Il frappe sa concubine à la maternité : 10 mois de prison ferme

Il frappe sa concubine à la maternité : 10 mois de prison ferme
Photo d'illustration - LyonMag

Ce mercredi, un jeune homme de 20 ans, a été présenté au parquet pour violences volontaires aggravées et menaces de commettre un crime après avoir agressé sa compagne qui venait d’accoucher.

Les faits remontent au 18 juin dernier, au service maternité de l’hôpital de Villeurbanne. La toute nouvelle maman annonce à son compagnon qu’elle veut le quitter. Le jeune papa s’énerve, lui pince violemment la joue, lui serre fort un bras et la menace.

Interpellé le 1er juillet, l’homme, d’origine irakienne, est en couple depuis un an avec la jeune fille et dès le début leur relation est compliquée. Elle fait souvent des allers retours entre chez lui et sa mère, âgée de 37 ans. Cette dernière a d’ailleurs été agressée physiquement chez elle par l’accusé en février dernier alors qu’il tentait de récupérer son amoureuse et avait écopé de cinq jours d’ITT.

Devant le tribunal, le jeune homme a partiellement reconnu les violences commises sur sa compagne mais nié celles sur sa belle-mère. Il s’est défendu en expliquant agir sous l’effet de l’alcool et avoir eu une enfance difficile dans une Irak en guerre où il a vu à 10 ans son père mourir devant lui. Ces derniers mois, il est déjà passé trois fois en comparution immédiate pour différents délits dont des faits de violence.

Un contexte qui ne touche pas la procureure qui se montre sévère et déclare son attitude « inacceptable ». L’avocate, elle, réclame la nécessité pour son client d’être soigné. Une requête acceptée par le tribunal dont le jugement est de 14 mois de prison dont quatre avec sursis, une mise à l’épreuve de deux ans avec interdiction de rentrer en relation avec les victimes et enfin une obligation de soins.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Vérité Triomphera le 12/07/2019 à 14:56
sdm a écrit le 06/07/2019 à 12h40

71 femmes victimes de leur conjoint depuis le debut d annee...qu on nous donne les prenoms des agresseurs....on y verra plus clair...je suis pas sur que beaucoup s appellent Jean ou Louis

Olalala détrompez vous et surtout renseignez vous biiiien avant de faire des allusions à peine masquées.
Interrogé police, travailleurs sociaux, avocats et vous allez tomber de treeeees haut sur les prénoms et professions des agresseurs ! De très très haut.
S'il vous plaît si réellement ce fléau vous touche svp faites la démarche de recherche.
J'ai eue pensée comme vous avant de participer à un debat/témoignage et là PAF. puis j'ai rechercher en profondeur et le pourcentage de jean Louis va vous horrifié et attendez de découvrir la classe socio professionnelle...
SVP avant de "vomir" notre haine ou frustration, renseignons nous
(le penser est un droit et une chose mais commenter sans réellement savoir en est une autre et peut provoquer des divisions, haines, polémique ... qui pourraient être éviter)
Justice à toutes ces femmes victimes
Peace

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 07/07/2019 à 11:53

Espérons que la sentence porte ses fruits !

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 07/07/2019 à 10:49

Far wesh, vous pensez vraiment que les types d'ici sont plus dangereux que les mecs en Amsud ? Vous rigolez ? Allez visiter une Favela à Rio, le soir, et vous allez voir vite fait la diff ! Vous croyez que les bandes n'existent pas là bas ? Le Comando Vermelho, vous connaissez ? Une des plus grosses bandes de trafiquants de Crack, Coke et tout le reste, en Amsud !
Et je peux vous dire que ces types tirent à vue, quand vous les gavez !
La moindre embrouille et ça rafale, direction cemitério !
J'ai eu droit une fois à une Blitz policial, là bas : blitz veut dire que les polices militaires cernent le quartier pour vérifications d'identité et voir ce que vous avez sur vous, armes et drogue.
Me suis retrouvé collé contre un mur, avec un PM qui me collait son flingue sur la tampe ! Et le mec qui me gueulait : regarde le mur et ne bouges plus, sinon..... Et je peux vous dire que les gens de là bas ont énormément Peur de la Policia Militar ! Ils ont peur de vous en France ? Je vous le demande....
Vous êtes très souples ici, là bas ils sont trop durs, mais hélas, ils n'ont pas le choix...... Et on y viendra en France.....

Signaler Répondre

avatar
Far wesh le 07/07/2019 à 09:58
Danilo a écrit le 06/07/2019 à 06h57

Police se plaignant de manques d'effectifs ?
Vécu et vu, hier, près du restaurant le Montana, à la Croix Rousse : une kangoo de la Police Municipale, personne dedans ; 10 mn, plus tard, sur la petite place panoramique, remontent 2 flics et un pauvre gars, entre les deux, avec les menottes. Les flics font rentrer le type dans le kangoo. 5mn plus tard, arrivent 2 autres flics qui eux aussi, rentrent dans le kangoo !?
C'est à dire, 4 flics pour serrer 1 pauvre gars !?
En Amsud, un seul flic suffit : il vise le type, lui met le colt sur la tampe, et le mec ne bouge plus ! Simple......

Oui sauf qu'ici la racaille aime bien être en bande, et dinc ils vaut mieux pour les flics être plusieurs, surtout que selon le cas il faut s'occuper des victimes, temoins etc

Signaler Répondre

avatar
Oui mais le 07/07/2019 à 09:55
sdm a écrit le 06/07/2019 à 12h40

71 femmes victimes de leur conjoint depuis le debut d annee...qu on nous donne les prenoms des agresseurs....on y verra plus clair...je suis pas sur que beaucoup s appellent Jean ou Louis

Oui mais il y en a aussi il faut pas croire, après c'est sur que dans leur culture(qui ne sera définitivement jamais la même que les occidentaux même pour ceux nés en France) ça se fait plus, car la femme est inférieur à l'homme.

Signaler Répondre

avatar
sdm le 06/07/2019 à 12:40

71 femmes victimes de leur conjoint depuis le debut d annee...qu on nous donne les prenoms des agresseurs....on y verra plus clair...je suis pas sur que beaucoup s appellent Jean ou Louis

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 06/07/2019 à 06:57

Police se plaignant de manques d'effectifs ?
Vécu et vu, hier, près du restaurant le Montana, à la Croix Rousse : une kangoo de la Police Municipale, personne dedans ; 10 mn, plus tard, sur la petite place panoramique, remontent 2 flics et un pauvre gars, entre les deux, avec les menottes. Les flics font rentrer le type dans le kangoo. 5mn plus tard, arrivent 2 autres flics qui eux aussi, rentrent dans le kangoo !?
C'est à dire, 4 flics pour serrer 1 pauvre gars !?
En Amsud, un seul flic suffit : il vise le type, lui met le colt sur la tampe, et le mec ne bouge plus ! Simple......

Signaler Répondre

avatar
danilo le 05/07/2019 à 06:39

Que 10 mois ? Deux , trois ans de calèche , comme aux usa , et le type serait calmé , vite fait !!! On entend plus la perruche Schiappa , pour ramener sa fraise ! ....

Signaler Répondre

avatar
@anonymous le 04/07/2019 à 19:14

STOP!! Rien ne justifie les violences faites aux femmes !

Signaler Répondre

avatar
anonymous le 04/07/2019 à 12:05
Trop leger a écrit le 04/07/2019 à 10h55

Pff il recommencera. Et les victimes vont continuer a vivre dans la peur.

quand on se met en couple et fait un enfant avec ce genre de personne on sait à quoi s'attendre ! pourquoi venir pleurer après ?

Signaler Répondre

avatar
Trop leger le 04/07/2019 à 10:55

Pff il recommencera. Et les victimes vont continuer a vivre dans la peur.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.