Euro 2017 : la malédiction des quarts de finale s’est abattue sur les joueuses de l’OL

Euro 2017 : la malédiction des quarts de finale s’est abattue sur les joueuses de l’OL
Camille Abily - LyonMag

Ce dimanche soir à l’occasion des quarts de finale de l’euro féminin de football, l’équipe de France a été battue par l’Angleterre.

Bis repetita. Pour la troisième fois consécutive, l’équipe de de France de football féminin s’est fait sortir en quart de finale. Ce dimanche soir, les joueuses d’Olivier Echouafni sont tombées sur l’os britannique. Rien n’y aura fait pour cette édition 2017, même la présence de huit Lyonnaises dans l’effectif de la sélection.

Au terme d’un match bien pauvre en rebondissements, les Françaises se sont inclinées 1 à 0. La première mi-temps du match n’a par ailleurs vu aucun tir cadré, preuve du niveau de jeu délivré de part et d’autre. Privées de leur capitaine Wendy Renard, la Lyonnaise ayant été suspendue, les Françaises ont tout juste réussi à se montrer solides en défense.

La seconde période n’aura pas été bien plus palpitante. À l’heure de jeu, les Anglaises sont en revanche parvenues à trouver le chemin des filets. C’est Jodie Taylor, meilleure buteuse de la compétition, qui est parvenue à tromper Sarah Bouhaddi. La légère réaction tricolore aura été insuffisante.

Pour sa dernière sélection, Camille Abily devra donc se contenter des quarts. Réaliste, la Lyonnaise a confirmé l’impression globale de la rencontre : “on a fait quelques bonnes phases de jeu, mais ça n’a pas suffi”, a-t-elle déclaré en fin de match.

La ”délégation” lyonnaise va donc maintenant pouvoir rentrer sur Lyon après cette parenthèse européenne. Les Fenottes devront être prêtes pour reprendre le championnat de D1 le 3 septembre.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Footie le 31/07/2017 à 09:17

Quelle malediction ? Quand on joue mal, on joue mal c'est tout.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.