La voisine difficile allumait des incendies dans son immeuble à Villeurbanne

La voisine difficile allumait des incendies dans son immeuble à Villeurbanne
Photo d'illustration - LyonMag

Ses troubles psychologiques expliquent-ils ses nombreux différends avec ses voisins habitant comme elle un immeuble du boulevard du 11 Novembre 1918 à Villeurbanne ?

Ces mêmes troubles sont-ils à l’origine de ses gestes qui auraient pu avoir, comme à Paris, des conséquences dramatiques ? L’enquête le dira.

Toujours est-il que cette femme âgée de 46 ans a été interpellée mercredi après-midi après avoir tenté d’incendier le local à poubelles. La veille, elle avait déjà tenté sa chance dans la conduite électrique du 11e étage.

A l’issue de sa garde à vue, la quadragénaire déséquilibrée a été internée au Vinatier.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Nostromo le 17/03/2019 à 18:12
Cacleclopiem a écrit le 16/03/2019 à 09h09

Bonjour, il serait important je pense utiliser des termes de notre époque. L internement n existe plus . Il s agit de personnes malades psychiquement qui sont hospitalisées. Le centre Hospitalier Vinatier n est plus un asile.
Quelle image souhaite t on véhiculer aujourd'hui en 2019?

Ben justement ça serait bien d'arrêter de jouer avec les mots et les concepts à la con pour appeler un chat un chat
Cette personne est folle et dangereuse pour autrui
Donc on l'interne dans un asile et on lui met la dose
Un problème ?

Signaler Répondre

avatar
Doc Freud. le 16/03/2019 à 21:20
Mère déni a écrit le 16/03/2019 à 10h27

Ça c'est vrai ça y' a qu'à lui couper la tête.

Quel intérêt ? Elle l'a déjà perdue.

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 16/03/2019 à 15:24
Cacleclopiem a écrit le 16/03/2019 à 09h09

Bonjour, il serait important je pense utiliser des termes de notre époque. L internement n existe plus . Il s agit de personnes malades psychiquement qui sont hospitalisées. Le centre Hospitalier Vinatier n est plus un asile.
Quelle image souhaite t on véhiculer aujourd'hui en 2019?

Si vous voulez, mais un asile reste un asile, un fou reste un fou, comme un agent technique de surface reste un homme ou une femme de ménage.... Le nom change mais c'est la même chose en plus moderne !

Signaler Répondre

avatar
Riko le 16/03/2019 à 12:28

De toute façon lorsqu'on est fou, il ny a pas de guérison.

Signaler Répondre

avatar
Mère déni le 16/03/2019 à 10:27
kumer a écrit le 16/03/2019 à 08h59

Oui mais pour combien de temps sa sort sera rapide et elle recommencera

Ça c'est vrai ça y' a qu'à lui couper la tête.

Signaler Répondre

avatar
a voir le 16/03/2019 à 10:15

"La voisine difficile" je découvre l'expression !

Signaler Répondre

avatar
Cacleclopiem le 16/03/2019 à 09:09

Bonjour, il serait important je pense utiliser des termes de notre époque. L internement n existe plus . Il s agit de personnes malades psychiquement qui sont hospitalisées. Le centre Hospitalier Vinatier n est plus un asile.
Quelle image souhaite t on véhiculer aujourd'hui en 2019?

Signaler Répondre

avatar
kumer le 16/03/2019 à 08:59

Oui mais pour combien de temps sa sort sera rapide et elle recommencera

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.