Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Pincé sous Fourvière, le routier belge prenait de la coke pour rester éveillé

Photo d'illustration - LyonMag

Les chauffeurs routiers sont tenus de faire des pauses régulières pour éviter de provoquer un accident.

Mais ce Belge avait trouvé la parade pour réaliser ses trajets au plus vite. Il prenait de la cocaïne qui lui permettait de rester éveillé : sur 26 heures de conduite, il n'avait donc dormi que 4 heures.

 

Son erreur aura été d'emprunter le tunnel de Fourvière, interdit aux poids-lourds. Contrôlé par la police, le routier a été interpellé après son dépistage positif à la cocaïne. Il avait également placé un aimant sur son capteur de mouvement pour lui permettre de brouiller ses temps de conduite. Selon le Progrès, cela avait également désactivé l'ABS, augmentant les chances d'accident grave.

 

Laissé libre après le paiement de sa caution de 10 000 euros, le routier belge a vu son permis être confisqué, il n'a également pas le droit de circuler en France durant 6 mois. Il sera prochainement jugé au tribunal correctionnel de Lyon. Quant à son camion, il a été rapatrié aux frais de son employeur.


Commentaires 4

Déposé le 01/02/2017 à 12h23  
Par @ c'est connu Citer

La cocaïne est les routier c'est connu.
Dans certains pays (inde par exemple) c'est même un fléau tellement c'est généralisé.

Déposé le 31/01/2017 à 18h55  
Par Je suis une truffe Citer

Un capteur de mouvement ?
Un aimant qui désactive un ABS de PL ??
Un routier qui utiliserait la coke pour conduire plus longtemps ??? (ou un cocaïnomane qui conduit ?)
Mais c'est quoi ce tissu de conneries ?

Déposé le 31/01/2017 à 12h56  
Par JohnnyClayton Citer

"Augmentant les chances d'accident grave" :
C'est une chance, un accident?
Vous êtes sûr que ce n'est pas plutôt un risque?
....

Déposé le 31/01/2017 à 11h02  
Par le petit bout de la lorgnette... Citer

La faute du routier, de son employeur, de la dérégulation européenne et de la concurrence sauvage des "travaileurs détachés", de cette société qui entend nier les réalités et les limites biologiques?

Quoiqu'il en soit c'est toujours le lampiste qui trinque...

Ce routier n'est évidemment pas le seul à prendre de la cocaïne pour survivre et être "performant"!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.