Camion couché sur le périph’ : la moitié du chargement d’acide dans la nature

Camion couché sur le périph’ : la moitié du chargement d’acide dans la nature
DR Préfecture du Rhône

L’accident d’un camion-citerne sur le périphérique Laurent-Bonnevay jeudi matin n’a pas seulement paralysé toute l’agglomération lyonnaise.

Il a également des conséquences encore difficiles à jauger sur l’environnement. Car la préfecture du Rhône a concédé que 14 000 litres d’acide sulfurique, soit la moitié du chargement, n’ont pas été récupérés. Et qu’ils ont rejoint, pour la plupart, le réseau de récupération des eaux pluviales via les égouts. La quantité supposée d’acide qui a infiltré le sous-sol de Saint-Fons doit être mesurée via des sondages.

Concernant l’acide sulfurique qui s’est invité dans l’eau vouée à fournir les foyers de 565 000 personnes, la préfecture promet que les analyses effectuées à la station d’épuration de Saint-Fons n’ont relevé aucune anomalie. Selon le Progrès, il a toutefois été décidé d’isoler 7000 m3 d’eau et de les traiter avec du bicarbonate de soude.

L’année 2017 a été particulièrement propice à ce type d’accident. En mars dernier, un train de fret avait déraillé à Sibelin, déversant 20 tonnes de Bio-Ethanol sur les voies. Les nappes phréatiques n’avaient toutefois pas été touchées.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 01/10/2017 à 11:05
edwy a écrit le 30/09/2017 à 18h49

D'autant qu'on pourrait tout à fait remplacer l'argent ! Par des coquillettes peintes à la gouache, par exemple...

hé bé, encore un "gentil" qui n'a pas compris la définition de "monnaie"... mais comment lui en vouloir, il n'y a pas de cours d'économie dans toutes les écoles...

Pendant ce temps les pollutions de masse continuent...

Signaler Répondre

avatar
edwy le 30/09/2017 à 18:49
Post monétaire a écrit le 30/09/2017 à 17h07

La vraie limite, c'est le fric ! :D

Dès qu'il y a des intérêts financiers en jeu... l'info ne passe plus de la même manière... mystère mystère.

D'autant qu'on pourrait tout à fait remplacer l'argent ! Par des coquillettes peintes à la gouache, par exemple...

Signaler Répondre

avatar
Post vinatier le 30/09/2017 à 18:47
Post monétaire a écrit le 30/09/2017 à 17h07

La vraie limite, c'est le fric ! :D

Dès qu'il y a des intérêts financiers en jeu... l'info ne passe plus de la même manière... mystère mystère.

Oh la la !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 30/09/2017 à 17:07
moi a écrit le 30/09/2017 à 16h47

oui tout comme le nuage de Tchernobyl qui a sois disant n a jamais traverser les frontière française...

La vraie limite, c'est le fric ! :D

Dès qu'il y a des intérêts financiers en jeu... l'info ne passe plus de la même manière... mystère mystère.

Signaler Répondre

avatar
moi le 30/09/2017 à 16:47

oui tout comme le nuage de Tchernobyl qui a sois disant n a jamais traverser les frontière française...

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 25/09/2017 à 16:39
On nous ment, c'est certain ! a écrit le 25/09/2017 à 15h01

Le transport d'éthanol ne nécessite pas d'ajout d'additif.

Par contre, on en introduit effectivement après, lorsque l'éthanol est mélangé avec du carburant pour devenir du bio-carburant.

Tout la question est :
était-ce de l'éthanol avec ou sans additif qui est parti dans la nature...

car en général, le préfet et les médias ne s'encombrent pas avec ce genre de détails (qui peuvent pourtant se révéler importants) dans leurs communications.
:o)

Signaler Répondre

avatar
On nous ment, c'est certain ! le 25/09/2017 à 15:01
Post monétaire a écrit le 25/09/2017 à 14h31

Vous êtes sûr qu'il n'y a pas d'additifs pour que ça ne fusille pas les moteurs ?

Bon Patis à vous.

Le transport d'éthanol ne nécessite pas d'ajout d'additif.

Par contre, on en introduit effectivement après, lorsque l'éthanol est mélangé avec du carburant pour devenir du bio-carburant.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 25/09/2017 à 14:31
On nous ment, c'est certain ! a écrit le 25/09/2017 à 13h43

Qu'est-ce qui vous fait croire qu'on "se fout de votre gueule" ? Ça vous étonne vraiment que l'éthanol n'ait pas pollué les nappes lors de cet accident ferroviaire en mars ?

Savez-vous au moins que l'éthanol, c'est tout simplement de l'alcool (le même que dans votre Ricard). Une matière qui se dégrade très rapidement dès lors qu'elle est un peu diluée.

Et même s'il en restait 2 ou 3% dans l'eau, ça ne serait pas la mort du petit cheval !

Vous êtes sûr qu'il n'y a pas d'additifs pour que ça ne fusille pas les moteurs ?

Bon Patis à vous.

Signaler Répondre

avatar
On nous ment, c'est certain ! le 25/09/2017 à 13:43
Poukram a écrit le 23/09/2017 à 12h32

Aucune anomalie, les nappes phréatiques pas touchées... le à nuage à de Tchernobyl non plus il était pas passé... On se fout quand même bien de notre gueule !!

Qu'est-ce qui vous fait croire qu'on "se fout de votre gueule" ? Ça vous étonne vraiment que l'éthanol n'ait pas pollué les nappes lors de cet accident ferroviaire en mars ?

Savez-vous au moins que l'éthanol, c'est tout simplement de l'alcool (le même que dans votre Ricard). Une matière qui se dégrade très rapidement dès lors qu'elle est un peu diluée.

Et même s'il en restait 2 ou 3% dans l'eau, ça ne serait pas la mort du petit cheval !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 25/09/2017 à 11:24

Que personne ne s'inquiète :
ceux qui disent "danger" sont de vilains terroristes manipulateurs !
:o)

Par contre, ceux qui sont dans la chaîne de pareils événements (producteurs, transporteurs, etc) sont les garants du bon fonctionnement et du bien être de notre société. Ne changeons rien.

Signaler Répondre

avatar
MCJ le 25/09/2017 à 09:55

Ce n'est pas le premier camion qui se renverse avec des produits toxiques pour l'environnement et pour l'humain qui bien sûr à chaque fois ne risque rien !!!
quand est ce que le problème des transports routiers va t-il être sérieusement envisagé par les politiques?
On n'entend pas les verts à ce sujet.
Quand est ce que les citoyens vont -ils être enfin respectés ?

Signaler Répondre

avatar
Parce que c'est notre projeeeet ! le 24/09/2017 à 22:31
pour info a écrit le 23/09/2017 à 18h52

Pour info :
L'eau pompée dans la zone de captage d'eau où a eu lieu l'incident, n'est pas utilisée pour la population , mais pour l'utilisation uniquement industrielle du site chimique Solvay,
L'eau sortant de la station d'épuration n'a jamais été potable, même si elle a été épurée, par rapport à l'entrée dans cette station
De même si la citerne contenait de l'acide sulfurique concentré, sa densité est de 1.8, et il ne pouvait pas contenir 28000 litres ( 50 tonnes ? )
Quel volume a été récupéré ? et quel volume a été chargé ?
Si il y avait 28000 litres cet acide était dilué et le risque , était donc moins important, mais quand même réel

14000 litres soit la moitié donc pour moi ca fait bien 28000

Signaler Répondre

avatar
pour info le 23/09/2017 à 18:52

Pour info :
L'eau pompée dans la zone de captage d'eau où a eu lieu l'incident, n'est pas utilisée pour la population , mais pour l'utilisation uniquement industrielle du site chimique Solvay,
L'eau sortant de la station d'épuration n'a jamais été potable, même si elle a été épurée, par rapport à l'entrée dans cette station
De même si la citerne contenait de l'acide sulfurique concentré, sa densité est de 1.8, et il ne pouvait pas contenir 28000 litres ( 50 tonnes ? )
Quel volume a été récupéré ? et quel volume a été chargé ?
Si il y avait 28000 litres cet acide était dilué et le risque , était donc moins important, mais quand même réel

Signaler Répondre

avatar
lyyyyooonn le 23/09/2017 à 16:11

On en a de la chance en Auvergne Rhône Alpes, à chaque incident environnemental, ça n'a jamais de conséquences sur nous... Sinon oui les stations d'épurations comme leur nom l'indiquent sont destinées à rendre les eaux usées consommables donc tkt pas que toi aussi tu bois de l'eau qui provient d'une station d'épuration, sauf si tu achète de l'eau minérale et encore faudrait remonter la source de tout ça

Signaler Répondre

avatar
Poukram le 23/09/2017 à 12:32

Aucune anomalie, les nappes phréatiques pas touchées... le à nuage à de Tchernobyl non plus il était pas passé... On se fout quand même bien de notre gueule !!

Signaler Répondre

avatar
Le grand bond en avant le 23/09/2017 à 11:27

Concernant l’acide sulfurique qui s’est invité dans l’eau vouée à être consommée par la bagatelle de 565 000 personnes, la préfecture promet que les analyses effectuées à la station d’épuration


Donc a Saint Fons ils boivent l'eau de la station d'épuration.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.