Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Lyon : l’esplanade Nelson-Mandela de nouveau évacuée

LyonMag

Ce jeudi matin, les forces de l'ordre sont intervenues en nombre dans le 3e arrondissement de Lyon.

L'esplanade Nelson-Mandela, transformée régulièrement en bidonville, a été de nouveau évacuée de ses occupants.

 

Le terrain, situé en face des Archives Départementales, appartient à la Métropole de Lyon. Des dizaines de personnes y vivent depuis plusieurs mois.



Tags : Esplanade Mandela |

Commentaires 47

Post monétaire Déposé le 07/05/2019 à 15h38  
Par Post monétaire Citer

Rom ... a écrit le 06/05/2019 à 21h03

En l’occurrence il s'agit de rom d’Albanie pour leur très grande majorité. Ce n'est pas moi qui l'invente, mais le recensement (obligatoire) qui a été organisé par les services de l’État.

"l'atmosphère du quartier ne soit pas des plus agréables" ... Quel doux euphémisme pour qualifier un bidonville installé en toute illégalité et qui pourrit un quartier entier depuis près de 3 ans (trafics, altercations etc).

Vous avez raison, je n'ai pas à juger du mode de vie rom, par contre, ils occupent illégalement l'espace public, ils le dégradent (encore un euphémisme : lorsqu'ils ont été logés ils ont démonté les logements pour revendre les sanitaires, ferraille, radiateurs et autres équipements !) et ne sont pas des migrants.

Ils bénéficient d'un système qui leur permet de percevoir des aides qui sont 3 à 5 fois supérieures à ce qu'ils gagneraient en travaillant en Albanie.

"....................Ils bénéficient d'un système qui leur permet de percevoir des aides qui sont 3 à 5 fois supérieures à ce qu'ils gagneraient en travaillant en Albanie...................."


oui,
finalement c'est encore une histoire de fric,
que ce soit lié à leur niveau d'éducation reçu dans leur pays
ou vos chers impôts :o)


Heureusement, pendant qu'on voit une centaine de Rom bien visibles pour un coût... (on ne sait pas),
des cols blancs détournent des centaines de millions d'euros sans que vous ne voyez rien du tout :o)

L'optimisation fiscale... rappelez-vous-en lorsque vous achèterez quelque chose à Auchan ou dans une des nombreuses enseignes qui appartiennent à des "1er de cordée" ! :o)

Déposé le 06/05/2019 à 21h03  
Par Rom ... Citer

Noem a écrit le 05/05/2019 à 12h51

En effet, j'ai dévié, parce qu'il me semble que c'est là le centre du sujet : comment faire lorsque mes revenus ou parfois mon absence de revenus ne me permettent que de vivre à la rue ?

Je suis plutôt d'accord avec votre point 2, l’État doit assumer ses responsabilités et s'assurer de l'accueil des personnes dont il traite les demandes d'asile.

Par contre, je n'ai pas le droit de juger de la situation de ces gens sans savoir qui ils sont.
Parmi toutes ces personnes, il y a des migrants économiques certes, mais aussi des personnes persécutées dans leur pays pour leurs opinions politiques, leur orientation sexuelle ou leur religion, y compris des personnes albanaises et kosovardes (qui ne sont pas Roms). Il y a aussi des gens qui sont malades et ne peuvent être soignés dans leur pays.
Sans aller à leur rencontre, comment pouvons nous juger si cette famille a quitté son pays pour des raisons financières ou parce que l'enfant a un rein en moins, la mère un cancer du colon et le père un diabète grave qui ne peuvent être soignés chez eux ?

Pour répondre à votre question, je n'habite pas dans le quartier concerné et je conçois tout à fait que l'atmosphère du quartier ne soit pas des plus agréables.
Pourtant, ça a été le cas à Grenoble mais je ne me sentais pas pour autant légitime de demander à des gens de partir pour qu'ils se retrouvent encore plus cachés, à l'abri des regards, ignorés de tous et jamais pris en charge.

Enfin, j'accueille régulièrement chez moi des personnes vulnérables, mères enceintes avec enfants, personnes malades, dont les droits ne sont pas respectés.
Je ne sais pas si c'est plus confortable que ce que vous vivez dans votre quartier, mais quand on vit déjà à 5 dans un appartement et qu'on accueille en plus des gens dans son salon, c'est compliqué mais on s'adapte en faisant passer le respect de la dignité de l'autre d'abord.

En l’occurrence il s'agit de rom d’Albanie pour leur très grande majorité. Ce n'est pas moi qui l'invente, mais le recensement (obligatoire) qui a été organisé par les services de l’État.

"l'atmosphère du quartier ne soit pas des plus agréables" ... Quel doux euphémisme pour qualifier un bidonville installé en toute illégalité et qui pourrit un quartier entier depuis près de 3 ans (trafics, altercations etc).

Vous avez raison, je n'ai pas à juger du mode de vie rom, par contre, ils occupent illégalement l'espace public, ils le dégradent (encore un euphémisme : lorsqu'ils ont été logés ils ont démonté les logements pour revendre les sanitaires, ferraille, radiateurs et autres équipements !) et ne sont pas des migrants.

Ils bénéficient d'un système qui leur permet de percevoir des aides qui sont 3 à 5 fois supérieures à ce qu'ils gagneraient en travaillant en Albanie.

Déposé le 06/05/2019 à 18h59  
Par prince de bel air Citer

praticopratique a écrit le 06/05/2019 à 01h00

Par contre pour redevenir très pratique et terre à terre et en dehors de la considération qu’on peut avoir ou non pour ces gens ... si l’on ne veut pas que ce soit la même chose dans 2 mois, il faut clairement maintenant mettre une porte et une grille en dur tout autour de l’esplanade Mandela. Autrement on n'en a vraiment pas fini dans le quartier ...

Pourquoi ? La place Bellecour n'est pas grillagée et pourtant personne n'y campe.

Déposé le 06/05/2019 à 16h11  
Par villeurbannaze Citer

NOM a écrit le 06/05/2019 à 15h18

Franchement, quel que soit leur bord, quand on lit l’état d’exaspération des intervenants sur ce fil, c’est assez instructif. J’invite Lyon Mag à faire suivre tous ces commentaires aux élus de la ville pour leur donner un aperçu de ce que vivent les administrés et ce qu’ils pensent d’eux ... A l’occasion, et pour mieux se rendre compte, ils pourront ouvrir aux « migrants » les portes de l’hôtel de ville. Manifestement, le bâtiment est confortable, grand, spacieux et bien chauffé ...

les elus ont des services pour cela
ils servent deja tres largement de Lyon Mag et des autres médias locaux pour distiller leurs infos/idées/actions

inciter ce site a communiquer l'etat d exapseration des lyonnais aux services de la mairei, c est juste valider un peu plus que ces fonctionnaires et élus sont incompétents

je suis de la 6eme circonscription... je sais bien de quoi je parle

Déposé le 06/05/2019 à 15h18  
Par NOM Citer

Franchement, quel que soit leur bord, quand on lit l’état d’exaspération des intervenants sur ce fil, c’est assez instructif. J’invite Lyon Mag à faire suivre tous ces commentaires aux élus de la ville pour leur donner un aperçu de ce que vivent les administrés et ce qu’ils pensent d’eux ... A l’occasion, et pour mieux se rendre compte, ils pourront ouvrir aux « migrants » les portes de l’hôtel de ville. Manifestement, le bâtiment est confortable, grand, spacieux et bien chauffé ...

Déposé le 06/05/2019 à 01h00  
Par praticopratique Citer

Par contre pour redevenir très pratique et terre à terre et en dehors de la considération qu’on peut avoir ou non pour ces gens ... si l’on ne veut pas que ce soit la même chose dans 2 mois, il faut clairement maintenant mettre une porte et une grille en dur tout autour de l’esplanade Mandela. Autrement on n'en a vraiment pas fini dans le quartier ...

Post monétaire Déposé le 05/05/2019 à 14h54  
Par Post monétaire Citer

à une prochaine ... a écrit le 03/05/2019 à 19h48

Venez habiter en face d'un bidonville, vous verrez ...

Les pouvoirs publics ont agi par simple opportunisme électoral. Aucune solution pérenne à long terme n'est envisagée car leur vision est focalisée sur leur réélection.

Vous avez donc une telle opinion du jugement critique des personnes qui lisent ce forum pour penser que les commentaires peuvent influencer leur vote ???
Ce qui est très probable, c'est que mes commentaires n'ont aucunement l'intention de faire parler de moi, contrairement aux vôtres.

"..............Venez habiter en face d'un bidonville, vous verrez ... ............"

des personnes qui vivent sous la tente, j'en ai au coin de la rue.

Une personne qui squatte les parties communes pour être à l'abri et qui défèque sur place, j'en ai dans mon immeuble.

Donc vos leçons à faire croire que je suis hors de la réalité, elles tombent à l'eau.

D'autre part, ça ne répond pas aux questions de fond :



Quel système économique pour éviter tout ce merdier, toute cette misère alors qu'on est une puissance mondiale considérable ?!
(malgré la propagande du FN et autres qui veulent faire croire que la France est un pays sous-développé.
On envoie nos déchets chez les autres, pas l'inverse.
Voir nos exportations de poulet en Afrique)



En soutenant un système monétaire, nous sommes tous complices.

Déposé le 05/05/2019 à 12h51  
Par Noem Citer

du courage ? a écrit le 03/05/2019 à 14h51

Vous déviez du sujet initial qui est celui du campement sauvage et des nuisances occasionnées ... Est-ce le fait d'avoir été "recalée" à l'épreuve de maths ?

Ces roms sont des migrants économiques (albanais roumains ou kosovars). A priori il n'y a pas à discuter longtemps pour être d'accord sur ce point.

1- Si l'Etat souhaite les accueillir dans la cadre de sa politique migratoire, il doit en assumer toutes les conséquences : à savoir logement, scolarisation etc. Mais ce n'est en aucun cas aux riverains du supporter la présence d'un bidonville.

2- L'Etat ne souhaite pas recevoir des migrants économiques : il se donne les moyens de traiter les demandes d'asile dans des délais corrects (1 à 2 mois), mais durant la période il assume toutes ses responsabilité (accueil décent etc) puis après décision il a le courage de ses choix : reconduire toutes les personnes déboutées dans leur pays d'origine.

Le problème c'est qu'aujourd'hui aucun choix n'est assumé et on laisse pourrir une situation ... C'est le jeu de la patate chaude : de la mairie vers la Métropole et de La Métropole vers la Préfecture ! Il n'est pas acceptable que des personnes qui ont été déboutées plusieurs fois de leurs demandes soient encore sur le territoire au même titre qu'il est inacceptable qu'un demandeur d'asile attende 6 mois une décision et au même titre qu'une association soutienne ce genre de situations.

Puisque vous me posez une question je me permets également une question : dans quel quartier habitez-vous ?

En effet, j'ai dévié, parce qu'il me semble que c'est là le centre du sujet : comment faire lorsque mes revenus ou parfois mon absence de revenus ne me permettent que de vivre à la rue ?

Je suis plutôt d'accord avec votre point 2, l’État doit assumer ses responsabilités et s'assurer de l'accueil des personnes dont il traite les demandes d'asile.

Par contre, je n'ai pas le droit de juger de la situation de ces gens sans savoir qui ils sont.
Parmi toutes ces personnes, il y a des migrants économiques certes, mais aussi des personnes persécutées dans leur pays pour leurs opinions politiques, leur orientation sexuelle ou leur religion, y compris des personnes albanaises et kosovardes (qui ne sont pas Roms). Il y a aussi des gens qui sont malades et ne peuvent être soignés dans leur pays.
Sans aller à leur rencontre, comment pouvons nous juger si cette famille a quitté son pays pour des raisons financières ou parce que l'enfant a un rein en moins, la mère un cancer du colon et le père un diabète grave qui ne peuvent être soignés chez eux ?

Pour répondre à votre question, je n'habite pas dans le quartier concerné et je conçois tout à fait que l'atmosphère du quartier ne soit pas des plus agréables.
Pourtant, ça a été le cas à Grenoble mais je ne me sentais pas pour autant légitime de demander à des gens de partir pour qu'ils se retrouvent encore plus cachés, à l'abri des regards, ignorés de tous et jamais pris en charge.

Enfin, j'accueille régulièrement chez moi des personnes vulnérables, mères enceintes avec enfants, personnes malades, dont les droits ne sont pas respectés.
Je ne sais pas si c'est plus confortable que ce que vous vivez dans votre quartier, mais quand on vit déjà à 5 dans un appartement et qu'on accueille en plus des gens dans son salon, c'est compliqué mais on s'adapte en faisant passer le respect de la dignité de l'autre d'abord.

Déposé le 04/05/2019 à 17h03  
Par grrr Citer

T es gentil a écrit le 04/05/2019 à 08h32

Montre l exemple et accueil les chez toi!

Plutôt que de financer des clàdestins qui refusent de s intégrer, je préférerai qu on dépense cet argent pour aider les plus démunis qui sont assimilés

mais parfaitement d'accord et c'est pas incompatible. Et j'ai jamais dit que j'avais envie d'accueillir cette population in-intégrable chez moi, j'ai dit que contrairement à ce qu'on veut nous faire croire, de l'argent il y en a et beaucoup et il y a les moyens de régler le problème collectivement, quitte à rogner sur des budgets débiles comme le musée de la confluence par exemple (je dis ça au hasard hein)... On a jamais autant produit dans ce pays (et pas que le nôtre). Mais cet argent est drainé par les ultrariches évadés fiscaux et grands actionnaires. Quand on stigmatise le "pognon de dingue" des aides qui se compte en millions, ce sont à côté de ça des milliards de la production des salariés qui sont détournés par la caste des mafieux en cols blancs. On joue pas dans la même cour ... Quoi qu'on pense de ce qu'il faut faire de ces gens, ce qui est inacceptable de la part des pouvoirs publics c'est de laisser pourrir les situations comme ils le font et de laisser monter les tensions avec les riverains (et je suis le premier à être exaspéré devant ces bordels à ciel ouvert). C'est pas un problème de racisme ou de bons sentiments mais de modèle de société. Qu'on les reloge ou qu'on les évacue décemment, juste ça n'a pas à durer 6 mois/1 an à chaque fois.

Déposé le 04/05/2019 à 16h55  
Par grrr Citer

@Tgentil_suite - C’est évidemment aussi un problème beaucoup plus global car c’est un modèle sapé par l’oligarchie depuis 30 ans qui s’effondre et je suis bien d’accord qu’avant ça, il faut déjà refinancer hôpitaux et écoles pour nos enfants en grande priorité. Bien d’accord aussi que « nos » démunis devraient aussi être prioritaires. Mais même ça, ce n’est plus fait ... et ça ne doit pas servir d’excuse pour ne rien faire ni en ce qui concerne les uns, ni en ce qui concerne les autres. Maintenant une fois qu’ils sont là et lorsque ce genre de campement se développe, on est bien obligés d’agir de suite. Même si ça coûte un peu sur le moment, ça coûte toujours beaucoup moins cher que de laisser dégrader un quartier. Et une fois les situations traitées, il y en a de toute façon une majorité qui seraient reconduits puisque ce sont des migrants économiques. Mais si vous ne cherchez pas à les gérer, vous ne ferez que déplacer le problème car ils s’installeront ailleurs ... et généralement à 200 m ... Chasser les gens juste pour les chasser, ça ne règle pas fondamentalement tout le problème même si c’est le premier truc qui vient à l’esprit quand on est en colère.
C’est aux élus qui ne font rien sous couvert d’humanisme qu’il faut proposer de les accueillir chez eux. Car eux sont responsables. Moi j’assume parfaitement de ne pas en vouloir chez moi. Mais c’est pas pour ça que je suis pour ne pas traiter le problème à la racine (ce qui pose aussi le problème de l’Europe) ... Mais sinon pour nos « démunis assimilés », vous faites quelque chose pour de vrai ? Donc on se calme : on n’est probablement pas tant en désaccord que ça ...
On ne peut certes pas accueillir toute la misère du monde mais quand il y a un problème de salubrité, on ne peut pas ne pas agir dans l’immédiat, et si possible avec humanité même si on n'a pas grand-chose en commun.
Quant au réflexe de la droite dure identitaire pour ceux qui seraient tentés, vous ne ferez que servir le système en plaçant le diable utile face à la mafia du pouvoir en place, trop heureuse de voir les gens se déchirer entre eux sur des sujets sociétaux pendant qu’eux se goinfre comme jamais avec nos richesses.

Déposé le 04/05/2019 à 08h32  
Par T es gentil Citer

grrr a écrit le 04/05/2019 à 00h16

Il est clair que quels que soient leurs profils, on n’est pas un pays indigne, on est la France, alors on laisse pas ce genre de bidonvilles immondes se mettre en place en pleine ville, on prend en charge, on examine les cas et on reloge car on a les moyens de le faire – point barre. Quand on peut lever des milliards pour les grands fraudeurs fiscaux, on peut lever quelques dizaines de milliers d’euros pour les gens dans la déch.
Nos politiques sont des pleutres. Ils se réfugient derrière l’appel d’air pour ne pas avoir à reloger puis se réfugient derrière la complexité administrative pour ne pas avoir à démanteler les camps : du coup ils ne font rien et mettent 6 mois (dans le meilleur des cas) pour gérer une centaine de personnes. Des nuls, vraiment des nuls. Et personne ne s’y retrouve : riverains excédés et migrants dans la déch.

Montre l exemple et accueil les chez toi!

Plutôt que de financer des clàdestins qui refusent de s intégrer, je préférerai qu on dépense cet argent pour aider les plus démunis qui sont assimilés

Déposé le 04/05/2019 à 00h16  
Par grrr Citer

Il est clair que quels que soient leurs profils, on n’est pas un pays indigne, on est la France, alors on laisse pas ce genre de bidonvilles immondes se mettre en place en pleine ville, on prend en charge, on examine les cas et on reloge car on a les moyens de le faire – point barre. Quand on peut lever des milliards pour les grands fraudeurs fiscaux, on peut lever quelques dizaines de milliers d’euros pour les gens dans la déch.
Nos politiques sont des pleutres. Ils se réfugient derrière l’appel d’air pour ne pas avoir à reloger puis se réfugient derrière la complexité administrative pour ne pas avoir à démanteler les camps : du coup ils ne font rien et mettent 6 mois (dans le meilleur des cas) pour gérer une centaine de personnes. Des nuls, vraiment des nuls. Et personne ne s’y retrouve : riverains excédés et migrants dans la déch.

Déposé le 03/05/2019 à 19h48  
Par à une prochaine ... Citer

Post monétaire a écrit le 03/05/2019 à 16h32

Pour la "justifier" comme vous dites, il suffit de voir le monde monétaire en face.

Mais je n'ai pas la puissance (et je ne cherche pas à l'avoir) de 600 milliards d'euros dépensés chaque années sur terre, dans la publicité, alors...

Au fait, sur le sujet de "la dépense d'énergie",
vous pensez que vos commentaires (ou ceux d'autres anonymes) racistes etc, exacerbant une jalousie déplacée (qui a envie de vivre comme ces personnes expulsées?), vont servir aux prochaines élections ?

:o)

Venez habiter en face d'un bidonville, vous verrez ...

Les pouvoirs publics ont agi par simple opportunisme électoral. Aucune solution pérenne à long terme n'est envisagée car leur vision est focalisée sur leur réélection.

Vous avez donc une telle opinion du jugement critique des personnes qui lisent ce forum pour penser que les commentaires peuvent influencer leur vote ???
Ce qui est très probable, c'est que mes commentaires n'ont aucunement l'intention de faire parler de moi, contrairement aux vôtres.

Déposé le 03/05/2019 à 19h32  
Par ça pue, le chinalisme Citer

"exacerbant une jalousie déplacée"

Alors ça c'est complètement un truc de pervers narcissique, invoquer la jalousie des autres.

le mec nous montre une vieille poubelle pleine de détritus : son cerveau, et il raconte à tout le monde que ça sent hyper bon et qu'on en est tous jaloux... Alors que tout le monde lui dit que ça pue.

Déposé le 03/05/2019 à 18h43  
Par susauxbanksters Citer

Post monétaire a écrit le 03/05/2019 à 16h32

Pour la "justifier" comme vous dites, il suffit de voir le monde monétaire en face.

Mais je n'ai pas la puissance (et je ne cherche pas à l'avoir) de 600 milliards d'euros dépensés chaque années sur terre, dans la publicité, alors...

Au fait, sur le sujet de "la dépense d'énergie",
vous pensez que vos commentaires (ou ceux d'autres anonymes) racistes etc, exacerbant une jalousie déplacée (qui a envie de vivre comme ces personnes expulsées?), vont servir aux prochaines élections ?

:o)

On est bien d’accord que personne n’a envie de vivre comme eux mais où place-t-on la imite ? A partir de quand un bidonville qui s’installe sous vos fenêtres est-il acceptable ? où met-on le curseur ?
Quant au fait de déplacer ces gens, il me semble qu’humainement, c’est encore ce qu’il y a de mieux pour tout le monde. Il ne s’agit pas que de déplacer la misère : les riverains ont le droit de profiter du cadre entretenu par leurs impôts, tout autant que ces migrants ont le droit de vivre dignement. Ce qui n’est pas acceptable, ce sont les politiques de pourrissement de la situation. Car on est bien d’accord que les cols blancs se marrent bien quand les « gueux » que nous sommes sont occupés à s’étriper entre eux. Et là où je vous rejoins c’est que de l’argent, il est clair qu’il y en a même si le discours dominant tend à nous faire croire le contraire et ce genre de situation peut être aisément réglé en allant le chercher là où il est. Comme dit plus bas, il s’agit de 100 personnes sur 100 000 habitants dans l’arrondissement : ce n’est rien et ça ne coute pas grand-chose comparé aux nuisances. Des logements, il y en a si l’état veut assumer ces gens jusqu’au bout. Il y a aussi les moyens de les reconduire si les élus assument de ne pas vouloir le faire ; on leur demande juste d’assumer leurs actes plutôt que de jouer le statu quo. Avec 150 milliards d’évasion fiscale ou même 50 milliards de CICE, c’est qu’on peut en faire des choses il me semble ...
Ce qui est intéressant en tout cas, c'est qu'à chaque fois que la métropole a bougé, c'était parce que ça dérangeait les travaux du promoteur de l'immeuble en face de l'esplanade. On peut ajouter ici la conjonction avec les élections ... le reste du temps, on a bien l'impression que les élus n'en rien à f... des administrés ... je me demande d'ailleurs si les choses traineraient autant si un élu habitait vraiment à proximité ...

Post monétaire Déposé le 03/05/2019 à 16h32  
Par Post monétaire Citer

pas mieux ... a écrit le 03/05/2019 à 16h08

Je vous retourne le conseil d'économiser votre enthalpie => Et toute cette énergie que vous dépensez sur ce forum pour tenter de justifier votre idéologie ...

Pour la "justifier" comme vous dites, il suffit de voir le monde monétaire en face.

Mais je n'ai pas la puissance (et je ne cherche pas à l'avoir) de 600 milliards d'euros dépensés chaque années sur terre, dans la publicité, alors...

Au fait, sur le sujet de "la dépense d'énergie",
vous pensez que vos commentaires (ou ceux d'autres anonymes) racistes etc, exacerbant une jalousie déplacée (qui a envie de vivre comme ces personnes expulsées?), vont servir aux prochaines élections ?

:o)

Déposé le 03/05/2019 à 16h08  
Par pas mieux ... Citer

Post monétaire a écrit le 03/05/2019 à 15h17

Toutes cette énergie que vous dépensez pour au final continuer à vivre dans un environnement de guerre et de rareté artificielle, liée à l'utilisation de monnaie...

Impressionnant ! :o)

Mais... "votez pour Machin et vous aurez plus d'argent dans votre poche à la fin du mois !" (au détriment du voisin qui ensuite cherchera à se "venger" d'une manière ou d'une autre)

ha ha ah... La chaîne un tout petit peu plus longue fait-elle quitter l'esclave, son statut d'esclave ?

Je vous retourne le conseil d'économiser votre enthalpie => Et toute cette énergie que vous dépensez sur ce forum pour tenter de justifier votre idéologie ...

Post monétaire Déposé le 03/05/2019 à 15h17  
Par Post monétaire Citer

Toutes cette énergie que vous dépensez pour au final continuer à vivre dans un environnement de guerre et de rareté artificielle, liée à l'utilisation de monnaie...

Impressionnant ! :o)

Mais... "votez pour Machin et vous aurez plus d'argent dans votre poche à la fin du mois !" (au détriment du voisin qui ensuite cherchera à se "venger" d'une manière ou d'une autre)

ha ha ah... La chaîne un tout petit peu plus longue fait-elle quitter l'esclave, son statut d'esclave ?

Déposé le 03/05/2019 à 14h51  
Par du courage ? Citer

Noem a écrit le 03/05/2019 à 14h23

Et donc ?
Personnellement, je n'arriverais pas à vivre avec mes 2 enfants et 732€/mois autre part que dans la rue ...
Si j'étais obligé.e de vivre dans la rue, j'imagine que j'essaierai de trouver un endroit où vivent d'autres gens, pour nous sentir moins seul.e.s, éviter les ponts et endroits insalubres.

Si vous avez une autre solution, je suis preneur.euse.

Vous déviez du sujet initial qui est celui du campement sauvage et des nuisances occasionnées ... Est-ce le fait d'avoir été "recalée" à l'épreuve de maths ?

Ces roms sont des migrants économiques (albanais roumains ou kosovars). A priori il n'y a pas à discuter longtemps pour être d'accord sur ce point.

1- Si l'Etat souhaite les accueillir dans la cadre de sa politique migratoire, il doit en assumer toutes les conséquences : à savoir logement, scolarisation etc. Mais ce n'est en aucun cas aux riverains du supporter la présence d'un bidonville.

2- L'Etat ne souhaite pas recevoir des migrants économiques : il se donne les moyens de traiter les demandes d'asile dans des délais corrects (1 à 2 mois), mais durant la période il assume toutes ses responsabilité (accueil décent etc) puis après décision il a le courage de ses choix : reconduire toutes les personnes déboutées dans leur pays d'origine.

Le problème c'est qu'aujourd'hui aucun choix n'est assumé et on laisse pourrir une situation ... C'est le jeu de la patate chaude : de la mairie vers la Métropole et de La Métropole vers la Préfecture ! Il n'est pas acceptable que des personnes qui ont été déboutées plusieurs fois de leurs demandes soient encore sur le territoire au même titre qu'il est inacceptable qu'un demandeur d'asile attende 6 mois une décision et au même titre qu'une association soutienne ce genre de situations.

Puisque vous me posez une question je me permets également une question : dans quel quartier habitez-vous ?

Déposé le 03/05/2019 à 14h23  
Par Noem Citer

erreur au carré = ERREUR a écrit le 03/05/2019 à 13h57

Regardez bien la source officielle que vous citez et vous verrez qu'aux 17€/jour s'ajoutent 7,40€/j si aucun hébergement est proposé (ce qui en l’occurrence est le cas puisqu'ils vivaient dans des tentes sur l'esplanade).
Par conséquent, il ne vous reste plus qu'à faire la multiplication : (17.0+7.4)x30= ????

Alors oui, vous aviez raison, l'info donnée était inexacte, car minorée !

Libre à vous de comparer cette allocation au RSA et aux aides de la CAF, car cela n'était pas l'objet de la remarque initiale ...

Votre démonstration, montre uniquement que c'est vous qui manipulez les chiffres et les informations !

Et donc ?
Personnellement, je n'arriverais pas à vivre avec mes 2 enfants et 732€/mois autre part que dans la rue ...
Si j'étais obligé.e de vivre dans la rue, j'imagine que j'essaierai de trouver un endroit où vivent d'autres gens, pour nous sentir moins seul.e.s, éviter les ponts et endroits insalubres.

Si vous avez une autre solution, je suis preneur.euse.

Déposé le 03/05/2019 à 13h57  
Par erreur au carré = ERREUR Citer

Noem a écrit le 03/05/2019 à 13h25

L'ADA (Allocation Demandeur d'Asile) : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33314
Pour une famille de 2 adultes et 2 enfants : 510€/mois........

Le RSA : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19778
Pour une famille française de 2 adultes et 2 enfants : 1175,47€/mois + des aides de la CAF + ....

On a le droit de ne pas avoir les mêmes avis politiques, par contre, on a aussi le droit de s'informer avant de donner des informations fausses.

Regardez bien la source officielle que vous citez et vous verrez qu'aux 17€/jour s'ajoutent 7,40€/j si aucun hébergement est proposé (ce qui en l’occurrence est le cas puisqu'ils vivaient dans des tentes sur l'esplanade).
Par conséquent, il ne vous reste plus qu'à faire la multiplication : (17.0+7.4)x30= ????

Alors oui, vous aviez raison, l'info donnée était inexacte, car minorée !

Libre à vous de comparer cette allocation au RSA et aux aides de la CAF, car cela n'était pas l'objet de la remarque initiale ...

Votre démonstration, montre uniquement que c'est vous qui manipulez les chiffres et les informations !

Déposé le 03/05/2019 à 13h49  
Par J'approuve ! Citer

cestuncalcul a écrit le 03/05/2019 à 00h21

Tiens la ville a enfin réagi … On sent que les élections approchent ...
Enfin bon, y a 100 000 personnes dans l’arrondissement et la ville a encore mis 6 mois pour arriver à gérer 100 personnes sur un terrain qui foutent un bordel monstre et exaspèrent tout le monde ... l’incompétence et le laisser faire des bien-pensants socio-libéraux dans toute sa splendeur. Ils n’ont décidément le courage de rien ...
Après ne nous leurrons pas, ces gens ne sont pas là par plaisir et il y a des gosses à gérer là-dedans mais plus ce genre de bidonville se développe, plus c’est tendu avec la population et plus on frôle le drame ... maintenant soyons réaliste ils sont parfaitement inintégrables, ne connaissent que la débrouille et ne parlent pas un mot de français ... seul le medef rêve d’embaucher ces migrants pour tirer les salaires vers le bas ... on ne peut plus amener nos gosses dans le parc, on se fait invectiver, il y a des feux sauvages, des vols sur les chantiers alentours et même du trafic de drogue dans ces camps ... Donc il n’y a rien d’autre à faire que de les démanteler dès qu’il surgissent ...
Ce sont des migrants économiques (albanais roumains ou kosovars), leur pays n’est pas en guerre donc on se demande au premier abord ce qu’ils devraient bien pouvoir espérer. Ils ne devraient pas être mieux là que dans leur pays mais en fait si puisqu’ils n’attendent rien de constructif en France puisque c’est là leur mode de vie et qu’ils s’installent là où on ne leur dit rien. Donc si on ne démantelait pas, dans 3 mois ils étaient 500.
Arrêtons aussi les schémas simplistes : sur ces sujets clivant, on simplifie souvent à l’extrême les modes de pensée : soit on est immigrationniste inconséquent, soit on est facho ... Les solutions intelligentes méritent probablement un peu plus de subtilité mais les réflexes électoralistes rendent les débats binaires.
Toujours est-il qu’il est évident qu’on ne peut pas tolérer un truc pareil en plein centre ville ... Allez donc vendre votre appart avec ça sous votre fenêtre, vous pouvez baisser le prix de 50 000 balles. Problème de riche dirons certains ? Pas forcément lorsqu’on est riche d’un crédit qu’on mettra 15 ans à rembourser ... Et puisqu’il n’y a plus que le fric qui pilote les politiques, la municipalité devrait se rendre compte que même en oubliant l’aspect humain, ça couterait moins cher de mettre ces gens ailleurs, quitte à les loger temporairement, que de gérer et nettoyer toutes leurs saloperies et laisser esquinter l’image d’un quartier avec toutes les retombées que ça peut avoir.
Maintenant comme l’a dit quelqu’un plus bas, même les reloger est une idée assez bancale puisqu’ils ne vivent pas comme ça et lorsque les bailleurs sociaux leur donnent un appart, ils s’empressent de démonter et revendre tout le matériel, des radiateurs, aux portes en passant par les cuvettes de toilettes ... C’est le problème des roms un peu partout en europe, ils font ce qu’ils veulent, sont insolvables, sont difficilement gérables et dans la mesure où eux ne font pas spécialement dans la dentelle, il faut malheureusement procéder sans faire de dentelle pour traiter le sujet ...

Tout est dit !

Déposé le 03/05/2019 à 13h34  
Par Très inquiet Citer

je suis très inquiet, comme vous savez à la Feyssine les roms ont été expulsés il y a quelques mois, hors ce jour, je vois 3 personnes avec un charriot de supermarché remplis de palettes et matériaux de récup se diriger vers le fond de la Feyssine (vers le cimetière militaire).

J'ai très peur qu'ils reviennent s'installer. Auraient-ils trouvé un autre endroit où installer leur campement ? Allons nous avoir un nouveau bidonville ?

Déposé le 03/05/2019 à 13h25  
Par Noem Citer

excédé ! a écrit le 02/05/2019 à 10h59

Contribuables, il faut financer les associations qui incitent les roms qui ne relèvent pas du droit d'asile à venir s'installer, squatter illégalement l'Esplanade Mandela et accessoirement percevoir l'allocation pour demandeur d'asile (Ada) : une famille = 600€/mois.

Nourriture, linge, tentes et douche mobile sont fournis ... Et ce que vous ne désirez pas, vous le jetez par terre, un employé municipal viendra le ramasser et le jeter pour vous ...

Allez-y contribuables et surtout continuez à bosser pour un smic et quelques année supplémentaires !

Et si les roms font leur besoin devant chez vous, que l'odeur devient intolérable, apprenez l'apnée et soyez indulgents, car vous avez le privilège de payer un loyer, un crédit, voire même des impôts ... Les actifs des assocs, eux ne vivent pas ici, mais ils vous parleront si bien de la misère et de la tolérance, à vous qui êtes sans cœur et sans la moindre humanité !

L'ADA (Allocation Demandeur d'Asile) : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33314
Pour une famille de 2 adultes et 2 enfants : 510€/mois........

Le RSA : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19778
Pour une famille française de 2 adultes et 2 enfants : 1175,47€/mois + des aides de la CAF + ....

On a le droit de ne pas avoir les mêmes avis politiques, par contre, on a aussi le droit de s'informer avant de donner des informations fausses.

Déposé le 03/05/2019 à 12h27  
Par Cédric Herrou Citer

feyssine a écrit le 03/05/2019 à 12h14

Normalement pour pouvoir rester sur le territoire français il faut pouvoir subvenir à ses besoins

en effet
pour un visa shengen ou long séjour, il faut prouver son autonomie en cas de problème de santé, attestation employeur, vaccinations...
autre solution, méthode soros, jeter ses papiers d'identité, et affirmer qu'on risque sa vie dans son pays : aucune preuve n'est nécessaire
cordialement

Déposé le 03/05/2019 à 12h19  
Par feyssine Citer

Schengen :Votre pays d'accueil peut vous demander de quitter le territoire si vous n'êtes pas en mesure de prouver que vous avez des chances raisonnables de trouver un emploi.

Déposé le 03/05/2019 à 12h14  
Par feyssine Citer

Le grand bond en avant a écrit le 03/05/2019 à 11h05

C'est un probleme seulement parce que le gouvernement laisse faire.

Normalement pour pouvoir rester sur le territoire français il faut pouvoir subvenir à ses besoins

Déposé le 03/05/2019 à 12h07  
Par feyssine Citer

Ces gens sont de très gros pollueurs , ils font du feu dans des poeles de fortune et des foyers ouvert, ils brulent du bois traité, des palettes des plastiques...
Nous avons vu la différence à la Feyssine depuis qu'ils ont été expulsés, on respire maintenant, avant l'air était constamment acre.

Il suffirait d’interdire les feux dans des poeles non homologués, expulsion immédiate de toute personne qui enfreint cette loi

Déposé le 03/05/2019 à 11h31  
Par ok Citer

Le grand bond en avant a écrit le 03/05/2019 à 11h05

C'est un probleme seulement parce que le gouvernement laisse faire.

tres bon résumé

Déposé le 03/05/2019 à 11h05  
Par Le grand bond en avant Citer

cestuncalcul a écrit le 03/05/2019 à 00h21

Tiens la ville a enfin réagi … On sent que les élections approchent ...
Enfin bon, y a 100 000 personnes dans l’arrondissement et la ville a encore mis 6 mois pour arriver à gérer 100 personnes sur un terrain qui foutent un bordel monstre et exaspèrent tout le monde ... l’incompétence et le laisser faire des bien-pensants socio-libéraux dans toute sa splendeur. Ils n’ont décidément le courage de rien ...
Après ne nous leurrons pas, ces gens ne sont pas là par plaisir et il y a des gosses à gérer là-dedans mais plus ce genre de bidonville se développe, plus c’est tendu avec la population et plus on frôle le drame ... maintenant soyons réaliste ils sont parfaitement inintégrables, ne connaissent que la débrouille et ne parlent pas un mot de français ... seul le medef rêve d’embaucher ces migrants pour tirer les salaires vers le bas ... on ne peut plus amener nos gosses dans le parc, on se fait invectiver, il y a des feux sauvages, des vols sur les chantiers alentours et même du trafic de drogue dans ces camps ... Donc il n’y a rien d’autre à faire que de les démanteler dès qu’il surgissent ...
Ce sont des migrants économiques (albanais roumains ou kosovars), leur pays n’est pas en guerre donc on se demande au premier abord ce qu’ils devraient bien pouvoir espérer. Ils ne devraient pas être mieux là que dans leur pays mais en fait si puisqu’ils n’attendent rien de constructif en France puisque c’est là leur mode de vie et qu’ils s’installent là où on ne leur dit rien. Donc si on ne démantelait pas, dans 3 mois ils étaient 500.
Arrêtons aussi les schémas simplistes : sur ces sujets clivant, on simplifie souvent à l’extrême les modes de pensée : soit on est immigrationniste inconséquent, soit on est facho ... Les solutions intelligentes méritent probablement un peu plus de subtilité mais les réflexes électoralistes rendent les débats binaires.
Toujours est-il qu’il est évident qu’on ne peut pas tolérer un truc pareil en plein centre ville ... Allez donc vendre votre appart avec ça sous votre fenêtre, vous pouvez baisser le prix de 50 000 balles. Problème de riche dirons certains ? Pas forcément lorsqu’on est riche d’un crédit qu’on mettra 15 ans à rembourser ... Et puisqu’il n’y a plus que le fric qui pilote les politiques, la municipalité devrait se rendre compte que même en oubliant l’aspect humain, ça couterait moins cher de mettre ces gens ailleurs, quitte à les loger temporairement, que de gérer et nettoyer toutes leurs saloperies et laisser esquinter l’image d’un quartier avec toutes les retombées que ça peut avoir.
Maintenant comme l’a dit quelqu’un plus bas, même les reloger est une idée assez bancale puisqu’ils ne vivent pas comme ça et lorsque les bailleurs sociaux leur donnent un appart, ils s’empressent de démonter et revendre tout le matériel, des radiateurs, aux portes en passant par les cuvettes de toilettes ... C’est le problème des roms un peu partout en europe, ils font ce qu’ils veulent, sont insolvables, sont difficilement gérables et dans la mesure où eux ne font pas spécialement dans la dentelle, il faut malheureusement procéder sans faire de dentelle pour traiter le sujet ...

C'est un probleme seulement parce que le gouvernement laisse faire.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.