Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Alex Morgan et son plus grand fan, Jean-Michel Aulas - LyonMag

Alex Morgan, une star et ses fans à l’OL

Alex Morgan et son plus grand fan, Jean-Michel Aulas - LyonMag

Vue de loin, l’arrivée d’Alex Morgan à Lyon ressemble à un gag.

Alex Morgan, prête à conquérir le Vieux continent - LyonMagAlex Morgan, prête à conquérir le Vieux continent - LyonMag

Pendant des mois, Jean-Michel Aulas a interpellé la joueuse américaine sur le réseau social Twitter, l’invitant à rejoindre son équipe féminine sous peu.

"Je me demandais qui était ce fou, rigole aujourd’hui Alex Morgan, présentée à la presse ce samedi. On en a beaucoup rigolé après. Mais pour moi, l’OL était le meilleur club du monde et je voulais en faire partie".

 

La persévérance du président lyonnais a donc payé. Il était le plus heureux des hommes ce midi aux côtés de ses deux nouvelles recrues, Alex Morgan donc et la défenseure allemande Josephine Henning.

"Alex Morgan est une star du foot, explique JMA. Mais c’est aussi une personne qui a près de 11 millions de fans sur les réseaux sociaux. Lucas au PSG, qui est la référence chez les garçons en France, n’en a que 9 millions. Sa notoriété vient de ses performances et de son charisme".

 

Du charisme, Alex Morgan en regorge. Et l’OL n’a que six mois pour en profiter. D’où le projet de websérie montée par le club, qui suivra le quotidien d’une Américaine à Lyon à travers 20 épisodes. Un premier dispositif pour toucher le marché étasunien, car ça sera le rôle principal d’Alex Morgan en dehors du terrain, "promouvoir l’OL aux Etats-Unis". Car l’Américaine est une vraie star, qui parle facilement de ses "fans", comme très peu de joueurs masculins se sentiraient légitimes de le faire. Une sorte de Cristiano Ronaldo au féminin, l’humilité en plus.

 

L’attaquante au palmarès ultra-riche retournera ensuite à Orlando pour finir la saison américaine. "Je suis convaincue qu’elle voudra ensuite revenir à Lyon", parie Jean-Michel Aulas.

 

Quelle place à l'OL pour la star ?


Alex Morgan devra d’abord apprendre à connaître Lyon, dont elle ne sait "rien". Puis le style de jeu du football européen, elle rencontrera d’ailleurs son entraîneur Gérard Prêcheur mardi pour parler tactique. "Je veux gagner des titres, évoluer en tant que joueuse et promouvoir le foot féminin. Ici j’ai moins de pression qu’aux Etats-Unis", relance Alex Morgan.

 

Gérard Prêcheur, sommé par Jean-Michel Aulas d’avoir désormais des résultats presque exclusivement positifs, est toutefois face à un casse-tête. Le statut d’Alex Morgan l’obligerait presque à l’aligner en attaque. Or, ce domaine est déjà bien fourni et marche à plein régime, notamment avec Ada Hegerberg. "La vérité, c’est le terrain, Alex sera évaluée avec les mêmes indicateurs que les autres. Mon devoir est de créer le contexte le plus favorable pour qu’elles (avec Josephine Henning ndlr) s’adaptent au jeu. Et là, il n’y a pas de période de préparation comme en été pour s’adapter", annonce le coach lyonnais.

 

Si Josephine Henning devrait faire ses grands débuts dès dimanche en Coupe de France, Alex Morgan va reprendre doucement la compétition et pourrait être alignée à Guingamp le 14 janvier selon Jean-Michel Aulas. D’ici là, une autre joueuse aura fait son arrivée lors de ce mercato, la jeune canadienne Kadeisha Buchanan, recrutée pour renforcer la défense lyonnaise.



Tags : Alex Morgan | ol | olympique lyonnais | ol féminin |

Commentaires 2

Déposé le 08/01/2017 à 09h00   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par casanova Citer

Quel dragueur notre JMA !

Déposé le 08/01/2017 à 07h39  
Par franjo Citer

La nouvelle Gourcuff ...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.