Villefranche : le détenu modèle condamné après avoir dénoncé ses co-détenus violents !

Villefranche : le détenu modèle condamné après avoir dénoncé ses co-détenus violents !
La maison d'arrêt de Villefranche - LyonMag

Curieuse décision de justice ce jeudi à Villefranche-sur-Saône.

Un détenu de la maison d'arrêt caladoise était jugé devant le tribunal correctionnel, à deux jours de sa libération après une peine purgée pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Depuis son incarcération en novembre, le jeune homme de 24 ans sans histoire était martyrisé par ses co-détenus. A tel point qu'il avait formulé une demande de transfert, refusée.

Le point d'orgue de cette maltraitance derrière les barreaux interviendra le 3 février dernier. Roué de coups à nouveau parce qu'il refuse de servir de mule pour transporter des paquets projetés par des complices durant la promenade, il craque. Le détenu s'empare d'un paquet et fait mine d'obéir enfin aux injonctions de ses bourreaux. Sauf qu'il décide de les rouler dans la farine en se présentant spontanément face à un surveillant pénitentiaire, et lui remet délibérément le colis projeté.

C'est pour ces faits qu'il était donc jugé à Villefranche. Le Progrès rapporte que son avocat a supplié les juges de ne pas le condamner, puisqu'il devait débuter un CDI jeudi prochain.

Mais la justice s'est montrée implacable, reprochant au détenu de s'être saisi du colis plutôt que d'encaisser, comme il l'avait toujours fait, les coups et les pressions. Sur les 2 mois de prison ferme requis, il n'en fera qu'un seul.

Suffisant pour lui faire perdre l'opportunité de se réinsérer. Et c'est donc avec l'image d'une balance qu'il retournera dans sa cellule caladoise.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Rex le 17/03/2018 à 23:04
C'est fou a écrit le 16/03/2018 à 17h23

Est ce qu'il y a déjà eu des enquêtes menées pour s'assurer que les juges français n'étaient pas corrompus? Ou c'est juste qu'ils ont eu idéologie pro-délinquant?

Pourquoi être autant laxistes avec les délinquants sans espoirs et anéantir toute chance à un détenu qui veut s'en sortir?

La justice la plus juste doit elle forcément être celle de la violence, de la rue, de la peur?

Seul les plus forts et les plus’ Fous aussi ,peuvent survivre dans cet univers démoniaque.

Signaler Répondre

avatar
Kayakroft le 17/03/2018 à 12:45

C'est tout simplement dégueulasse. C est honteux.... Quelle message vous véhiculer avec ce jugement ?? Vous y avez penser 2 secondes. N importe quoi !!

Signaler Répondre

avatar
dragon le 16/03/2018 à 23:05

Encore un bel exemple de notre belle justice française....

Signaler Répondre

avatar
Lara le 16/03/2018 à 21:30

Non mais c est horrible ce qu il lui arrive!!! Quel honte à cette soit disante justice
Si il lui arrive quelque chose par votre fautre par les autres détenus...
Vous saurez vous memes coupables ...
On vous dit qu il a fait çà par ce qu'il se sentait et qu il etait !!!! en danger ....
Bravo à la juge!!!
Et la deuxième chance c'est pour quand pour ce jeune de 24 ans...

Signaler Répondre

avatar
Atem le 16/03/2018 à 19:29
C'est fou a écrit le 16/03/2018 à 17h23

Est ce qu'il y a déjà eu des enquêtes menées pour s'assurer que les juges français n'étaient pas corrompus? Ou c'est juste qu'ils ont eu idéologie pro-délinquant?

Pourquoi être autant laxistes avec les délinquants sans espoirs et anéantir toute chance à un détenu qui veut s'en sortir?

La justice la plus juste doit elle forcément être celle de la violence, de la rue, de la peur?

Apparemment oui. Puisque nos hommes politiques s’entourent des plus forts pour leur campagne électorale. Mais ,il faut sortir un peu de chez soi et connaître la rue pour connaître la politique.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 16/03/2018 à 19:16

"violences sur personne dépositaire de l'autorité publique"
"le jeune homme de 24 ans sans histoire"
*
Je ne comprends pas bien ce que nous raconte l'auteur de cet article

Signaler Répondre

avatar
C'est fou le 16/03/2018 à 17:23

Est ce qu'il y a déjà eu des enquêtes menées pour s'assurer que les juges français n'étaient pas corrompus? Ou c'est juste qu'ils ont eu idéologie pro-délinquant?

Pourquoi être autant laxistes avec les délinquants sans espoirs et anéantir toute chance à un détenu qui veut s'en sortir?

La justice la plus juste doit elle forcément être celle de la violence, de la rue, de la peur?

Signaler Répondre

avatar
DocJustice le 16/03/2018 à 14:49

bien fait pour la rapporteuse

Signaler Répondre

avatar
Le grand cirq le 16/03/2018 à 14:39

Incroyable honteux

Signaler Répondre

avatar
Le grand bond en avant le 16/03/2018 à 10:59

c'est si facile que ça de lancer des objets dans la cour. Faudrait peut etre revoir les procédures et les murs d’enceinte.

Signaler Répondre

avatar
Triste réalité le 16/03/2018 à 10:29
Duralex a écrit le 16/03/2018 à 10h03

Drôle de justice...
Pour une fois qu'un détenu file doux, elle l'enfonce encore un peu plus.
Mais les autres, les violents, ne seront jamais inquiétés...
Pas étonnant que "nos" djihadistes souhaitent être jugés en France !

C’est leur fond de commerce,la justice en vie . Tous les médias veulent que les djihadistes soient jugés en France ,pourquoi ? Sa fait le bonheur ,des journalistes,de la presse écrite,des chaînes de télévision,des avocats,des juges ect..... le bon sens ils s’en fouttent,comme de la population considérée comme des moutons.

Signaler Répondre

avatar
Duralex le 16/03/2018 à 10:03

Drôle de justice...
Pour une fois qu'un détenu file doux, elle l'enfonce encore un peu plus.
Mais les autres, les violents, ne seront jamais inquiétés...
Pas étonnant que "nos" djihadistes souhaitent être jugés en France !

Signaler Répondre

avatar
XI jin Ping le 16/03/2018 à 09:51

La loi ? La rue c’est l’école de la vie. Lui, au moin a compris que la loi du plus Fort et toujours la meilleure.

Signaler Répondre

avatar
Décision inique le 16/03/2018 à 09:47

SCANDALEUX, HONTEUX !!!

Signaler Répondre

avatar
faggghsgs le 16/03/2018 à 09:44

la prochaine fois il réfléchira à deux fois avant d'agresser violemment une personne dépositaire de l'autorité publique.... parce que là on le cite comme une pauvre victime mais à la base une personne a été violentée par cet homme...

Signaler Répondre

avatar
Noir Dez le 16/03/2018 à 09:17

Tous les détenus ne s'appellent pas Cantat et pour les juges et les ministres, le droit à la réinsertion diffère selon qu'on est célèbre ou pas.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.