Ras-le-bol à l'hôpital psychiatrique

Une cinquantaine de salariés de l’hôpital psychiatrique Saint Jean de Dieu, dans le 8e arrondissement de Lyon, on défilé jeudi 13 novembre, pour dénoncer un manque de personnel.

Les slogans étaient clairs : “A l’hôpital, c’est la galère, la psychiatrie, c’est la misère, embauchez !” C’est l’agression, il y a environ trois semaines, d’une infirmière par un patient qui venait d’être interné et dont l’hôpital refusait la prise en charge, qui a déclenché la colère du personnel. “On ne se sent plus protégé dans notre hôpital” déclare Pierre Jugie, éducateur en psychiatrie. Et d’ajouter : “On constate une explosion des arrêts maladies, on est fatigué et pas remplacé, et en plus on travail dans un climat d’insécurité générale”. Le personnel de l’hopital réclame l’embauche de 77 professionnels pour remédier à cette situation.

A noter qu’après le meurtre cette semaine d’un jeune Grenoblois de 22 ans, tué en pleine rue par un schizophrène qui s’était échappé de l’hôpital, le débat sur les moyens des centres hospitaliers, en particulier psychiatriques, prend de l’ampleur. Alors que Nicolas Sarkozy a demandé au gouvernement de préparer une réforme du droit de l'hospitalisation psychiatrique.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
sophied le 29/05/2010 à 12:31

Il existe un site web sur l'hospitalisation psychiatrique www.hospitalisationsansconsentement.org

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.