OL féminin : Ada Hegerberg, un Ballon d'Or pour l'exemple

OL féminin : Ada Hegerberg, un Ballon d'Or pour l'exemple
Ada Hegerberg et son Ballon d'Or - LyonMag

Ada Hegerberg est difficile à cerner.

Très souriante, elle conserve toutefois cette rigueur nordique qui fait qu'on ne sait pas sur quel pied danser avec l'attaquante de l'OL féminin.
Du "caractère", elle en a comme en a témoigné Jean-Michel Aulas ce mardi lors de la présentation du Ballon d'Or remporté la veille par sa joueuse de 23 ans.

Mais d'un simple regard enfantin posé sur le trophée, le premier décerné à une femme, on comprend qu'Ada Hegerberg est ravie d'être là aujourd'hui. "C’est une immense fierté. Je ne l’utilise pas souvent ce mot mais cette fois oui. Cela récompense tout le travail de l’équipe. J’ai envie de dédier ce trophée au club. Je ne trouve pas de mots pour exprimer ce que je ressens. Il y a eu beaucoup d’émotions hier et on a bien profité", a indiqué la Norvégienne devant les journalistes.

Humble, elle ne compte pas débuter sa collection de Ballon d'Or chez elle. Contrairement à Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi qui n'ont plus de place sur leur cheminée, Ada Hegerberg fera don de son trophée au musée de l'OL au Groupama Stadium.

Car ce Ballon d'Or, comme elle l'a évoqué immédiatement lors de la remise du trophée, c'est avant tout un exemple qu'elle souhaite offrir aux fillettes qui se rêvent à sa place. "Quand tu as 10 ans et que tu vois une femme remporter le Ballon d'Or, j'espère que ça peut faire rêver et donner envie aux jeunes filles de vouloir faire ce sport et être la meilleure".

Quant à la polémique sur la remarque déplacée et sexiste du DJ Martin Solveig (il lui a demandé si elle savait twerker ndlr), Ada Hegerberg a juré ne pas l'avoir mal pris sur le coup. "Mais j'aurais préféré qu'il m'interroge sur mes sensations lorsque j'ai reçu le Ballon d'Or. Ou sur le football". Parce que c'est bien ça qui importe à la buteuse aux statistiques impressionnantes : promouvoir le football féminin et son employeur. Pour le plus grand bonheur de Jean-Michel Aulas.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Poclin le 05/12/2018 à 21:11
J Lutars a écrit le 05/12/2018 à 09h31

bravo Ada magnifique exemple pour le sport féminin et le rayonnement de l'OL

Ça rayonne, attention la centrale du Bugey n'est pas loin. C' Est du comique de répétition, ou de la bêtise?

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 05/12/2018 à 11:04

..... oui oui, bravo à l'équipe féminine, et je propose le transfert des salaires de l'équipe masculine à l'équipe féminine :))
Pourquoi des chèvres toucheraient des millions alors que des gazelles peine à avoir quelques milliers ?

Elles au moins savent "piloter" un ballon :))

Signaler Répondre

avatar
J Lutars le 05/12/2018 à 09:31

bravo Ada magnifique exemple pour le sport féminin et le rayonnement de l'OL

Signaler Répondre

avatar
Décinois le 05/12/2018 à 08:32

Félicitations à cette joueuse hors normes que nous voyons s'entrainer au Groupama OL Trading center :) La coupe du monde de foot féminin, en juillet 2019, va être un beau challenge. Les 2 demi-finales et la finale se joueront ici, chez nous :)

Signaler Répondre

avatar
sans souci le 05/12/2018 à 07:52

et en plus la tete est bien pleine.. respekt ....respect OUI et si le GVT francais dispensait des cours de respect aux migrants comme le fait le GVT norvegien ???

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.