Les débordements de Bastia-OL devant la justice corse ce lundi

Les débordements de Bastia-OL devant la justice corse ce lundi
DR

Le tribunal correctionnel de Bastia doit juger quinze personnes dans un même dossier ce lundi.

Elles sont toutes soupçonnées de s’être illustrées le 16 avril lors de la 33e journée de Ligue 1 opposant le SC Bastia à l’Olympique Lyonnais.
 

Dix individus seront jugés pour avoir envahi la pelouse, les cinq autres le seront pour l’agression présumée de joueurs lyonnais.
 

Pour rappel, la rencontre avait été retardée après des échauffourées entre supporters et joueurs avant le coup d’envoi. Puis définitivement arrêtée lorsque de nouveaux incidents avaient éclatés à la mi-temps.
Les gardiens de l’OL Anthony Lopes et Mathieu Gorgelin avaient porté plainte contre X pour "violence en réunion dans une enceinte sportive".
 

Le cas d’Anthony Agostini, directeur des services généraux du club corse, sera intéressant à suivre. C’est lui qui vient à l’encontre d’Anthony Lopes au terme des 45 premières minutes de jeu. Mais il réfute avoir porté le premier coup. Il a d’ailleurs porté plainte contre le gardien portugais pour "violences, injures et menaces de mort", ainsi que contre Jean-Michel Aulas, pour "dénonciation calomnieuse".
 

Déjà étudié par la Commission de discipline de la LFP, le dossier Bastia-OL avait abouti sur une victoire lyonnaise sur tapis vert.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.