Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le concert inaugural de Will.I.Am - LyonMag

Parc OL : les 5 moments forts de sa première année

Le concert inaugural de Will.I.Am - LyonMag

Le Parc OL de Décines fête ce lundi sa première bougie. L’occasion de revenir sur ses premiers grands moments. Best-of.

OL – Troyes (4-1), 9 janvier 2016 : première réussie !

Premiers frissons. L’OL n’a pas manqué son entrée dans son nouveau stade. Ultra-dominateurs en première mi-temps et très vite récompensés par l’ouverture du score d’Alexandre Lacazette (17e), les Lyonnais n’ont douté que cinq petites minutes. Lorsque Fabien Camus (67e) a décoché une superbe frappe du gauche à 30 mètres des buts d’Anthony Lopes. Après cette frayeur, deux bijoux de Rachid Ghezzal (72e) et de Jordan Ferri (81e) ont enflammé le Parc OL et ont permis aux Lyonnais de finir tranquillement la rencontre. Histoire de bien terminer la crémaillère, Claudio Beauvue a même marqué dans les derniers instants (90e). Il en avait profité pour chambrer les supporters lyonnais. Un adieu puisqu’il partira une semaine après au Celta Vigo. Une large victoire qui permet alors aux Gones de se rapprocher du podium.

 

OL – PSG (2-1), 28 février 2016 : le Parc OL s’en souvient encore

En mode Ligue des champions. Ce soir-là, le Parc OL s’était fait tout beau pour son premier grand rendez-vous. Les Lyonnais avaient démarré sur les chapeaux de roues et ont enflammé rapidement la rencontre. Bien servi par Alexandre Lacazette, Maxwel Cornet s’était joué facilement de Van der Wiel sur le côté gauche avant de fusiller Kévin Trapp d’une puissante frappe. Le pressing lyonnais s’était poursuivi et les occasions s’étaient enchainées. Juste avant la mi-temps (45e + 2), bien servi par Rafael, l'Espagnol Sergi Darder a enrhumé Thiago Silva d'un coup du sombrero dans la surface avant de glisser le ballon sur la gauche du gardien parisien d'un extérieur du pied subtil. Quel golazo ! Le défenseur central brésilien en fait encore des cauchemars la nuit.

Reboostés par la mi-temps, les joueurs de Laurent Blanc étaient alors revenus avec bien d'autres intentions. Et c'était finalement Lucas qui avait permis à ses coéquipiers de revenir dans le match au début du second acte. La dernière demi-heure fut dure, mais les Lyonnais étaient tout de même parvenus à s'imposer contre l'ogre parisien. 

 

OL – Monaco (6-1), 7 mai 2016 : feu d'artifice à Décines !

"Mapou Yanga-Mbiwa lalalalala, Mapou Yanga-Mbiwa lalalalala". C'est sûrement le plus beau moment du Parc OL. Contre l'AS Monaco, c'était une finale pour accéder directement à la plus prestigieuse des compétitions européennes, la Ligue des champions. Et les joueurs de Bruno Genesio ont livré une prestation XXL en infligeant une fessée aux Monégasques (6-1) dans une ambiance de fête. Emmenés par un Lacazette en feu, auteur d'un magnifique triplé (8e, 36e et 81e) et d'un Mapou Yanga-Mbiwa de gala (2 buts), les Gones ont fait le spectacle face à une équipe monégasque réduite à dix et totalement dépassée par les assauts lyonnais. Rendez-vous en Ligue des champions !

Concert de Rihanna, 19 juillet 2016 : show à l'américaine 

Il y avait eu Will.I.Am qui avait réalisé un DJ set en janvier lors de l’inauguration du Parc OL contre Troyes, puis Christophe Maé pour la fin de saison des filles. Le président lyonnais rêvait depuis de voir une nouvelle star chanter dans son antre. C'est donc Rihanna qui a été choisi pour faire le show, lors de sa première date française de son Anti World Tour, quelques jours après avoir annulé sa date à Nice en raison de l'attentat du 14 juillet. Devant 35 000 spectateurs, la superstar a enflammé la scène durant 1h30. Un concert à l'américaine trop court au goût de certains, mais qui a permis de se rendre compte que l'enceinte de Décines était idéale pour ce genre d’évènements. Coldplay, le 8 juin prochain, sera une nouvelle belle occasion de le prouver.

 

Winter Game, 30 décembre 2016 : le Parc OL en mode patinoire 

25 182. C'est le nombre de spectateurs qui ont assisté au Winter Game entre le LHC et Grenoble. Ce qui a permis de battre le record d'affluence pour une rencontre de hockey sur glace en France. Au niveau sportif, les Lyonnais se sont inclinés assez largement (5-2) contre des Brûleurs de Loups, visiblement pas impressionnés par ce stade. Si certains spectateurs ont trouvé que la patinoire était trop au centre du terrain, et donc que la vision des joueurs était difficile - par rapport à Charlemagne, c'est normal - cet événement a été une nouvelle réussite pour le Parc OL. Le partenariat entre le LHC et l'Olympique lyonnais devrait durer dans l'avenir.

 


2017, beau programme en perspective

En 2017, l'Olympique lyonnais foulera évidemment la pelouse de Décines avec notamment la réception de l'AZ Alkmaar à l'occasion des 16e de finale de l'Europa League dès le 23 février prochain. Il y aura également la finale de la Coupe de la Ligue 2017 le 1er avril, un événement qui se fera quoi qu'il arrive sans l'OL déjà éliminé par Guingamp en décembre dernier. Le Parc OL brillera enfin de mille feux à l’occasion du concert du groupe mondialement connu Coldplay. Ce sera le 8 juin, et c'est déjà complet !



Tags : Parc OL | ol | olympique lyonnais |

Commentaires 2

Déposé le 09/01/2017 à 12h52   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par chris Citer

Et les finales Coupe d'Europe de rugby: record du stade !!

Déposé le 09/01/2017 à 10h45  
Par lyonnix Citer

Mouai, dans les 5 moments forts, il ne faudrait pas oublier l'Euro 2016, pas forcément les 6 matchs joués au Parc OL mais au moins, l'épopée des Bleus en 1/8ème contre l'Irlande au stade. Beau spectacle et belle rencontre !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.