Pour prévenir les futures pandémies, des statues masquées à Lyon par l’association PETA

Pour prévenir les futures pandémies, des statues masquées à Lyon par l’association PETA
DR/PETA

"Le tofu n’a jamais causé de pandémie".

C’est le mot d’ordre de l’association PETA (Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux) qui souhaite sensibiliser le public à passer à une alimentation végétale afin de prévenir de futures pandémies en pleine crise sanitaire à la suite de l'épidémie de Covid-19.

Pour ce faire, les militants de l’association ont masqué des statues de plusieurs villes de France. A Lyon, c’est le parc de la Tête d’Or et plusieurs de ses statues qui ont été habillées de masques où l’on pouvait lire "Le tofu n’a jamais causé de pandémie". La statue de la place Antoine Vollon dans le quartier d’Ainay dans le 2e arrondissement a également été masquée.

"Les élevages intensifs, abattoirs, et marchés d'animaux vivants (comme celui où le nouveau coronavirus aurait trouvé son origine) sont un terreau fertile pour l'émergence de maladies. Environ 75 % des maladies infectieuses récemment apparues affectant les humains sont d'origine zoonotiques - laCOVID-19, le SRAS, et les grippes porcines et aviaires n'en sont que quelques exemples. Chaque personne qui devient végane épargne également à près de 200 animaux chaque année une souffrance quotidienne et une mort terrifiante", explique l’association.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Malika le 07/02/2021 à 14:46

Après avoir revêtu de strings des statues, pour cacher aux yeux des pervers qui ne voient pas l’art mais la nudité ou même une poitrine comme un crime, masquons les statues, et mettons des muselières à toutes celles et tout ceux qui oseront avoir un avis contraire ! Prévenir les futurs pandémies cela va au delà du simple « véganisme » encore des khmers verts qui vous garantissent que ne manger que des légumes et faire des brochettes d’eau gazeuse vous garantira un monde sans virus ! Complètement tarés ! les zoonoses ont toujours existé depuis la nuit des temps, par contre une concentration de khmers verts est très nuisible.. Le soja a retenu l'attention de la Harvard School of Public Health. En 2008, l'organisme a soutenu qu'un excès de soja nuirait à la qualité des spermatozoïdes chez l'homme en réduisant, de façon significative leur quantité, il empêcherait l'organisme d'absorber certaines protéines qui permettent au corps humain de se défendre contre des allergies... argh les vegans et leurs théories de plus en plus extrémistes

Signaler Répondre

avatar
Nancy le 07/02/2021 à 09:53

La France sent la poudre . Quand les collectifs, associations et autres parasites veulent refaire le monde , alors celui ci s’effondrera,comme aujourd’hui.

Signaler Répondre

avatar
le vert dans le fruit le 05/02/2021 à 15:12

Eh oui ! Tofu le camp

Signaler Répondre

avatar
freepapi le 05/02/2021 à 14:44

Mais de quoi je me mèle ! ? Dans la mesure où je ne force personne à faire comme moi, je fais ce que je veux. Que les intégristes de tous poils enregistrent cela et tout ira bien dans ce monde pourri par le totalitarisme.

Signaler Répondre

avatar
Tarba le 05/02/2021 à 13:57

Parce que ces intégristes voudraient nous faire bouffer du tofu à tout les repas !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Huuum Charal le 05/02/2021 à 13:47

Ils me semblent que nous sommes dans une démocratie (au moins d apparence) donc nous avons le droit de manger de la viande et ceux qu'ils ne souhaitent pas peuvent le faire aussi.
Je suis d accord avec Tintin, les extrémiste de toutes tendances (Végan, écolo, Religieux, etc...) peuvent appliquer leurs thèses sans ennuyer le reste de la planète qui leurs demande rien.

Signaler Répondre

avatar
tintin le 05/02/2021 à 12:57

Je ne suis pas une vache, je ne mange pas de l'herbe.
Ils sont dur de la feuille ces extrémistes de la cause animale.
Un bon T-bone de cheval ca revigore, c'est beaucoup mieux qu'une purée de carotte.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.