Rue de la Ré : il interpelle une femme et se sert d'un tesson pour agresser son compagnon

Rue de la Ré : il interpelle une femme et se sert d'un tesson pour agresser son compagnon
La rue de la Ré - LyonMag

La scène a été d'une rare violence le 4 novembre dernier.

Il est minuit passé lorsqu'un couple brave le froid de la rue de la République dans le 2e arrondissement de Lyon. Un homme interpelle alors les amoureux, et utilise des termes peu flatteurs en direction de la femme. De quoi mettre en pétard son compagnon, policier mais pas en service.

Selon le Progrès, une bagarre a éclaté entre les deux hommes, l'issue tournant en faveur du mal aimable car armé d'un tesson de bouteille. La victime s'en sortira avec un nez cassé et 22 points de suture à la nuque, où il a été frappé avec le tesson.

Jugé ce jeudi, l'agresseur présumé a confirmé avoir participé à la bagarre mais a nié les remarques désobligeantes. Selon la défense, il s'est retrouvé partie prenante d'une rixe qu'il n'avait pas déclenché.

Difficile à imaginer pour le procureur qui a réclamé une lourde peine de 18 mois de prison ferme. Le prévenu âgé de 25 ans, qui cherche à travailler dans le monde de l'hôtellerie, a finalement écopé de 15 mois de prison dont 5 avec sursis. Et il n'a pas échappé à l'incarcération, un mandat de dépôt ayant été prononcé à son encontre à l'issue de l'audience.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
charolais le 18/11/2017 à 11:32
brin de lucidité****** a écrit le 17/11/2017 à 09h27

Tut, tut -- le laxisme de la justice française. Et pourquoi pas tentative de meurtre, avec une peine digne de ce crime barbare? Sans doute, le Saint Vin a joué un rôle, faut pas déranger l'Ivrogne Eternel qui sommeille dans chaque amateur de la piquette, hic !

comment s'appelle la ministre de la justice déjà ?

Signaler Répondre

avatar
ninopacino le 18/11/2017 à 11:23

Si tu est lardu ta les moyens de le retrouver plus tard et DE lui faire ça faite car je pense vue ce pays très très laxiste il est déjà dehors Avec un rappel à la loi malgré la violence des fait

Signaler Répondre

avatar
Le vivre en Semblant ,mdrrrr le 18/11/2017 à 08:28

Sûrement un migrants du FN violent ,agressif et jaloux . Fait du bien à satan’ il te le rends en t’egorgeant.

Signaler Répondre

avatar
clementbernanos le 17/11/2017 à 21:25

Pas de #balanceton'jeune' ?
Ah ben non, quand même...
Le FN, c'est gravement grave !

Signaler Répondre

avatar
Belzébuth le 17/11/2017 à 18:40
mauvaise foi a écrit le 17/11/2017 à 17h51

Je ne me sens en sécurité nulle part en ville

d'ou l'adage légèrement modifié police partout sécurité nulle part"

Signaler Répondre

avatar
mauvaise foi le 17/11/2017 à 17:51

Je ne me sens en sécurité nulle part en ville

Signaler Répondre

avatar
on sait pas le 17/11/2017 à 11:44

je sait pas quil se dermerde entre eux nous etions pas la meme le juge n'etait pas la aussi

Signaler Répondre

avatar
un brin de lucidité**** le 17/11/2017 à 09:48

Il ne faut pas compter sur macron pour securiser la France

Signaler Répondre

avatar
permis de détruire le 17/11/2017 à 09:45

Et on remarque encore une fois que la femme s'en sort indemne, quand comprendrez vous que c'est les hommes qu'il faut protéger ?

Il ya un mois un homme c'était déjà fait poignarder en aidant une femme qui s'en était sortie indemne... Et avait disparue !

Signaler Répondre

avatar
brin de lucidité****** le 17/11/2017 à 09:27

Tut, tut -- le laxisme de la justice française. Et pourquoi pas tentative de meurtre, avec une peine digne de ce crime barbare? Sans doute, le Saint Vin a joué un rôle, faut pas déranger l'Ivrogne Eternel qui sommeille dans chaque amateur de la piquette, hic !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.