Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Olympique Lyonnais - LyonMag

L’OL, réaliste, l’emporte à Angers (1-2) mais craint une grave blessure de Tolisso

Olympique Lyonnais - LyonMag

L’Olympique Lyonnais s’est contenté de peu pour renouer avec la victoire en Ligue 1.

Déjà privé d’Alexandre Lacazette et d’Emmanuel Mammana, Bruno Genesio a également dû faire sans Memphis Depay blessé à la cheville au dernier moment. Pressé par Bordeaux au classement, l’OL devait réagir ce vendredi soir pour remonter à la quatrième place du championnat.

 

Dans une rencontre pleine de tension (une habitude ces dernières semaines pour Lyon), les Gones ont su faire le dos rond pour venir à bout d’Angers. Dominés par des Angevins joueurs, les Lyonnais peinent d’abord à se sortir du pressing adverse. Après plusieurs chevauchées offensives des locaux, Mathieu Valbuena parvient à ouvrir le score. Sur un centre de Maxime Gonalons, mal dégagé par le gardien d’Angers, le ballon vient ricocher sur le genou de Valbuena qui marque là son huitième but de la saison en Ligue 1 (18e, 0-1).

 

Malgré cette avance d’un but, Angers continue à mettre la pression sur la défense de l’OL. Une tactique qui a failli se montrer payante. Sur une faute de concentration, Diakhaby aux abords de sa surface n’appuie pas assez sa passe vers Anthony Lopes et Ndoye en profite pour la récupérer mais voit sa tentative arrêter par le portier lyonnais (33e). Contre le cours du jeu, les joueurs de Bruno Genesio doublent la marque grâce à un coup-franc de Nabil Fekir (41e, 0-2). C’est le premier but marqué sur coup-franc direct cette saison pour l’OL en Ligue 1.

 

Au retour des vestiaires, Angers réduit la marque sur corner par Ndoye (49e, 1-2). Moins d’une minute après, le capitaine du SCO d’Angers alerte une nouvelle fois Anthony Lopes qui parvient cette fois à bien capter sa frappe. L’Olympique Lyonnais réagit ensuite par deux fois grâce à Valbuena et Gonalons, mais les deux tentatives sont arrêtées par le portier adverse (56e et 58e). La dernière action chaude de la rencontre est pour les Angevins qui trouvent la transversale de Lopes (74e). L’OL est chanceux ce vendredi soir.

 

 

"À priori rien de cassé" pour Tolisso

 

 

Une chance toute relative lorsque Pavlovic est venu découper Corentin Tolisso, au niveau de la cheville (76e). Le défenseur local est exclu immédiatement par l’arbitre. Inquiets, les Lyonnais demandent tout de suite le changement pour leur numéro 8. Touché à la cheville droite, Tolisso aurait la malléole gonflée ce qui pourrait lui faire manquer la demi-finale aller de Ligue Europa à Amsterdam, ce mercredi. « Je pense que ça devrait aller, à priori il n’y a rien de cassé. Mais on va attendre les examens de demain pour pouvoir être sûr » a confié Bruno Genesio à propos de son milieu de terrain.

 

Dominé dans l’engagement et l’envie, l’OL s’en sort bien et remonte à la quatrième place de Ligue 1 grâce à cette courte victoire à Angers (1-2). « C’est toujours très difficile de venir jouer ici à Angers. On a eu beaucoup de déchets techniques dans cette rencontre, c’est sûrement dû au fait qu’on a un peu la tête en Ligue Europa » a analysé le coach de l’Olympique Lyonnais.

 

Prochain rendez-vous mercredi à Amsterdam face à l’Ajax en demi-finale de Ligue Europa.

 



Tags : ol | olympique lyonnais | Ligue 1 |

Commentaires 1

Déposé le 30/04/2017 à 12h54  
Par sans souci Citer

quand on a une demi finale à jouer, on préserve ses joueurs........

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.