Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Pascale Crozon - LyonMag

Affaire Jacqueline Sauvage : il faut “amplifier l’effort” selon Pascale Crozon

Pascale Crozon - LyonMag

Mercredi, François Hollande a annoncé qu’il graciait Jacqueline Sauvage.

La sexagénaire, condamnée à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent, a donc été libérée dans la foulée.


Une "décision d’humanité" saluée par la députée PS du Rhône, Pascale Crozon. Dans un communiqué, elle estime qu’il ne faut pas en rester là. "Trop de femmes, en particulier, vivent aujourd'hui dans des situations d'emprise qui ne leur permet plus de voir d'autre solution que la mort de l'un ou l'autre des conjoints. Malgré une prise de conscience depuis une décennie, nous devons amplifier l'effort de formation des médecins et fonctionnaires pour que ces situations soient détectées et que les victimes soient correctement accompagnées avant que de tels drames ne se produisent", écrit Pascale Crozon.

 

La députée villeurbannaise réclame aussi qu’un procureur de la République puisse demander une ordonnance de protection d’une femme considérée comme battue par la police ou la gendarmerie, même sans le consentement de la victime. Mais aussi que les notions de féminicide et d’emprise "soient définies par le code pénal et permettent de mieux appréhender la responsabilité de chacun au moment des faits".

 

Il faut "une initiative parlementaire, faute de quoi l’émotion suscitée par l’affaire Sauvage et la grâce rendue (mercredi) auront été vaines", estime Pascale Crozon, qui n'a plus que 6 mois à passer l'Assemblée nationale, puisqu'elle ne se représentera pas à Villeurbanne en juin prochain.



Tags : crozon | pascale crozon | jacqueline sauvage |

Commentaires 113

Déposé le 11/01/2017 à 14h50  
Par zeus. Citer

Déposé le 11/01/2017 à 11h01  
Par mères innocentes? Citer

zeus. a écrit le 10/01/2017 à 15h21

non seulement s'il divorce il devra laisser le logement mais ne pourra pas se reloger a l'identique et ne pourra plus accueillir ses enfants. Il n'aura aucune aide au logement et en plus devra payer une pension, autant dire qu'il sera obligé d'habiter dans un studio en banlieue.

Un beau pere (vautour) fera son apparition et ses enfant seront probablement maltraités.

Illustration de vos propos :

http://www.faitsdivers.org/23176-Une-fillette-de-2-ans-violee-par-son-beau-pere-succombe-a-ses-blessures.html

http://www.midilibre.fr/2016/06/03/lusion,1343130.php

http://www.ladepeche.fr/article/2016/06/10/2362793-violee-10-ans-beau-pere-juge-vingt-ans-apres.html

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/viole-depuis-l-age-de-6-ans-par-son-beau-pere-deux-jours-de-proces-devant-les-assises-1380002400

http://www.letelegramme.fr/bretagne/viol-sur-mineur-son-beau-pere-mis-en-examen-31-03-2016-11013238.php

Déposé le 10/01/2017 à 15h21  
Par zeus. Citer

Les harpies ça suffit! a écrit le 10/01/2017 à 14h00

Combien d'hommes portent plainte parce que leur femme les a insulté? ... bien évidemment aucun!

Mais si les insultes persistent, certains vont réagir violemment, ainsi le méchant sera l'homme!

Pourquoi pas divorcer? Parce que si il divorce il devra laisser le logement et ne verra plus ses gosses...qui seront élevés peut-être par un "beau-père" ...comme cela est arrivé au père biologique de FIONA qui n'était même pas marié...

non seulement s'il divorce il devra laisser le logement mais ne pourra pas se reloger a l'identique et ne pourra plus accueillir ses enfants. Il n'aura aucune aide au logement et en plus devra payer une pension, autant dire qu'il sera obligé d'habiter dans un studio en banlieue.

Un beau pere (vautour) fera son apparition et ses enfant seront probablement maltraités.

Déposé le 10/01/2017 à 14h00  
Par Les harpies ça suffit! Citer

Combien d'hommes portent plainte parce que leur femme les a insulté? ... bien évidemment aucun!

Mais si les insultes persistent, certains vont réagir violemment, ainsi le méchant sera l'homme!

Pourquoi pas divorcer? Parce que si il divorce il devra laisser le logement et ne verra plus ses gosses...qui seront élevés peut-être par un "beau-père" ...comme cela est arrivé au père biologique de FIONA qui n'était même pas marié...

Déposé le 10/01/2017 à 11h32  
Par zeus. Citer

si 2 jurys l'avaient condamnée ce n'était pas pour rien !

Dès sa sortie, elle a prouvé qu'ils avaient fait le bon choix. Il faut être extrêmement arrogant et orgueilleux pour nier la décision de 2 jurys qui ont assisté au procès.


Rien de bon ne sortira de cette affaire.

Déposé le 10/01/2017 à 11h23  
Par Il aura tout saccagé... Citer

Protégés ou non par les réseaux militants... a écrit le 10/01/2017 à 11h02

"Alors ça y est, c’est officiel, Jacqueline Sauvage ne se sent « pas du tout coupable » du meurtre de son mari.

C’est elle-même qui l’a dit au journaliste Laurent Delahousse quand il lui a posé la question au JT de France 2 où elle est venue s’exhiber, flanquée de ses deux inséparables avocates.

Inutile de le préciser : il n’y avait sur le plateau de télévision aucun juriste ou responsable invité à exprimer une opinion dissidente, le principe du contradictoire existe devant les juridictions (audi alteram partem = écoute l’autre partie) mais pas dans les médias où l’on n’instruit qu’en sens unique !

L’une des avocates a ainsi pu affirmer, sans être corrigée, que « équité et justice, ce n’est pas la même chose »…

Sur une telle copie, nous écririons en Faculté : « les fondamentaux ne sont pas maîtrisés ».

Sachant que l’homicide volontaire est puni de trente ans de réclusion, il est clair, de surcroît, que la condamnation de Madame Sauvage à dix ans n’était pas inéquitable du tout."

Les magistrats qui avaient refusé de la libérer de manière anticipée avaient donc parfaitement raison d’observer qu’elle n’avait aucune conscience de sa culpabilité.

Elle est victime, un point c’est tout, c’est ce qu’on lui répète en permanence et elle considère donc que ce n’est pas un crime d’assassiner dans le dos un conjoint violent.

Avis à toutes celles qui rêvent d’en faire autant : liquidez ces salauds, Mesdames, il ne vous en coûtera rien. Le Code pénal au feu et les juges au milieu !

La suppression de la peine de mort aurait dû sonner le glas du droit de grâce

La grâce présidentielle est sans doute un vestige de l’Ancien Régime mais elle était surtout liée à l’existence de la peine de mort.

(..)

Mais l’abolition de la peine capitale, décidée par le législateur en 1981 et inscrite en 2007 à l’article 66-1 de la Constitution, aurait dû s’accompagner d’une suppression parallèle du droit de grâce.

Pour les peines d’emprisonnement, en effet, le droit de grâce n’a pas du tout la même justification « capitale » que pour la condamnation à mort.

Cette dernière n’était prononcée que de façon tout à fait exceptionnelle tandis que les peines d’emprisonnement sont banales et infligées tous les jours.

Dès lors, le fait de gracier des condamnés et pas d’autres soulève un énorme problème au regard du principe d’égalité devant la justice : pourquoi gracier celui-là et pas les autres ?

L’article 6 de la Déclaration de 1789 affirme solennellement :

« la Loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. »

Qu’en reste-t-il si le président de la République s’amuse à réduire ou supprimer les peines prononcées par les tribunaux sur le seul fondement de son bon plaisir et de son sentiment subjectif ?

C’est alors celui dont l’entourage aura fait le plus de tapage médiatique, ou aura rapporté partout les plus gros mensonges ou aura su faire pleurer Margot dans sa chaumière avec des arguments débilitants, ou aura dénigré les juges et jurés en les faisant passer pour incompétents et inhumains qui obtiendra gain de cause.

Ce n’est plus selon que l’on est puissant ou misérable, comme le disait déjà Jean de La Fontaine, que les sentences varient, c’est selon que l’on est protégé ou non par des réseaux militants capables de faire le buzz. En d’autres termes, c’est l’arbitraire total et le populisme pénal qui l’emportent sur les décisions longuement mûries par les magistrats et jurés en toute connaissance du dossier. "


Démonstration limpide...nul doute que "Agnès" va conseiller l'auteur d'aller voir son psy! :-)) même si Anne-Marie Le Pourhiet est une Juriste spécialiste de droit constitutionnel, professeur de droit public à l’Université de Rennes!



http://www.causeur.fr/sauvage-coupable-journal-grace-egalite-42091.html

Merci pour cet article. Notre société est en pleine confusion, tous les repères craquent, ce quinquennat est un vrai naufrage pour la France...

Déposé le 10/01/2017 à 11h05  
Par faire fi de la vérité...un principe! Citer

Agnès a écrit le 09/01/2017 à 19h05

Vous étiez bien moins enthousiasme quand il a fallu appeler un cardinal complice de pédophile (de ses propres aveux) un complice de criminels.

Vous teniez même une très bonne place dans les soutiens qu'il a malheureusement reçu.

A oui c'est vrai c'était un homme..... et un ecclésiastique de surcroit.

Toujours pas guéri Mickaël? Parlez donc avec votre maman, je reste convaincu qu'elle est là aussi pour vous aider.

Ainsi Mgr BARBARIN aurait avoué qu'il était complice de pédophiles! Vous êtes bien comme BELKACEM, vous avez le mensonge comme doctrine! Seigneur prends pitié "d'Agnès"...

Déposé le 10/01/2017 à 11h02  
Par Protégés ou non par les réseaux militants... Citer

"Alors ça y est, c’est officiel, Jacqueline Sauvage ne se sent « pas du tout coupable » du meurtre de son mari.

C’est elle-même qui l’a dit au journaliste Laurent Delahousse quand il lui a posé la question au JT de France 2 où elle est venue s’exhiber, flanquée de ses deux inséparables avocates.

Inutile de le préciser : il n’y avait sur le plateau de télévision aucun juriste ou responsable invité à exprimer une opinion dissidente, le principe du contradictoire existe devant les juridictions (audi alteram partem = écoute l’autre partie) mais pas dans les médias où l’on n’instruit qu’en sens unique !

L’une des avocates a ainsi pu affirmer, sans être corrigée, que « équité et justice, ce n’est pas la même chose »…

Sur une telle copie, nous écririons en Faculté : « les fondamentaux ne sont pas maîtrisés ».

Sachant que l’homicide volontaire est puni de trente ans de réclusion, il est clair, de surcroît, que la condamnation de Madame Sauvage à dix ans n’était pas inéquitable du tout."

Les magistrats qui avaient refusé de la libérer de manière anticipée avaient donc parfaitement raison d’observer qu’elle n’avait aucune conscience de sa culpabilité.

Elle est victime, un point c’est tout, c’est ce qu’on lui répète en permanence et elle considère donc que ce n’est pas un crime d’assassiner dans le dos un conjoint violent.

Avis à toutes celles qui rêvent d’en faire autant : liquidez ces salauds, Mesdames, il ne vous en coûtera rien. Le Code pénal au feu et les juges au milieu !

La suppression de la peine de mort aurait dû sonner le glas du droit de grâce

La grâce présidentielle est sans doute un vestige de l’Ancien Régime mais elle était surtout liée à l’existence de la peine de mort.

(..)

Mais l’abolition de la peine capitale, décidée par le législateur en 1981 et inscrite en 2007 à l’article 66-1 de la Constitution, aurait dû s’accompagner d’une suppression parallèle du droit de grâce.

Pour les peines d’emprisonnement, en effet, le droit de grâce n’a pas du tout la même justification « capitale » que pour la condamnation à mort.

Cette dernière n’était prononcée que de façon tout à fait exceptionnelle tandis que les peines d’emprisonnement sont banales et infligées tous les jours.

Dès lors, le fait de gracier des condamnés et pas d’autres soulève un énorme problème au regard du principe d’égalité devant la justice : pourquoi gracier celui-là et pas les autres ?

L’article 6 de la Déclaration de 1789 affirme solennellement :

« la Loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. »

Qu’en reste-t-il si le président de la République s’amuse à réduire ou supprimer les peines prononcées par les tribunaux sur le seul fondement de son bon plaisir et de son sentiment subjectif ?

C’est alors celui dont l’entourage aura fait le plus de tapage médiatique, ou aura rapporté partout les plus gros mensonges ou aura su faire pleurer Margot dans sa chaumière avec des arguments débilitants, ou aura dénigré les juges et jurés en les faisant passer pour incompétents et inhumains qui obtiendra gain de cause.

Ce n’est plus selon que l’on est puissant ou misérable, comme le disait déjà Jean de La Fontaine, que les sentences varient, c’est selon que l’on est protégé ou non par des réseaux militants capables de faire le buzz. En d’autres termes, c’est l’arbitraire total et le populisme pénal qui l’emportent sur les décisions longuement mûries par les magistrats et jurés en toute connaissance du dossier. "


Démonstration limpide...nul doute que "Agnès" va conseiller l'auteur d'aller voir son psy! :-)) même si Anne-Marie Le Pourhiet est une Juriste spécialiste de droit constitutionnel, professeur de droit public à l’Université de Rennes!



http://www.causeur.fr/sauvage-coupable-journal-grace-egalite-42091.html

Déposé le 10/01/2017 à 10h54  
Par Jaccooo! Jacooo! Citer

Agnès a écrit le 09/01/2017 à 19h05

Vous étiez bien moins enthousiasme quand il a fallu appeler un cardinal complice de pédophile (de ses propres aveux) un complice de criminels.

Vous teniez même une très bonne place dans les soutiens qu'il a malheureusement reçu.

A oui c'est vrai c'était un homme..... et un ecclésiastique de surcroit.

Toujours pas guéri Mickaël? Parlez donc avec votre maman, je reste convaincu qu'elle est là aussi pour vous aider.

On est en 2017...mais je constate "Agnès" que vous n'êtes toujours pas guéri de vos obsessions... Seigneur prends pitié "d'Agnès"... Bonne Année.

Déposé le 09/01/2017 à 19h05  
Par Agnès Citer

La confusion ça suffit! a écrit le 09/01/2017 à 18h19

Je ne nie pas que des femmes soient victimes d'hommes violents...nul besoin de "stage" donc.

J'affirme que SAUVAGE est une criminelle, que le soutien qu'elle reçoit est scandaleux, que les statistiques brandies par les féministes misandres sont parfaitement fallacieuse quand elles jouent sur les mots, comme lorsqu'elles confondent le nombre et la proportion des "femmes battus" et celles qui subissent des "violences conjugales"... que ceux qui se font bernés par ces manipulatrices, feraient bien d'aller voir ce que ce terme couvre selon ces féministes qui ont déclarer la guerre aux hommes! ...et justifie qu'on les assassine de trois balles dans le dos...quitte à se fabriquer un alibi post-portem!

Vous étiez bien moins enthousiasme quand il a fallu appeler un cardinal complice de pédophile (de ses propres aveux) un complice de criminels.

Vous teniez même une très bonne place dans les soutiens qu'il a malheureusement reçu.

A oui c'est vrai c'était un homme..... et un ecclésiastique de surcroit.

Toujours pas guéri Mickaël? Parlez donc avec votre maman, je reste convaincu qu'elle est là aussi pour vous aider.

Déposé le 09/01/2017 à 18h19  
Par La confusion ça suffit! Citer

Bon stage a écrit le 09/01/2017 à 17h57

A défaut de propagande comme vous dites allez faire un stage ici:

http://www.chu-lyon.fr/web/Service_Urgences psychiatriques _ Pav N_2520_2946.html

Vous serez confronté à la réalité des ces femmes (et quelques hommes) qui après s'être fait soigner leur blessures physiques essayent de soigner leur blessures morales.

Vous en apprendrez beaucoup plus que sur internet, et vous vous rendrez compte du quotidien, bien éloigné des préoccupations "féministes" comme vous le dites.

Je ne nie pas que des femmes soient victimes d'hommes violents...nul besoin de "stage" donc.

J'affirme que SAUVAGE est une criminelle, que le soutien qu'elle reçoit est scandaleux, que les statistiques brandies par les féministes misandres sont parfaitement fallacieuse quand elles jouent sur les mots, comme lorsqu'elles confondent le nombre et la proportion des "femmes battus" et celles qui subissent des "violences conjugales"... que ceux qui se font bernés par ces manipulatrices, feraient bien d'aller voir ce que ce terme couvre selon ces féministes qui ont déclarer la guerre aux hommes! ...et justifie qu'on les assassine de trois balles dans le dos...quitte à se fabriquer un alibi post-portem!

Déposé le 09/01/2017 à 17h58  
Par Ne pas confondre "agir" et "s'agiter"! Citer

Je préfère "Critique de la Société du Spectacle" a écrit le 09/01/2017 à 17h00

Je préfère "Critique de la Société du Spectacle" par le même DEBORD qui explique bien dans quel monde nous vivons.

Si je suis d'accord avec DEBORD sur le constat, je ne suis en rien situationiste et n'adhère en rien à son idéologie...mais sa description de la "Société du Spectacle", à ne pas confondre avec le "show-bizz" comme le font souvent certains journalistes ignares...

Hormis "l'affaire SAUVAGE"...les Primaires en sont une belle illustration...et la campagne présidentielle aussi...un feuilleton destiné à occuper les foules!

..."un feuilleton destiné à occuper les foules!"...à en faire des "spectateurs"... la Société du Spectacle, c'est la Société qui travaille à ce qu'un nombre maximum de personnes soient avant tout des "spectateurs" de spectacles multiples afin qu'ils "n'agissent" jamais vraiment... et même que lorsqu'ils croient "agir"...qu'ils ne soient en réalité que les "acteurs" au sens de "comédiens" qui jouent leur rôle dans le spectacle...Tandis que les dominants eux s'activent en coulisses ou en dehors... Avec la dictature de plus en plus forte du "virtuel" et du "bruit" ...la "réalité" a de moins en moins sa chance...

Il ne faut pas confondre "agir" et "s'agiter",... être "acteur" quand on n'est qu'une "marionnette"! Ne pas confondre "action" et "bougisme" ou "activisme"...

Déposé le 09/01/2017 à 17h57  
Par Bon stage Citer

Non à la Propagande féministe misandre! a écrit le 09/01/2017 à 17h11

Ah bon, "les violences" se limitent maintenant aux homicides?
Vous allez alors du mal à justifier le chiffre avancé par la propagande féministe misandre : 10% des femmes en France subissent des violences conjugales!

Comment sont pris en compte les "violences conjugales" ?

Quand RAOULT dit à sa femme qu'elle s'habille "comme une pute", il a droit à un procès et un lynchage médiatique...

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20130207.OBS8165/violences-conjugales-prison-requise-contre-eric-raoult.html

Quand SAUVAGE tue son mari de trois balles dans le dos, les féministes lui dresse une statue!

A défaut de propagande comme vous dites allez faire un stage ici:

http://www.chu-lyon.fr/web/Service_Urgences psychiatriques _ Pav N_2520_2946.html

Vous serez confronté à la réalité des ces femmes (et quelques hommes) qui après s'être fait soigner leur blessures physiques essayent de soigner leur blessures morales.

Vous en apprendrez beaucoup plus que sur internet, et vous vous rendrez compte du quotidien, bien éloigné des préoccupations "féministes" comme vous le dites.

Déposé le 09/01/2017 à 17h17  
Par Deux poids, deux mesures! Citer

Pour rester polie a écrit le 09/01/2017 à 16h41

J'ai du mal a trouver une "certaine réciprocité" quand plus environ 120 femmes par ans meurent sous les coups de leur conjoint.

Et heureusement d'ailleurs qu'il n'y a pas autant d'hommes battu que de femmes...

"Et heureusement d'ailleurs qu'il n'y a pas autant d'hommes battu que de femmes..." ça c'est ce que vous dîtes!

(Amusant que vous parliez "d'hommes battus", mais de "violences" quand il s'agit des femmes!)

"Combattre les mythes

La médecine contemporaine est consciente qu’il existe différentes raisons pour lesquelles n’importe qui peut devenir violent mais on ne peut qu’espérer que ceux qui souffrent de tels comportements finissent par aller consulter. On attend des hommes qu’ils prennent leurs responsabilité pour toute la violence et les abus et aucune excuse ne sera acceptée.

Alors que lorsque c’est une femme qui est violente notre Société va lui trouver plein d’excuses : dépression post-natale, stress, trauma, troubles des comportements alimentaires, troubles de la personnalité, ménopause, addictions, traumas infantiles, provocation, auto-défense… Même si les hommes savent que ces problèmes existent, cela n’excuse pas le fait qu’ils aient à subir la violence issue de ces troubles.

Lorsqu’une femme est violente dans une relation de couple, elle n’est pas spécialement considérée comme une mauvaise mère. Si un homme est violent envers sa partenaire, il est automatiquement admis qu’il est un mauvais parent.

La Loi part du principe qu’un enfant est presque toujours mieux avec sa mère.

Par conséquent, puisque la Loi ne prévoit rien pour eux, la seule alternative pour les hommes est soit de rester et de subir soit de quitter leur famille.

Si un homme victime demande de l’aide, notre Société devrait lui offrir la même protection et la même aide qu’aux femmes. Les femmes devraient être jugées selon les mêmes règles que les hommes et les femmes violentes devraient être tenues pour responsables de leurs actions.


Plus sur http://soshommesbattus.over-blog.com/article-32501856.html

Déposé le 09/01/2017 à 17h11  
Par Non à la Propagande féministe misandre! Citer

Pour rester polie a écrit le 09/01/2017 à 16h41

J'ai du mal a trouver une "certaine réciprocité" quand plus environ 120 femmes par ans meurent sous les coups de leur conjoint.

Et heureusement d'ailleurs qu'il n'y a pas autant d'hommes battu que de femmes...

Ah bon, "les violences" se limitent maintenant aux homicides?
Vous allez alors du mal à justifier le chiffre avancé par la propagande féministe misandre : 10% des femmes en France subissent des violences conjugales!

Comment sont pris en compte les "violences conjugales" ?

Quand RAOULT dit à sa femme qu'elle s'habille "comme une pute", il a droit à un procès et un lynchage médiatique...

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20130207.OBS8165/violences-conjugales-prison-requise-contre-eric-raoult.html

Quand SAUVAGE tue son mari de trois balles dans le dos, les féministes lui dresse une statue!

Déposé le 09/01/2017 à 17h00  
Par Je préfère "Critique de la Société du Spectacle" Citer

zeus. a écrit le 09/01/2017 à 16h52

Lisez ceci : la societe du spectacle de Guy Debord 1967

Je préfère "Critique de la Société du Spectacle" par le même DEBORD qui explique bien dans quel monde nous vivons.

Si je suis d'accord avec DEBORD sur le constat, je ne suis en rien situationiste et n'adhère en rien à son idéologie...mais sa description de la "Société du Spectacle", à ne pas confondre avec le "show-bizz" comme le font souvent certains journalistes ignares...

Hormis "l'affaire SAUVAGE"...les Primaires en sont une belle illustration...et la campagne présidentielle aussi...un feuilleton destiné à occuper les foules!

Déposé le 09/01/2017 à 16h56  
Par Norbert MAROT a étré sauvagement assassiné! Citer

Pour rester polie a écrit le 09/01/2017 à 16h30

Lisez ceci :

http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-faites-aux-femmes-lhorreur-en-chiffres-211114-82737

Vous comprendrez vite que la grâce de Jacqueline Sauvage n'est qu'un épiphénomène bien éloigné des réalités des violences conjugales et qui ne peut préoccuper que des males en rut au café du commerce.

N'essayez pas de noyer le poisson, la question n'est pas "les violences faites aux femmes" mais le meurtre d'un homme par son épouse de trois balles dans le dos, alors qu'aucun affrontement n'était en cours!

Aucune légitime défense n'est recevable! Deux Cour d'Assises l'ont condamnée et si j'avais été juré j'aurai fait de même au vue de l'histoire réelle et non de la fable propagée par les medias et le lobby féministe misandre!

Vous ne pouvez pas me dire que j'ai raison, puisque cela voudrait dire que vous êtes complice d'une criminelle!

SAUVAGE a sauvagement tué Norbert MAROT qui eu le tord un jour de l'épouser!

Cette criminelle graciée devrait avoir au moins la décence de se faire oublier!

Déposé le 09/01/2017 à 16h52  
Par zeus. Citer

Pour rester polie a écrit le 09/01/2017 à 16h30

Lisez ceci :

http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-faites-aux-femmes-lhorreur-en-chiffres-211114-82737

Vous comprendrez vite que la grâce de Jacqueline Sauvage n'est qu'un épiphénomène bien éloigné des réalités des violences conjugales et qui ne peut préoccuper que des males en rut au café du commerce.

Lisez ceci : la societe du spectacle de Guy Debord 1967

Déposé le 09/01/2017 à 16h48  
Par Assassiner nouveau "Droit fondamental des femmes"! Citer

zeus. a écrit le 09/01/2017 à 15h42

D'abord personne ne s'acharne sur elle, deuxièmement les maris violents ne sont pas graciés.

La foule lyncheuse des féministes dont la chef de file semble être devenue SAUVAGE, crie "A mort Norbert! A mort Norbert!"

Madame MAROT (Jacqueline SAUVAGE) a satisfait leurs désirs avant qu'elles la connaissent, en exécutant leur sentence de 3 balles dans le dos de Norbert MAROT!

Toutes ces "gentilles, innocentes et douces" madames (puisque elles ont interdit "mademoiselle") sont bien entendu toute contre la peine de mort et sont horrifiées de la proposition de Marine LE PEN qui ne cessent-elles de rappeler est contraire ...aux "droits de l'homme"!

Il semble que Norbert MAROT n'avait pour elles que le droit de se faire assassiner!

Encore un peu et vous verrez qu'elles nous expliqueront que SAUVAGE avait le devoir de se défendre et donc de lui tirer trois balles dans le dos... d'ailleurs elles n'ont pas attendu...les voilà qui plaide pour la "légitime défense différée"! C'est à dire pour le "droit de tuer"! Mais attention, uniquement pour les femmes et contre les hommes (blancs de préférence)!

Pour les féministes, les femmes doivent être les seules à avoir le droit de vie ou de mort sur l'enfant qu'elle porte ou sur leur "mari violent"! Voilà que l'Affaire SAUVAGE pour ses "défenseuses des femmes" que la vengeance, l'assassinat, des "hommes violents" devient après l'avortement un nouveau "droit fondamental des femmes"!

IL parait que c'est ça le progrès!

Déposé le 09/01/2017 à 16h41  
Par Pour rester polie Citer

Vous avez dit "acharnement"? a écrit le 09/01/2017 à 16h33

Réflexion on ne peut plus juste!

En effet on me reproche de "m'acharner" sur SAUVAGE, alors qu'elle s'acharne à se prétendre innocente du meurtre pour lequel elle a été condamnée deux fois!

Acharnement de ses partisans de faire passer sa victime pour LE seul coupable!

Acharnement à nier la réciprocité des violences entre hommes et femmes, tout au moins en Occident où les féministes sévissent!

Ceux qui s'acharnent à démontrer que les hommes (blancs de préférence) sont les coupables et persécuteurs, tandis que les femmes sont par définition, victimes et innocentes!

J'ai du mal a trouver une "certaine réciprocité" quand plus environ 120 femmes par ans meurent sous les coups de leur conjoint.

Et heureusement d'ailleurs qu'il n'y a pas autant d'hommes battu que de femmes...

Déposé le 09/01/2017 à 16h33  
Par Vous avez dit "acharnement"? Citer

zeus. a écrit le 09/01/2017 à 15h42

D'abord personne ne s'acharne sur elle, deuxièmement les maris violents ne sont pas graciés.

Réflexion on ne peut plus juste!

En effet on me reproche de "m'acharner" sur SAUVAGE, alors qu'elle s'acharne à se prétendre innocente du meurtre pour lequel elle a été condamnée deux fois!

Acharnement de ses partisans de faire passer sa victime pour LE seul coupable!

Acharnement à nier la réciprocité des violences entre hommes et femmes, tout au moins en Occident où les féministes sévissent!

Ceux qui s'acharnent à démontrer que les hommes (blancs de préférence) sont les coupables et persécuteurs, tandis que les femmes sont par définition, victimes et innocentes!

Déposé le 09/01/2017 à 16h30  
Par Pour rester polie Citer

zeus. a écrit le 09/01/2017 à 15h42

D'abord personne ne s'acharne sur elle, deuxièmement les maris violents ne sont pas graciés.

Lisez ceci :

http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-faites-aux-femmes-lhorreur-en-chiffres-211114-82737

Vous comprendrez vite que la grâce de Jacqueline Sauvage n'est qu'un épiphénomène bien éloigné des réalités des violences conjugales et qui ne peut préoccuper que des males en rut au café du commerce.

Déposé le 09/01/2017 à 15h42  
Par zeus. Citer

Question? a écrit le 09/01/2017 à 14h17

Vous avez raison Mickaël de parler d'indécence mais c'est bien de la votre qu'il s'agit.
Pourquoi vous acharnez vous sur Madame Sauvage alors qu'on ne vous entend jamais condamner les maris violents qui tabassent ou tuent leurs compagnes? Ils sont pourtant bien plus nombreux?

Est ce que le fait d'être un homme donne droit à vos yeux à cette impunité?

D'abord personne ne s'acharne sur elle, deuxièmement les maris violents ne sont pas graciés.

Déposé le 09/01/2017 à 14h17  
Par Question? Citer

Impunité et indécence! a écrit le 09/01/2017 à 13h20

Quand je l'ai vue j'ai zappé! Pas question d'entendre cette criminelle!

Autre "horreur" à laquelle j'ai échappé, puisque je boycotte l'émission d'Ardisson et Canal + : le mentor des frères Koauchi cornaqué par la businesswoman de la "déradicalisation" Dounia BOUZAR brandir un badge "JE SUIS CHARLIE"!

http://larealiteenface.overblog.com/2017/01/impunite-et-indecence-sur-canal.l-ex-mentor-des-kouachi-affirme-etre-charlie.html

Vous avez raison Mickaël de parler d'indécence mais c'est bien de la votre qu'il s'agit.
Pourquoi vous acharnez vous sur Madame Sauvage alors qu'on ne vous entend jamais condamner les maris violents qui tabassent ou tuent leurs compagnes? Ils sont pourtant bien plus nombreux?

Est ce que le fait d'être un homme donne droit à vos yeux à cette impunité?

Déposé le 09/01/2017 à 13h23  
Par Je ne suis pas coupable! Citer

Lucifer a écrit le 08/01/2017 à 18h45

qu'a -t-elle dit ? Merci

Cette criminelle enfermée dans son mensonge ne devrait pas pouvoir s'exprimer au Journal de 20h00...

Gracié par HOLLANDE 1er elle n'en demeure pas une criminelle qui a tuer son mari de trois balles dans le dos!

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-363301-jacqueline-sauvage-a-raconte-hier-soir-sur-france-2-pour-la-premiere-fois-le-moment-ou-elle-a-appris-sa-liberation-regardez.html

Déposé le 09/01/2017 à 13h20  
Par Impunité et indécence! Citer

Elodie a écrit le 08/01/2017 à 17h25

tellement choquée par les propose de Jacqueline Sauvage sur A2. Je regrette d'avoir demandé sa grâce, que cette femme soit soignée, c'est l'urgence de lui faire admettre qu'elle est bien coupable quelles que soient les circonstances atténuantes. Et surtout qu'elle se fasse oublier, ses interventions ne peuvent qu'être préjudiciables à la cause des femmes battues

Quand je l'ai vue j'ai zappé! Pas question d'entendre cette criminelle!

Autre "horreur" à laquelle j'ai échappé, puisque je boycotte l'émission d'Ardisson et Canal + : le mentor des frères Koauchi cornaqué par la businesswoman de la "déradicalisation" Dounia BOUZAR brandir un badge "JE SUIS CHARLIE"!

http://larealiteenface.overblog.com/2017/01/impunite-et-indecence-sur-canal.l-ex-mentor-des-kouachi-affirme-etre-charlie.html

Déposé le 08/01/2017 à 18h45  
Par Lucifer Citer

Elodie a écrit le 08/01/2017 à 17h25

tellement choquée par les propose de Jacqueline Sauvage sur A2. Je regrette d'avoir demandé sa grâce, que cette femme soit soignée, c'est l'urgence de lui faire admettre qu'elle est bien coupable quelles que soient les circonstances atténuantes. Et surtout qu'elle se fasse oublier, ses interventions ne peuvent qu'être préjudiciables à la cause des femmes battues

qu'a -t-elle dit ? Merci

Déposé le 08/01/2017 à 17h25  
Par Elodie Citer

tellement choquée par les propose de Jacqueline Sauvage sur A2. Je regrette d'avoir demandé sa grâce, que cette femme soit soignée, c'est l'urgence de lui faire admettre qu'elle est bien coupable quelles que soient les circonstances atténuantes. Et surtout qu'elle se fasse oublier, ses interventions ne peuvent qu'être préjudiciables à la cause des femmes battues

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.