Trafic de fossiles et de dinosaures : l'enquête lyonnaise annulée par la justice

Trafic de fossiles et de dinosaures : l'enquête lyonnaise annulée par la justice
Photo d'illustration - LyonMag

Même si elle pouvait s'en douter, la Juridiction inter-régionale spécialisée de Lyon (JIRS) doit l'avoir mauvaise.

Selon le Progrès, son enquête sur un trafic présumé de fossiles et d'os de dinosaures a été annulée par la Cour de cassation. Cette dernière s'est penchée sur les zones d'ombre de la procédure entamée en 2013.

Lorsque les douaniers du port du Havre mettent la main cette année-là sur des fossiles dissimulés dans un container, des experts sont appelés à la rescousse. Sauf que ces derniers n'avaient pas prêté serment avant d'examiner les saisies en provenance de Mongolie, Chine, Madagascar et Brésil.

Les exportations de squelettes de dinosaures sont soumises à une rigoureuse législation, et certains pays, comme la Mongolie, l'interdisent totalement pour éviter d'être pillés.

Mis en examen pour ces importations de 216 fossiles, le collectionneur suisse Hans Bukhard Pohl et le paléontologue français François Escuillié (connu pour avoir reconstitué le Camarasaurus du Musée des Confluences) ne sont pas pour autant tirés d'affaire. La Cour d'appel de Riom a pris le relais pour déterminer s'il est encore possible de les poursuivre pour importation prohibée, puisque les fossiles ne disposaient pas tous de certificat indiquant le pays d'origine.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Merci PM le 05/01/2019 à 08:58
Post monétaire a écrit le 04/01/2019 à 17h33

C'est beau le fric et tous les trafics qu'il engendre et facilite... :o)

Bien causé !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 04/01/2019 à 17:33

C'est beau le fric et tous les trafics qu'il engendre et facilite... :o)

Signaler Répondre

avatar
hihihi le 03/01/2019 à 21:21

Mdr ! Pourtant on parle de fossiles !!!!

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 03/01/2019 à 11:59

Non, cet article ne concerne pas le maire de Lyon.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.