Une Lyonnaise créatrice d’un foulard antipollution glamour et connecté

Une Lyonnaise créatrice d’un foulard antipollution glamour et connecté
Photo d'illustration - DR

Les yeux qui piquent, la gorge qui gratte et le souffle court... vous souffrez peut-être de la pollution aérienne, notamment en période de pic de pollution comme c'est le cas actuellement dans la région lyonnaise.

Pour contrer ces désagréments, une Lyonnaise, Caroline Van Renterghem a créé un foulard antipollution « novateur ». Destiné aux cyclistes et motard, mais aussi aux allergiques et asthmatiques, le foulard WAIR empêche les gaz, les microparticules et les bactéries d'être inhalés.

La jeune entrepreneuse explique qu’elle a eu l’idée en souffrant elle-même de la pollution atmosphérique : « à Paris, je faisais tous les jours du vélo et à un moment, j’ai vraiment ressenti des gènes respiratoires. Je suis allé consulter le médecin qui m’as dit que je souffrais de la pollution de l’air. J’ai donc cherché à me protéger et j’ai acheté des masques contre la pollution. Mais je me suis vite rendu compte qu’ils étaient très peu confortables en plus de ne pas être esthétiques. Enfin, en me renseignant, j’ai appris que la majorité étaient inefficaces… »

En plus de filtrer l’air « à 0,1 micron », la différence s’opère aussi sur une apparence qui serait « plus glamour » que les masques des concurrents. De plus, le masque comprend également une connexion Bluetooth qui lui permet d'envoyer ses données vers un smartphone. Cela permet, par exemple, de donner des indications concernant la qualité de l'air à l'endroit où on se trouve, et de calculer un trajet moins pollué.

Le foulard, disponible en précommande, coûte entre 50 et 80€ selon les trois différents modèles qui s’adaptent à la morphologie de chacun.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ALibaba le 05/12/2016 à 19:05

Non aux femmes voilées!!!

Signaler Répondre

avatar
laulrent le 04/12/2016 à 13:35
l'abbé Quille a écrit le 04/12/2016 à 10h19

L'idée est bonne mais je préférerai toujours le préventif au curatif.

C'est à dire ? Changer de région comme le recommande les médecins aux allergiques à l'ambroisie dont tous les traitements ont été mis en échec ?

Signaler Répondre

avatar
moktar le 04/12/2016 à 10:44

une raison supplémentaire de porter le foulard.

Signaler Répondre

avatar
l'abbé Quille le 04/12/2016 à 10:19

L'idée est bonne mais je préférerai toujours le préventif au curatif.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.