Cas de rage dans le Rhône : une cinquantaine de personnes convoquées pour une opération vaccination

Cas de rage dans le Rhône : une cinquantaine de personnes convoquées pour une opération vaccination
Photo d'illustration - LyonMag

Depuis la révélation qu'un cas de rage avait été découvert dans le Rhône, la crainte s'est emparée de Chasselay dans le Rhône.

Car l'enfant de 10 ans, mordu par un chiot malade au Sri Lanka cet été, est retourné à l'école primaire après l'apparition des premiers symptômes début octobre. Selon le Progrès, il a ainsi passé deux jours en classe.
Son médecin a rencontré les parents et leur a indiqué qu'il était normalement impossible que la rage se transmette sans un contact étroit ou sans passer par la voie cutanée.

Par mesure de précaution, une cinquantaine de personnes sont convoquées ce jeudi pour être vaccinées contre la rage. Il s'agit principalement d'enfants de l'école de la Fontaine de Chasselay. La vaccination n'est pas obligatoire, les parents devront donner ou non leur accord après l'examen de médecins et d'infirmières. Pas moins de trois séances et quatre injections seront nécessaires pour se prémunir totalement du virus mortel.

Tags :

rage

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Albert2001 le 12/10/2017 à 21:09

Vacciner contre la rage pas transmissible est complètement idiot!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.