Lyon : le cambrioleur ne se souvient plus des faits mais avoue quand même

Lyon : le cambrioleur ne se souvient plus des faits mais avoue quand même
Photo d'illustration - LyonMag

C'est un homme en pleine réinsertion qui s'est présenté mercredi au tribunal correctionnel de Lyon. Autrefois alcoolique, il a délaissé la boisson pour trouver un travail et laisser derrière lui ses habitudes de cambrioleur.

Car l'homme âgé de 37 ans était jugé pour des faits anciens, situés entre 2010 et 2017. Son ADN avait été retrouvé à Bron, Lyon et Saint-Priest, essentiellement dans des écoles ou des crèches.

L'individu repartait alors avec de maigres butins, voire les mains vides. Le pire, c'est qu'il a dit n'avoir aucun souvenir de ces cambriolages, car il était ivre la plupart du temps. Pour preuve, ce vol d'une voiture sur le parking d'Orange qui tourne au violent accident avant même qu'il ne franchisse le portail...

Malgré sa mémoire défaillante, le Brondillant a reconnu les faits. Pour ne pas le pénaliser aujourd'hui alors qu'il a laissé cette ancienne vie derrière lui, le tribunal l'a condamné à deux ans de prison dont un an avec sursis. Sa peine est aménageable, ce qui signifie qu'il ne sera pas incarcéré. Il devra toutefois indemniser la ville de Bron à hauteur de 12 000 euros.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
trop tard le 22/11/2018 à 11:38

si il avait été jugé immédiatement, il aurait pu être soigné et aidé plus tôt!... depuis 2010, ça fait tout de même plusieurs années d'errance!

mais non, la justice est lente, trop lente... ce qui donne des sanctions qui ne sont plus en adéquation avec les faits!... sauf si il s agit de participant a un mouvement qui gêne le politique

j espere que ce monsieur est guéri et qu il s épanouira dans sa nouvelle vie d homme sobre/libre

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.