ils insistent...autant ne plus mettre les pieds dans un lieu qui vous refuse...

Signaler Répondre

avatar
voyous. le 26/10/2016 à 11:02

Embaucher des voyous comme vigiles n'est pas très sérieux, leur patron aussi doit être entendu.

Signaler Répondre

avatar
Circulez le 26/10/2016 à 10:02

Ces plaintes sont racistes, tous ça parce que ce sont des vigiles issus de la diversité qui font bien leur travail face à des fils à papa qui pensent être des enfants rois de partout.

Signaler Répondre

avatar
zigounette38 le 26/10/2016 à 08:50

Pour qui se prennent-ils ces vigiles, c'est comme dans les supermarchés il y en a un chez leclerc à Tignieu dans l'isère qui se prend vraiment pour un cador . ils ont des formations ces types ? a revoir alors

Signaler Répondre

avatar
BONUIT le 26/10/2016 à 08:46

Ce quartier festif va finir par voir sa réputation se ternir fortement, pour ma part, je n'ai plus envie d'y mettre les pieds.

Signaler Répondre

avatar
73 le 26/10/2016 à 08:35

Il est vrai que les vigiles de boites de nuit sont souvent des sauvages et, malheureusement, je l'ai vécu dans le 73, aidés par un faux témoignage de la police présente dans la salle.
Leur recrutement devrait être plus sérieux et avoir de gros bras et aimer la castagne ne suffit pas.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.