Entre 2 500 et 3 000 personnes manifestent à Lyon "contre la vie chère"

Entre 2 500 et 3 000 personnes manifestent à Lyon "contre la vie chère"
Lyonmag.com

Une manifestation contre la vie chère s'est déroulée ce vendredi midi à Lyon.

Elle a mobilisé entre 2500 et 3000 personnes à l'appel de la CGT qui réclame des hausses des salaires. Le cortège est parti de la place Jean Macé et a pris la direction du Medef.

Cette grève a notamment impacté les cantines scolaires, mais aussi la poste ou encore la SNCF, notamment la ligne Lyon-Ambérieu et les liaisons de l'Ouest Lyonnais.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 15/12/2018 à 10:55
Réalité contre démagogie a écrit le 15/12/2018 à 09h21

Quand on écoute l intelligencia de gauche relayé par les syndicats prof médias paetis de gauche ..,la dépense sociale vertigineuse serait quasi inexistante ..mais les faits éliminent toute démagogie comme le record des charges sociales supportées par les salaires:on entend à juste titre la matraquage fiscal mais très peu du poids des dépenses publiques et social à revoir pour éviter que l impot continue à affaiblir l appareil de production générateur d emplois

Parce que vous discours du "on paye trop pour les autres", ce n'est pas de la pure démagogie ?

:D

Rendez-vous compte un peu dans votre système qui est une "usine à injustices", que s'il n'y avait pas tout ce fric dépensé dans le social et dans l'administratif, vous auriez déjà été décapité par les "miséreux".

Les RSA et autres retours sociaux sont là pour éviter les révoltes.

La différence maintenant avec les gilets jaunes, c'est la peur des basses classes moyennes de devenir "pauvres".
La guerre pour le fric, encore et toujours.

Signaler Répondre

avatar
Une allocation mere isolee volontairement c’est combien? le 15/12/2018 à 10:41

Les GJ et les retraités et tous ceux qui les soutiennent souhaite subventionner la création de familles monoparentales sans Père par la volonté de la mère d’en priver l’enfant qu’elle s’est fait payer avant même sa conception ?

Signaler Répondre

avatar
une pma c’est 30000€... le 15/12/2018 à 10:38

Une PMA réussie c’est 30000€... Et qui va payer? Les Gilets Jaunes, les retraités et tous ceux qui raquent pour satisfaire les désirs de quelques-uns !

Signaler Répondre

avatar
Réalité contre démagogie le 15/12/2018 à 09:21
ET OUI a écrit le 14/12/2018 à 23h14

En 2016, la France a versé 714 milliards d'euros de prestations sociales. Mais la plus grosse partie de cette enveloppe est consacrée aux pensions de retraites et aux dépenses de santé. À elles deux, elles représentent 81% de la facture totale. Viennent ensuite les aides familiales 7,56% (54 milliards), le chômage et les aides à l'emploi 6,16% (44 milliards), les aides au logement 2,52% (18 milliards) et les aides contre la pauvreté, qui représentent 3,08% soit 22 milliards d'euros. Finalement on est bien en France ! Allez les Gilets jaunes ... au boulot et arrêtez de vous regarder le nombril !

Quand on écoute l intelligencia de gauche relayé par les syndicats prof médias paetis de gauche ..,la dépense sociale vertigineuse serait quasi inexistante ..mais les faits éliminent toute démagogie comme le record des charges sociales supportées par les salaires:on entend à juste titre la matraquage fiscal mais très peu du poids des dépenses publiques et social à revoir pour éviter que l impot continue à affaiblir l appareil de production générateur d emplois

Signaler Répondre

avatar
ET OUI le 14/12/2018 à 23:14

En 2016, la France a versé 714 milliards d'euros de prestations sociales. Mais la plus grosse partie de cette enveloppe est consacrée aux pensions de retraites et aux dépenses de santé. À elles deux, elles représentent 81% de la facture totale. Viennent ensuite les aides familiales 7,56% (54 milliards), le chômage et les aides à l'emploi 6,16% (44 milliards), les aides au logement 2,52% (18 milliards) et les aides contre la pauvreté, qui représentent 3,08% soit 22 milliards d'euros. Finalement on est bien en France ! Allez les Gilets jaunes ... au boulot et arrêtez de vous regarder le nombril !

Signaler Répondre

avatar
Avoir toujours raison, c'est bien le 14/12/2018 à 20:34

N'oubliez pas : vous allez tous recevoir un cadeau défiscalisé d'une valeur de 1000€ de la part de votre employeur. Je le sais, car Emmanuel Macron l'a promis.

Signaler Répondre

avatar
halte au gaspi de l'Etat le 14/12/2018 à 18:54
et oui a écrit le 14/12/2018 à 18h26

Baisser le niveau de prélèvements obligatoires, objectif louable, conduira à faire des arbitrages inévitablement douloureux, car contrairement à ce que pensent sans doute beaucoup de "gilets jaunes", il n'y a pas en France de trésor caché dans lequel on pourrait puiser.

En revanche il y a des économies à faire sur le nombre et les salaires des élus, les gaspillages en tous genres (plus de 100 millions d'euros pour décorer l’Élysée) des voyages coûteux nombreux et superflus.

Signaler Répondre

avatar
et oui le 14/12/2018 à 18:28

Retrait de l’ISF (un peu plus de 3 milliards) et la masse de l'ensemble des prestations sociales (775 milliards en 2016). La question est: qui seront les gagnants et les perdants d'une refonte massive des prélèvements ??

Signaler Répondre

avatar
et oui le 14/12/2018 à 18:26

Baisser le niveau de prélèvements obligatoires, objectif louable, conduira à faire des arbitrages inévitablement douloureux, car contrairement à ce que pensent sans doute beaucoup de "gilets jaunes", il n'y a pas en France de trésor caché dans lequel on pourrait puiser.

Signaler Répondre

avatar
Oups... le 14/12/2018 à 18:07

avatar
Mange gras pour moi et rien pour toi. le 14/12/2018 à 15:41
Sakura a écrit le 14/12/2018 à 15h28

Il parait que les elus sont à cote de la plaque concernant les difficultés des francais. Les syndicats eux sont à cote de la,plaque concernant le monde des salaries.

Les salaries qui bossent dans les petites entreprises, les petits commerces, le service à la personne, aimeraient tous gagner un.smic a 1800 euros,,mais ils savent très bien que leurs employeurs ne pourra pas le faire pour tous et que cela engendra des licenciements pour certains ou tous car certains mettront la clés sous la porte. ..

Mais cela il s en fiche Martinez, seuls les salariés de grands groupes ou de la fonction.publique l.intéresse.

Les syndicats sont le système est corrompus comme nos politiques.

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 14/12/2018 à 15:28

Il parait que les elus sont à cote de la plaque concernant les difficultés des francais. Les syndicats eux sont à cote de la,plaque concernant le monde des salaries.

Les salaries qui bossent dans les petites entreprises, les petits commerces, le service à la personne, aimeraient tous gagner un.smic a 1800 euros,,mais ils savent très bien que leurs employeurs ne pourra pas le faire pour tous et que cela engendra des licenciements pour certains ou tous car certains mettront la clés sous la porte. ..

Mais cela il s en fiche Martinez, seuls les salariés de grands groupes ou de la fonction.publique l.intéresse.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 14/12/2018 à 15:12
Adepte PM a écrit le 14/12/2018 à 14h44

"... à l'appel de la CGT qui réclame des hausses des salaires."

Si l'on augmente les salaires, les prix de vente vont augmenter, n'est-ce pas Maître ?

Inutile de m'appeler comme bon nombre de politiciens lyonnais appellent Gérard Collomb.
Je ne mange pas de ce pain là.

Oui, ajouter dans un marché une masse monétaire plus importante tout en augmentant les coûts de la main d'oeuvre, ça entraine généralement une inflation.

Les espagnols avec leur dernière mesure sur le pouvoir d'achat ne vont pas tarder à s'en apercevoir, surtout loin de la concurrence près des frontières.

Signaler Répondre

avatar
Adepte PM le 14/12/2018 à 14:44
Post monétaire a écrit le 14/12/2018 à 13h45

ça en fait des utopistes qui n'ont pas compris que l'optimisation du système monétaire pousse à continuer l'informatisation et la destruction des emplois...

"Plus de fric !" pour continuer à être des esclaves du système...

"... à l'appel de la CGT qui réclame des hausses des salaires."

Si l'on augmente les salaires, les prix de vente vont augmenter, n'est-ce pas Maître ?

Signaler Répondre

avatar
La CGT essaye de se raccrocher aux Gilets! le 14/12/2018 à 14:40

Pitoyable CGT...incapble de faire plier MACRON, ridiculiser par le mouvement des GJ qu'elle essaie maintenat de récupérer après l'avoir conspué!

Pauvres misérables! Pauvres "has been"!

Votre manoeuvre ne trompe personne : infiltrer les GJ pour mieux faire capoter le mouvement!

Depuis quand des salariés du privé ou des petits patrons qui veulent vivre de leur travail et ne pas devenir des assistés feraient mieux que le syndicat du Public et des travailleurs protégés, fonctionnaires etc... noyauter par les islamistes!

Martinez dégage!

Signaler Répondre

avatar
Obscurantistes le 14/12/2018 à 14:36

Après une manif "pour"...le climat...une manif "contre"...la vie chère! Ces gens n'ont que ça à foutre?

Signaler Répondre

avatar
ProPalestinien le 14/12/2018 à 14:35

Bah quoi ? Ils sont pas content d'avoir des routes en bitume, une santé gratuite, des IJSS en cas de maladie, un toit hermétique ou dormir etc alors que dans certains pays ils n'ont rien de tout cas ...

Signaler Répondre

avatar
oh le 14/12/2018 à 14:12

Ferme la PostMonetaire ! Ça nous fera des vacances de pas entendre ta rengaine !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 14/12/2018 à 13:45

ça en fait des utopistes qui n'ont pas compris que l'optimisation du système monétaire pousse à continuer l'informatisation et la destruction des emplois...

"Plus de fric !" pour continuer à être des esclaves du système...

Signaler Répondre

avatar
ah le 14/12/2018 à 13:28

Ah les feignants sont de sortis !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.