Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le blog spectacles

L'Art de la pensée négative et Hunger au cinéma, le roman “Les carnets de guerre de Victorien Mars” et Michel Fugai, La Phaze et Alex Beaupain en concert. Le programme sorties de cette semaine du mercredi 26 novembre.

Cinéma

L'Art de la pensée négative
Un petit film norvégien sur un sujet très difficile : le handicap. Ça fait très art et essai, mais il faut aller le voir car c’est une superbe comédie qui aborde de façon délicate et subtile ce sujet du handicap. Sans tomber dans le lourd. Bref, une vraie perle qui peut toucher tous les publics avec un humour à la Monty Python.
De Bard Breien. Avec Fridtjov Såheim, Kjersti Holmen, Henrik Mestad. Durée : 1h 19.

Hunger
L’histoire de la grève de la faim de Bobby Sands, un militant de l'IRA mort en détention le 5 mai 1981, après 66 jours de grève de la faim. Ce premier film de Steve McQueen, un homonyme de l’acteur, a créé un choc au cours de sa présentation à Cannes. Car c’est à la fois un film engagé et très esthétique, d’où parfois quelques lenteurs. Mais ça reste accessible. D’ailleurs, le film vaut le coup rien que pour Michael Fassbender qui tient le premier rôle. Un acteur qu’on a vu dans “300” et qu’on retrouvera dans “Inglorious Bastards”, le prochain Tarantino.
De Steve McQueen. Avec Michael Fassbender, Liam Cunningham, Stuart Graham... Durée : 1h40.

Roman

La Grande guerre de l’horloger de Bellecour
“Il y a eu une déflagration, le recul de l’arme, un corps traversé de décharge électrique, et qui a tressauté, s’est tordu dans tous les sens, puis est tombé à terre. C’était mon premier mort. Un Allemand.” C’est avec le récit de ce premier “Boche” abattu que le destin de Victorien Mars va basculer. Cet horloger de Bellecour avait été mobilisé comme des millions d’autres jeunes français en août 1914. Il y était allé. Sans conviction. Sans vraiment se rendre compte qu’il partait pour l’enfer. La boue, les amis qui tombent, la peur, la faim, les humiliations, la boucherie. Et les gardés qui envoient leurs hommes à l’abattoir à Verdun.
“Les carnets de guerre de Victorien Mars”, le dernier roman du savoyard Maxence Fermine, rappelle que cette Grande Guerre n’a pas été celle des héros. Elle était avant tout celle d’hommes simples parfois commandés par de véritables assassins qui avaient l’impunité de la guerre pour tuer et faire tuer. Un récit facile à lire. Mais bouleversant. Et surtout essentiel 90 ans après la fin de cet effroyable conflit qui fit plus de 40 millions de morts et de blessés.
“Les carnets de guerre de Victorien Mars” de Maxence Fermine. 186 pages aux ed. Albin Michel. 15 euros.


Concerts
Michel Fugain est en concert le 27 au Transbordeur. Beau programme également au Ninkasi Kao avec la world musique des Neg Marrons le 30 et le rock-électro énervé de La Phaze le 3 décembre. Alors qu’Alex Beaupain vient le 27 novembre faire la promo de son dernier disque “33 tours”. Un chanteur révélé par la musique du film “Les chansons d’amour” de Christophe Honoré.

Retour
Mardi 25 novembre, on est allés voir, au Transbordeur, Yves Jamait. Une bonne surprise que ce chanteur originaire de Dijon qui est produit par... Patrick Sébastien. D’abord, la salle était pleine, avec des spectateurs de tout âge : des ados, des couples de trentenaires mais aussi des plus de 60 ans. Ensuite, cet ancien ouvrier, devenu chanteur sur le tard, présentait son troisième album : “Je passais par hasard” toujours dans un style très personnel. De la poésie chantée sur des rythmes d’accordéon avec sa gouaille si caractéristique. On a aimé. D’autant plus qu’Yves Jamait qui porte toujours  la casquette se donne à fond sur scène, bien accompagné par ses quatre musiciens. Transpirant et survolté, il enchaîne les chansons intimistes sur ses rapports aux femmes, ses ruptures, ses déceptions, avec celles plus engagées sur les sans-papiers, les sans grade... Mais il a aussi dans son répertoire des chansons drôles et décalées. En plus, il échange beaucoup avec le public. Un vrai moment de détente.



Tags : Les carnets de guerre de Victorien Mars | Maxence Fermine |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.