Villefranche : le détenu empêché d'aller aux obsèques de sa mère et de sa soeur par un logiciel

Villefranche : le détenu empêché d'aller aux obsèques de sa mère et de sa soeur par un logiciel
LyonMag

Un quadragénaire, détenu à la prison de Villefranche-sur-Saône, a vécu une année 2018 difficile.

Au mois de juillet, il a perdu sa soeur, décédée des suites d'un cancer. Il avait alors demandé la permission d'assister sous escorte à ses obsèques. Une requête acceptée par un juge d'instruction, mais ensuite refusée par l'Autorité de régulation et de programmation des extractions judiciaires (Arpej), le logiciel chargé des transferts de détenus.

Selon le Progrès, un nouveau drame va secouer sa vie en fin d'année. Sa mère a fait un malaise cérébral, il émet à nouveau le souhait de quitter sa cellule pour se rendre à son chevet. Là encore, le juge accepte mais l'Arpej refuse, estimant que les forces de l'ordre, mobilisées pour faire face aux manifestations des gilets jaunes, ne peuvent pas l'accompagner jusqu'à l'hôpital d'Annecy.

Sa mère décédera finalement, sans que son fils n'ait pu la voir une dernière fois.

L'avocat du détenu caladois pourrait prochainement attaquer l'Etat pour pointer du doigt les dysfonctionnements de l'Arpej qui prévalent une décision humaine.

41 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sans souci le 19/01/2019 à 14:28

s'il n'avait pas fait de betises, il serait libre et aurait pu assister aux obseques....

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 19/01/2019 à 13:49
scout a écrit le 19/01/2019 à 07h32

La prison n'est pas une colonie de vacances quand même !!

Oui, autant qu'il ressorte avec une telle haine, que finalement la prison n'aura qu'amplifié le problème !

:D

Signaler Répondre

avatar
scout le 19/01/2019 à 07:32

La prison n'est pas une colonie de vacances quand même !!

Signaler Répondre

avatar
bibiloulou le 19/01/2019 à 07:26

cest a cause de la societe que les prisons sont pleine

Signaler Répondre

avatar
Ppda4 le 19/01/2019 à 03:38

Aicha consommé à 9 ans pure calomnie !! C l'âge où sa main à été demandé pour bien bien plus tard se marier, les imams ne sont que des imams et pas des savants..., des imposteurs y'en à et il y'en aura toujours mois je suis musulmans et je ne me retrouve pas ds ce ke tu as dis ,ne pas confondre tradition et religion tu parle de haine de racisme c 'est ce qui te définit l'hôpital qui se fou de la charité.

Signaler Répondre

avatar
Scandale de l'ARPEJ et autre PREJ le 18/01/2019 à 15:24

Cette fake news aura au moins eu comme intérêt d'attirer l'attention sur le cauchemar "enarquien" de l'ARPEJ!


"Avec des pôles de rattachement d’extractions judiciaires (PREJ) en sous-effectif chronique et un fonctionnement parfois kafkaïen, sortir un détenu de prison pour le conduire au tribunal relève souvent de la haute voltige."
https://www.estrepublicain.fr/actualite/2017/07/02/le-casse-tete-des-extractions-judiciaires

Signaler Répondre

avatar
Décidé sous SARKOZY, saccagé sous TAUBIRA... pas mieux sous MACRON! le 18/01/2019 à 15:18

Bulletin officiel complémentaire du 4 octobre 2017 – JUST1723413C – Page 1/5
BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE
Le transfert de charge des missions d’extractions judiciaires du ministère de l’intérieur vers le ministère de la
justice a été décidé le 30 septembre 2010. S’il s’est opéré sans difficulté majeure dans les premières régions
reprises, la montée en charge progressive du dispositif ne s’est pas accompagnée du renfort suffisant en effectifs,
ce qui a engendré d’importants dysfonctionnements.
Aujourd’hui, malgré les efforts accomplis tant par l’administration pénitentiaire que par les juridictions, et face
à l’impossibilité pour les forces de l’ordre de se désengager de leur mission prioritaire de sécurité publique au
regard du risque terroriste, le nombre de réquisitions d’extractions judiciaires non-exécutées sur l’ensemble du
territoire reste trop important. Les disparités entre les régions reprises sont fortes et les désordres causés dans les
juridictions très nombreux.
Les difficultés de l’administration pénitentiaire pour exécuter l’ensemble des réquisitions ont des conséquences
majeures sur l’organisation de l’activité des juridictions et des forces de sécurité intérieure. La politique pénale
menée par les parquets en est impactée. Les difficultés rencontrées par les services d’audiencement s’aggravent.
Les renvois augmentent, entrainant un allongement des délais de jugement et des risques de remises en liberté.
Il était donc impératif de rationaliser et de rendre plus efficace le dispositif existant. C’est dans ce contexte
que, le 31 mai 2016, une mission d’audit conduite par l’inspection générale de la justice, l’inspection générale de
l’administration et les inspections générales de la gendarmerie et de la police nationales, a été lancée afin que
soient évalués les dispositifs mis en place. Son rapport a été remis le 19 octobre 2016.
Les 39 recommandations émises par la mission ont été examinées par l’ensemble des services concernés du
ministère de la justice et du ministère de l’intérieur. Elles ont été pour la plupart reprises dans un plan d’action
inter-directionnel en 17 points qui associe le ministère de l’intérieur jusqu’à la fin du processus de reprise, décalé
jusqu’en novembre 2019.
Pour contribuer à sa mise en œuvre, une direction de projet a été constituée au ministère de la justice. Elle est
chargée du pilotage inter-directionnel du transfert de la mission et à cette fin rattachée au secrétariat général
du ministère de la justice...."

http://www.justice.gouv.fr/bulletin-officiel/JUST1723413C_VF.pdf

Signaler Répondre

avatar
C'est bien un logiciel! Il s'appelle ROMEO! le 18/01/2019 à 15:17

Le journaliste n'a pas produit de "Fake News" mais c'est tromper de nom, il s'agit bien d'un logiciel!

Il s'appelle "ROMEO"

« À chaque fois qu’un détenu doit être extrait, il faut réserver une escorte sur le logiciel Roméo, mais on apprend régulièrement deux jours avant que ça ne va pas être possible, faute de moyens humains pour l’escorter », confie un magistrat.

« Or, si on ne respecte pas les délais prévus dans les procédures, certains détenus pourraient être remis en liberté. [!!!]

Il faut donc en permanence jongler avec le calendrier. On est toujours sur le fil. Et, s’il n’y a pas eu de loupé pour l’instant, on peut légitimement se demander : pour combien de temps ? »

Si jusqu’en 2011 les extractions judiciaires étaient assurées par la police et la gendarmerie, le ministère de la Justice a depuis souhaité reprendre la main.

Signaler Répondre

avatar
"Bordel français Enarquien"! le 18/01/2019 à 15:06
Ppda4 a écrit le 18/01/2019 à 01h12

Le juge a ordonné une autorisation de sortie escorté par la police point barre le reste c du pipo la démocratie c quand ça vous arrange il a était privé de ses droits les plus fondamentaux vous mélangez tout il a pas demandé à aller voir un match de foot ,vous avez oublié quand t'avait les allemands....

Juges impuissants... face au "bordel français" institué par les Enarques!

«Nous avons une nouvelle fois, fait remonter les conséquences lourdes du transfert des extractions judiciaires sur le quotidien des magistrats et des fonctionnaires et sur les conditions dans lesquelles les personnes sont jugées. Désorganisation massive des services, annulation de nombreux actes, pressions pour recourir à la visioconférence, renvois, reports», soulève le Syndicat de la magistrature dans un courrier interne. Le calendrier des comparutions se voit opposer par moments «des impossibilités de faire, pudiquement appelées «IDF», par l'administration pénitentiaire aux réquisitions des juridictions. Ces IDF se montent à 21 %, mais à plus de 40 % dans certains ressorts. Les policiers et les gendarmes assureront toujours les extractions dans ces hypothèses, mais le ministère de l'Intérieur exige qu'elles soient exceptionnelles.»

Levée d'écrou pour éviter le vice de procédure
«Le dispositif a été sous-estimé en moyens humains, affirme Françoise Martres, magistrate de la cour d'appel d'Agen et représentante du Syndicat de la magistrature.

Nous demandons de régler au plus vite ces dysfonctionnements en adoptant des solutions pérennes et en augmentant le nombre d'agents pour que la justice puisse fonctionner normalement».

Cela induit des délais de procédures rallongés, et pire, des fins de mandat de dépôt provisoire obligatoire pour non-comparution et levées d'écrou au mépris des enquêtes et des charges existantes, mais aussi surcharge de travail pour les greffes qui font face au casse-tête de nouvelles convocations en fonction des disponibilités des avocats et juges.

La Chancellerie aurait assuré qu'une solution allait résider dans «une réorganisation de l'administration pénitentiaire qui disposera à terme de 1 650 postes pour assurer ces extractions, après en avoir eu 800 à l'origine puis 1 200». Tous les observateurs préconisent surtout la création d'antennes locales des PREJ."

https://www.ladepeche.fr/article/2017/02/24/2523329-la-situation-ubuesque-des-extractions-judiciaires.html

Signaler Répondre

avatar
Ouf! le 18/01/2019 à 15:02
Mika29 a écrit le 17/01/2019 à 17h09

Chapeau au journaliste pour cette désinformation !
L'Arpej n'est pas un logiciel, mais un service de l'administration pénitentiaire... Et ne gère pas les forces de l'ordre !
Peut-être que ce jour-là, les escortes avaient des missions plus importantes à réaliser, par exemple pour ne pas qu'un criminel ne soit pas libéré parce qu'on ne l'aura pas extrait de sa cellule !

Merci pour cette bonne nouvelle... L'IA n'a pas encore colonisé ce domaine! ...mais ça ne saurait tarder...

Signaler Répondre

avatar
Fake News! ARPEJ Merci TAUBIRA? le 18/01/2019 à 15:00
Mika29 a écrit le 17/01/2019 à 17h09

Chapeau au journaliste pour cette désinformation !
L'Arpej n'est pas un logiciel, mais un service de l'administration pénitentiaire... Et ne gère pas les forces de l'ordre !
Peut-être que ce jour-là, les escortes avaient des missions plus importantes à réaliser, par exemple pour ne pas qu'un criminel ne soit pas libéré parce qu'on ne l'aura pas extrait de sa cellule !

En effet celui qui a dit que l'ARPEJ était un logiciel a fait preuve de manque de professionnalisme!

"Depuis la fin de l'année 2015, la prise en charge des extractions judiciaires (extraire un détenu de prison pour le conduire devant une juridiction) est assumée par le ministère de la Justice qui a confié la délégation à des ARPEJ (Autorité de régulation et de programmation des extractions judiciaires) et des PREJ (Pôle de rattachement des extractions judiciaires), lequel dépêche des équipages d'agents pénitentiaires vers les établissements carcéraux. Des agents mandatés spécialement.

Auparavant, cette mission dispendieuse en nombres d'heures passées dans les prétoires, les couloirs et souricières, incombait aux forces de police et de gendarmerie sous tutelle du ministère de l'Intérieur. Des tâches considérées comme indues par les forces de l'ordre au détriment de l'occupation du terrain et du cœur de métier. Si des difficultés notables d'organisation sont nées de ce transfert de compétences, la situation agenaise est régulièrement pointée comme une aberration totale."

https://www.ladepeche.fr/article/2017/02/24/2523329-la-situation-ubuesque-des-extractions-judiciaires.html

C'est pas TAUBIRA qui a décidé cela?

En tous cas, rien à voir avec les Gilets Jaunes!

Signaler Répondre

avatar
Le pays est finit. le 18/01/2019 à 09:53
La débilité des racistes a écrit le 18/01/2019 à 08h24

Pourquoi parler uniquement des prêtres dans les affaires de pedophilie? L éducation nationale tente d étouffer ses affaires a chaque fois!
Ça existe aussi chez les musulmans... après tout, Aïcha n était qu une enfant de 9ans quand elle a été « consommée »
Je ne te parle même pas des mariages forcée de mineur de 15ans avec un cousin, oncle ou amis de la famille au bleds (c est arrivé à une amie de ma sœur qui c est suicidée il y a 10ans, et ça semble toujours d actualite)
Je pense que tu as la haine, mais comme tu es lache, raciste et dans le politiquement correct, tu attaques les prêtres...plutôt que les profs par exemple
En parlant de justice pour les religieux...les imams qui prônent la haine (musique=cochon, français= couffard...), je te signale qu ils sont toujours en France et en liberté!
Il en va de même pour toute la clique de pedophile français d État qui sévit au Maroc protégé par les autorités (il y a plein de documents et enquêtes sur le sujet... même le gros dealer du showbizz en parle...).... ils sont libres, et pas inquiétés!
On continue?
Tu nous expliqueras d ou te vient cette haine raciste contre lés catholiques... mais avant, décuve

La débilité c’est que les catholiques ont accepté l’inacceptable avec les unions contre nature .il ne manque plus que les zoophiles ...

Signaler Répondre

avatar
Le jugement dernier. le 18/01/2019 à 09:03
La débilité des racistes a écrit le 18/01/2019 à 08h24

Pourquoi parler uniquement des prêtres dans les affaires de pedophilie? L éducation nationale tente d étouffer ses affaires a chaque fois!
Ça existe aussi chez les musulmans... après tout, Aïcha n était qu une enfant de 9ans quand elle a été « consommée »
Je ne te parle même pas des mariages forcée de mineur de 15ans avec un cousin, oncle ou amis de la famille au bleds (c est arrivé à une amie de ma sœur qui c est suicidée il y a 10ans, et ça semble toujours d actualite)
Je pense que tu as la haine, mais comme tu es lache, raciste et dans le politiquement correct, tu attaques les prêtres...plutôt que les profs par exemple
En parlant de justice pour les religieux...les imams qui prônent la haine (musique=cochon, français= couffard...), je te signale qu ils sont toujours en France et en liberté!
Il en va de même pour toute la clique de pedophile français d État qui sévit au Maroc protégé par les autorités (il y a plein de documents et enquêtes sur le sujet... même le gros dealer du showbizz en parle...).... ils sont libres, et pas inquiétés!
On continue?
Tu nous expliqueras d ou te vient cette haine raciste contre lés catholiques... mais avant, décuve

Exactement,la haine et le mal habite,une certaine catégorie de démons qui se délectent dans la malveillance et les violences.

Signaler Répondre

avatar
La débilité des racistes le 18/01/2019 à 08:24
Ppda4 a écrit le 18/01/2019 à 01h15

Hein et les prêtres pédophiles qui ne sont jamais inquiétés ça vous choques pas...!!!

Pourquoi parler uniquement des prêtres dans les affaires de pedophilie? L éducation nationale tente d étouffer ses affaires a chaque fois!
Ça existe aussi chez les musulmans... après tout, Aïcha n était qu une enfant de 9ans quand elle a été « consommée »
Je ne te parle même pas des mariages forcée de mineur de 15ans avec un cousin, oncle ou amis de la famille au bleds (c est arrivé à une amie de ma sœur qui c est suicidée il y a 10ans, et ça semble toujours d actualite)
Je pense que tu as la haine, mais comme tu es lache, raciste et dans le politiquement correct, tu attaques les prêtres...plutôt que les profs par exemple
En parlant de justice pour les religieux...les imams qui prônent la haine (musique=cochon, français= couffard...), je te signale qu ils sont toujours en France et en liberté!
Il en va de même pour toute la clique de pedophile français d État qui sévit au Maroc protégé par les autorités (il y a plein de documents et enquêtes sur le sujet... même le gros dealer du showbizz en parle...).... ils sont libres, et pas inquiétés!
On continue?
Tu nous expliqueras d ou te vient cette haine raciste contre lés catholiques... mais avant, décuve

Signaler Répondre

avatar
Ppda4 le 18/01/2019 à 01:15

Hein et les prêtres pédophiles qui ne sont jamais inquiétés ça vous choques pas...!!!

Signaler Répondre

avatar
Ppda4 le 18/01/2019 à 01:12

Le juge a ordonné une autorisation de sortie escorté par la police point barre le reste c du pipo la démocratie c quand ça vous arrange il a était privé de ses droits les plus fondamentaux vous mélangez tout il a pas demandé à aller voir un match de foot ,vous avez oublié quand t'avait les allemands....

Signaler Répondre

avatar
JM le 17/01/2019 à 18:45

Cette situation n'a rien à voir avec un problème de logiciel. Les effectifs de l'administration pénitentiaire étaient peut être tous engages sur des missions considérées par le ministère de la justice comme prioritaire. D'autant que les forces de l'ordre (police et gendaremerie) qui suppleent les surveillants étaient à cette période très pris par les mouvements de gilets jaunes.
A défaut de gagner sur le terrain de la loi, l'avocat cherche à gagner sur le terrain de l'opinion.

Signaler Répondre

avatar
Mika29 le 17/01/2019 à 17:09

Chapeau au journaliste pour cette désinformation !
L'Arpej n'est pas un logiciel, mais un service de l'administration pénitentiaire... Et ne gère pas les forces de l'ordre !
Peut-être que ce jour-là, les escortes avaient des missions plus importantes à réaliser, par exemple pour ne pas qu'un criminel ne soit pas libéré parce qu'on ne l'aura pas extrait de sa cellule !

Signaler Répondre

avatar
Je ne veux pas vivre "capté" et "captif"! le 17/01/2019 à 12:01
IA Anatomie d'un antihumanisme radical... a écrit le 16/01/2019 à 18h09

"L'avocat du détenu caladois pourrait prochainement attaquer l'Etat pour pointer du doigt les dysfonctionnements de l'Arpej qui prévalent une décision humaine."

Pour ceux qui lisent... je vous conseille vivement la lecture du dernier ouvrage d'Eric Sadin qui alerte et dénonce cette dépossession de la décion pour les humains :

"L'Intelligence artificielle ou l'enjeu du siècle
Anatomie d'un antihumanisme radical"

"C’est l’obsession de l’époque. Entreprises, politiques, chercheurs… ne jurent que par elle, car elle laisse entrevoir des perspectives économiques illimitées ainsi que l’émergence d’un monde partout sécurisé, optimisé et fluidifié. L’objet de cet enivrement, c’est l’intelligence artificielle.

Elle génère pléthore de discours qui occultent sa principale fonction : énoncer la vérité. Elle se dresse comme une puissance habilitée à expertiser le réel de façon plus fiable que nous-mêmes. L’intelligence artificielle est appelée, du haut de son autorité, à imposer sa loi, orientant la conduite des affaires humaines. Désormais, une technologie revêt un « pouvoir injonctif » entraînant l’éradication progressive des principes juridico-politiques qui nous fondent, soit le libre exercice de notre faculté de jugement et d’action.
Chaque énonciation de la vérité vise à générer quantité d’actions tout au long de notre quotidien, faisant émerger une « main invisible automatisée », où le moindre phénomène du réel se trouve analysé en vue d’être monétisé ou orienté à des fins utilitaristes. Il s’avère impératif de s’opposer à cette offensive antihumaniste et de faire valoir, contre une rationalité normative promettant la perfection supposée en toute chose, des formes de rationalité fondées sur la pluralité des êtres et l’incertitude inhérente à la vie. Tel est l’enjeu politique majeur de notre temps.

Ce livre procède à une anatomie au scalpel de l’intelligence artificielle, de son histoire, de ses caractéristiques, de ses domaines d’application, des intérêts en jeu, et constitue un appel à privilégier des modes d’existence fondés sur de tout autres aspirations."

http://www.lechappee.org/collections/pour-en-finir-avec/intelligence-artificielle-ou-enjeu-du-siecle

Ceux qui sont aveugles ou ne lisent pas le braille vous pouvez leur faire écouter cet excellente ITV :

Éric Sadin : l'asservissement par l'Intelligence Artificielle ?
https://www.youtube.com/watch?v=VzeOnBRzDik

Ce qui est scandaleux ce n'est pas que ce détenu ne soit pas sorti, car il y a des gens dangereux qui ne doivent pas être autorisés à sortir même pour un décès... On se souvient de ce qui s'était passé avec des gitans dans l'Isère...

Ce qui est scandaleux c'est que cette décision soit prise par un logiciel, et qu'aucun humain ne soit dans la boucle pour apprécier avec humanité ce qui convient de faire!

Cela doit nous alerter en tant que citoyens et nous devons militer pour que l'humain ne soit jamais évincer de processus où il est indispensable... le pilotage de l'Humanité par l'Intelligence Artificielle peut nous emmener vers un Monde inhumain... et en ce moment cette course s'accélère!

Rappellez-vous que la premier Zône A Défendre c'est votre intériorité, votre vie privée et votre liberté d'aller et venir sans être sans cesse capter... c'est à dire "capturer"!

Signaler Répondre

avatar
Jean Rachid le 16/01/2019 à 23:46
Edgar a écrit le 16/01/2019 à 14h33

Arrêtez de défendre les délinquants !
Pensez à leurs victimes...

Avant de poser un commentaire est-ce que tu sais pourquoi cette personne est en prison et s'il y a des victimes tu m'as l'air intelligent et j'espère pour toi qu'un jour tu finiras pas en prison et que quelqu'un de ta famille décède parce que si il y a un problème informatique et que tu restes dans ta cellule quand ta femme tes enfants ou tes parents et ben je sais pas comment à ce moment-là tu pourras réagir il faut réfléchir avant de parler ou d'écrire un commentaire

Signaler Répondre

avatar
IA Anatomie d'un antihumanisme radical... le 16/01/2019 à 18:09

"L'avocat du détenu caladois pourrait prochainement attaquer l'Etat pour pointer du doigt les dysfonctionnements de l'Arpej qui prévalent une décision humaine."

Pour ceux qui lisent... je vous conseille vivement la lecture du dernier ouvrage d'Eric Sadin qui alerte et dénonce cette dépossession de la décion pour les humains :

"L'Intelligence artificielle ou l'enjeu du siècle
Anatomie d'un antihumanisme radical"

"C’est l’obsession de l’époque. Entreprises, politiques, chercheurs… ne jurent que par elle, car elle laisse entrevoir des perspectives économiques illimitées ainsi que l’émergence d’un monde partout sécurisé, optimisé et fluidifié. L’objet de cet enivrement, c’est l’intelligence artificielle.

Elle génère pléthore de discours qui occultent sa principale fonction : énoncer la vérité. Elle se dresse comme une puissance habilitée à expertiser le réel de façon plus fiable que nous-mêmes. L’intelligence artificielle est appelée, du haut de son autorité, à imposer sa loi, orientant la conduite des affaires humaines. Désormais, une technologie revêt un « pouvoir injonctif » entraînant l’éradication progressive des principes juridico-politiques qui nous fondent, soit le libre exercice de notre faculté de jugement et d’action.
Chaque énonciation de la vérité vise à générer quantité d’actions tout au long de notre quotidien, faisant émerger une « main invisible automatisée », où le moindre phénomène du réel se trouve analysé en vue d’être monétisé ou orienté à des fins utilitaristes. Il s’avère impératif de s’opposer à cette offensive antihumaniste et de faire valoir, contre une rationalité normative promettant la perfection supposée en toute chose, des formes de rationalité fondées sur la pluralité des êtres et l’incertitude inhérente à la vie. Tel est l’enjeu politique majeur de notre temps.

Ce livre procède à une anatomie au scalpel de l’intelligence artificielle, de son histoire, de ses caractéristiques, de ses domaines d’application, des intérêts en jeu, et constitue un appel à privilégier des modes d’existence fondés sur de tout autres aspirations."

http://www.lechappee.org/collections/pour-en-finir-avec/intelligence-artificielle-ou-enjeu-du-siecle

Ceux qui sont aveugles ou ne lisent pas le braille vous pouvez leur faire écouter cet excellente ITV :

Éric Sadin : l'asservissement par l'Intelligence Artificielle ?

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/VzeOnBRzDik?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/VzeOnBRzDik?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/VzeOnBRzDik?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 16/01/2019 à 14:33

Arrêtez de défendre les délinquants !
Pensez à leurs victimes...

Signaler Répondre

avatar
geoffrey le 16/01/2019 à 10:34
Ol69200 a écrit le 15/01/2019 à 22h30

Pour toi ça te semble insignifiant la mort des gens et la détresse d'un homme qui n'a pas pu effectuer son deuil dignement. Tu es totalement antipathiques, n'oublie pas la roue tourne nul n'es pas à l'abri d'un mauvais coup du sort.

Oui totalement indifférent à ce genre d'individus... J'aurais tendance à avoir beaucoup plus de compassion pour les victimes.

Signaler Répondre

avatar
TG le 16/01/2019 à 10:21

il est incarcéré pour quoi le monsieur?
vol, violence, homicide, fraude?? on ne sait pas

je vous rappel tout de même que la contre partie de la vie de délinquants, c est de finir en prison, lieu de privation des libertés!
il a "fait le mal", il assume

je ne comprend pas cette "faiblesse" des délinquants quand a leur maman chérie, prêt a chialer pour un bisous... comportez vous en bon-homme et assumé vos connerie! En basculant, tu as fait de la peine et du tord a toute ta famille!

je me souviens de ces racailles qui ont tabassé un type, et ui pleurait de ne pas revoir leur maman... en se foutant totalement du fait qu ils auraient pu le tuer... et lui, n aurait pas pu revoir sa chère et tendre mère

t es e prison, tu assumes!!!
deja que tu as la télé, du shit et d après les videos des tolards, c est plutôt le club med....

Signaler Répondre

avatar
Monde meilleur le 16/01/2019 à 09:28

Le règne des machines ... l'humanité , un troupeau de bovins aux antibiotiques

Signaler Répondre

avatar
hannibalamstaff le 16/01/2019 à 09:19

Vous ne savez même pas pourquoi il est en prison...de nos jours on sort un soir avec sa copine ,on se défend ,peut nous ramener derrière les barreaux.en prison de nos jours il n'y a pas que des voyou pensez y.une vie peut basculé en 1 minute...

Signaler Répondre

avatar
The magicien le 16/01/2019 à 06:20

Il peut demander de partir en vacances avec ses proches

Signaler Répondre

avatar
Gugus le 15/01/2019 à 23:35

Honte à arpej nous sommes humains ou des bêtes

Signaler Répondre

avatar
Ol69200 le 15/01/2019 à 22:30
geoffrey a écrit le 15/01/2019 à 16h46

C'est vraiment le genre d'info dont on se moque totalement. Il est incarcéré et c'est son choix!

Pour toi ça te semble insignifiant la mort des gens et la détresse d'un homme qui n'a pas pu effectuer son deuil dignement. Tu es totalement antipathiques, n'oublie pas la roue tourne nul n'es pas à l'abri d'un mauvais coup du sort.

Signaler Répondre

avatar
firous23 le 15/01/2019 à 22:05

Je suis très triste pour ce monsieur courage

Signaler Répondre

avatar
Karine 71 le 15/01/2019 à 21:22

Je trouve ça honteux

Signaler Répondre

avatar
malnes le 15/01/2019 à 21:15
geoffrey a écrit le 15/01/2019 à 16h46

C'est vraiment le genre d'info dont on se moque totalement. Il est incarcéré et c'est son choix!

égoïste tu ne sais même pas parler de décès dans sa famille

Signaler Répondre

avatar
Ol69200 le 15/01/2019 à 19:53

Triste d'être plonger dans un tel désarroi et faire face à une désolation en étant impuissant.
Courage à toi frérot j'espère que tu verra bientôt le bout du tunnel.

Signaler Répondre

avatar
Janyce le 15/01/2019 à 18:15

C'est triste on aurait pû le laissé assister à l'enterrement de ces proches

Signaler Répondre

avatar
Z.s le 15/01/2019 à 17:58

Ça reste un hêtre humain avant toute chose il est sous la responsabilité de l'état à l'état d'assumer ses responsabilités qu'elle tristesse de voir une pareille injustice dans un pays qui ce proclame partisan des droits de l'homme honte à vous imposteur.

Signaler Répondre

avatar
jvousnique le 15/01/2019 à 17:45
geoffrey a écrit le 15/01/2019 à 16h46

C'est vraiment le genre d'info dont on se moque totalement. Il est incarcéré et c'est son choix!

Non mais franchement c'est une honte de parler de la sorte. Mais ne vous inquiétez pas, Dieu vous le rendra fois 100. Bande d'inhumains !

Signaler Répondre

avatar
geoffrey le 15/01/2019 à 16:46

C'est vraiment le genre d'info dont on se moque totalement. Il est incarcéré et c'est son choix!

Signaler Répondre

avatar
Haine !! le 15/01/2019 à 16:33

Je suis très triste pour ce monsieur.

Ne pas pouvoir voir une dernière fois, sa sœur et sa maman, c'est une des choses les plus terrible qui puisse exister dans la vie.

Bravo et merci à l'avocat de ce monsieur, qui intente une action contre cet état défaillant !

État est défaillant ici comme ailleurs.

Alors bien sur, les gilets jaune sont désignés à la vindicte populaire, et aux boubourses, comme responsables !

macron et ses guignols ont toujours leur garde prétorienne !
Pas de manque d'effectif pour eux ça va ils sont bien protégés ??

Puisque pour eux il n'y a pas de manque d'effectif, alors pourquoi ce monsieur n'a pu voir sa maman une dernière fois ??????

C'est comme cela que la macronie crée de la haine.

Signaler Répondre

avatar
Jean Rachid le 15/01/2019 à 16:01

Honte à la France si ils fou le bordel il faudra pas se plaindre est je serai d'accord avec lui courage mec

Signaler Répondre

avatar
PrisonouMJC le 15/01/2019 à 15:34

Ouai ou bien ne tombe pas à la rate, ça ira mieux déjà

Signaler Répondre

avatar
Sans le 15/01/2019 à 14:51

L,,homme devient l,esclave des machines!!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.