De faux testicules ensanglantés déposés devant le siège d'Aoste près de Lyon

De faux testicules ensanglantés déposés devant le siège d'Aoste près de Lyon
photo d'illustration - Lyonmag.com

C'est un happening qui vise à dénoncer la castration à vif des animaux.

L'association Welfarm va déposer, ce vendredi à 15h, 54 000 faux testicules ensanglantés devant le siège du groupe Aoste, à St Priest. Une action en réaction à la publication d'un classement des marques de charcuterie reflétant leur engagement à renoncer à cette pratique, et dont Aoste, qui détient les marques Cochonou et Justin Bridou, est dernier.

Ces 54 000 boules ensanglantées symboliseront le nombre de testicules sectionnés à vif chaque jour dans les élevages français.

A noter que l'association Welfam tiendra un stand devant la Porte des Enfants du Rhône au parc de la Tête d'Or, afin d’alerter les Lyonnais sur la castration à vif des animaux. Une pétition, demandant l'interdiction de cette pratique en France, a déjà recueilli 165 000 signatures.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
kekette le 07/09/2019 à 08:35

Publicité pour la paire

Signaler Répondre

avatar
Alain 2 le 06/09/2019 à 22:57

Voilà qui va plaire aux prolétaires

Signaler Répondre

avatar
Soumission le 06/09/2019 à 20:09

Ah, nos politiciens ont retrouvé leurs attributs ? Miracle !

Signaler Répondre

avatar
Odette T. le 06/09/2019 à 18:38

Apprenons à respecter les animation.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.