Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Design : une Biennale très lyonnaise

La 6e édition de la Biennale internationale du design de Saint-Etienne, qui se déroule du 15 au 30 novembre, tentera de répondre à trois questions : comment le design peut contribuer à faire évoluer nos modes de vie ? Comment le design accompagne la recherche et l’innovation ? Et comment le design devient aujourd’hui un outil de développement économique ? Les 15 expos proposées permettront notamment de découvrir un certain nombre de designers de la région : Andres Roxane, Design Office, Tous les trois,  Emmanuel Louisgrand, Kais Dhifi... . "La présence lyonnaise à cette Biennale sera particulièrement forte", explique Elsa Francès, la directrice de la Biennale, qui attend plus de 150 000 visiteurs en 15 jours. A noter que la nouvelle Cité du design de Saint-Etienne sera inaugurée à la rentrée 2009, sur l’ancien site de Manufrance.

PORTRAITS

Bertrand Barré. Ancien basketteur à l’Asvel, Bertrand Barré, 43 ans, s’est lancé presque par hasard dans le design, après une expérience dans la publicité. Il crée Barré&Associés en 1986, en s’entourant de stylistes, coloristes, maquettistes... Son créneau : le design industriel. “Je ne réalise pas des oeuvres d'art pour le plaisir mais pour séduire les consommateurs. Je sais que j'ai une véritable responsabilité car un produit raté peut couler une boîte” explique ce visionnaire qui va rapidement s’imposer comme une référence. Les brosses à dents pour enfants Signal, les raquettes Babolat, le ketchup Amora... C’est lui. Et parmi ses clients, on retrouve également Yoplait, Teisseire, Michelin, Aoste... Son groupe, baptisé aujourd’hui The Zebra Company, emploie une cinquantaine de salariés pour 4,5 millions d’euros d’honoraires, sans parler des royalties. A signaler également que Barré réalise 60% de son activité à l’export : Europe, Etats-Unis et Chine. Son groupe vient de s’installer dans un nouveau siège de 1 500 m2 à La Tour de Salvagny. Et Bertrand Barré fait construire deux bâtiments supplémentaires pour créer un pôle d’expertise en innovation.

Alain Vavro. A 56 ans, c’est une des stars mondiales du design culinaire. Ancien élève des Beaux-Arts de Lyon, il va d’abord devenir graphiste et illustrateur, puis travailler dans la pub. Avant de s’associer avec son épouse Dominique pour ouvrir un cabinet de design. Deux rencontres vont alors changer leur vie : d'abord Georges Duboeuf, pour qui ils dessinent l’étiquette des bouteilles de beaujolais nouveau en 1983. Un succès. Deux ans plus tard, c’est Paul Bocuse qui leur demande de décorer sa boutique à Tokyo. Commence alors une longue collaboration avec “Monsieur Paul”, qui permettra aux Vavro de dessiner ses assiettes, mais aussi de faire la déco du restaurant gastronomique, des brasseries... Installés dans leur maison-atelier située à Collonges, à deux pas de Bocuse justement, ils travaillent aujourd’hui pour le monde entier, de New York à Bratislava, en passant par Paris, Londres, Orlando... Dans un style toujours coloré et joyeux. Bon vivant et très expansif, Alain Vavro, qui est directeur artistique chez Villeroy & Boch, vient de refaire la Mère Brazier à Lyon, le nouveau restaurant gastronomique de Matthieu Viannay.

Tous les trois. Cette agence lyonnaise, qui est une valeur montante dans le monde du design, a été créée en 1997 par l’architecte Juan Lozano, 48 ans et Hannelore Meyer Gallay, 39 ans, chargée de la gestion et du développement commercial. Un duo qui s’est imposé dans tous les secteurs de la vie domestique : couverts, vases, lampes, canapés... Renforcée par l’arrivée en 2005 du designer Florent Zandrini, 29 ans, cette agence travaille pour Roset et Cinna, mais aussi Lexon. “Nous avons choisi comme terrain d’action les produits de grande distribution, car créer des objets qui participent à la vie de chacun nous passionne” expliquent les trois complices, qui ont quand même une spécialité : les arts de la table. Troisgros à Roanne ou les frères Pourcelle à Montpellier leur ont fait confiance. Leur dernier coup : une série de boules dessinée pour Obut, le leader mondial sur ce marché.

Design Office. Après un DUT génie mécanique et un diplôme supérieur de création industrielle, le Stéphanois Joseph Mazoyer, 43 ans, a créé à Lyon en 1989, cette agence réputée qui emploie aujourd’hui 9 salariés. Sa spécialité : le design industriel, mais aussi le design médical et le développement de licences pour les marques. Pour ce passionné de bricolage, le design doit permettre “d’ouvrir les gens au monde qui change”, tout en créant des produits qui respectent l’environnement. Sa dernière création : le “roller”, un assistant respiratoire monté sur roulette qui facilite la mobilité des personnes placées sous respirateur artificiel. Joseph Mazoyer veut créer un portail économique de designers entrepreneurs, afin de mettre en relation les créateurs avec les industriels.

Trafik. Spécialisée dans le design graphique et multimédia, cette agence lyonnaise, créée en 1997 par Pierre Rodière et Damien Gautier, a réalisé le logo et toutes les affiches de Lyon 2013. Même si Lyon n’a finalement pas été retenue pour être capitale européenne de la culture, cette campagne leur a permis de se faire connaître. D’autant plus que Trafik est également en charge de la communication pour la deuxième phase du projet Lyon Confluence. Passionnés par les problématiques d’espace, Pierre Rodière et Damien Gautier ont réalisé une partie de la scénographie de la Biennale du design de Saint-Etienne, mais ils ont également exposé leurs écrans Superlux à Paris pour la Nuit blanche 2007 et créé le T.Light pour l'hôtel Morgans à New York, un plafond lumineux composé de 4 000 leds. Ce duo est aujourd’hui à la tête d’une agence qui emploie 9 salariés.

Roxane Andrès. Commissaire de l’exposition santé à la Biennale du design de Saint-Etienne, cette créatrice de 27 ans, qui vit et travaille à Lyon, s’est spécialisée dans le design médical. Elle crée par exemple des peluches qui reproduisent des organes, chromosomes et prothèses à déconstruire et reconstruire, ce qui permet de dédramatiser les opérations et thérapies auprès des enfants hospitalisés. Roxane Andrès, qui prépare une thèse de doctorat sur le design en milieu soignant, est enseignante à Lyon et Saint-Etienne. Récompensée par le trophée de la Griffe Lyonnaise en 2007, elle veut lancer son propre studio de design.

Eric Jourdan. A 47 ans, cette star du design est un des profs vedettes à l'Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne. Après ses études aux Beaux-Arts de Saint Etienne, ce fils de décorateur s’est installé comme indépendant avant de réaliser sa première exposition personnelle avec la Fondation Cartier en 1991. Un an plus tard, il conçoit des bureaux dans les quartiers d’affaires à New York, puis il aménage les bords de Seine et réalise toute la signalétique du Parc Naturel de la Haute-Vallée de Chevreuse. Il a réalisé en 2002 pour Ligne Roset la chaise longue Tolozan, qui remportera un grand succès. Mais aussi le canapé Snowdonia, qui a reçu un prix international de design.



Tags : biennale du design | design | elsa francès | vavro |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.