Braquage d’une pharmacie à Villeurbanne

Braquage d’une pharmacie à Villeurbanne
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés ce mercredi alors que la pharmacie s’apprêtait à fermer à la mi-journée.

Il était 12h20 lorsqu’un homme au visage dissimulé a pénétré dans l’officine située 304, cours Emile Zola à Villeurbanne. L’individu a menacé la pharmacienne avec une arme de poing avant de l’enfermer dans le bureau. Il a ensuite pris la fuite après s’être emparé de la caisse du magasin qui ne contenait qu’une dizaine d’euros.

Une enquête a été ouverte.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
a jobard le 28/09/2019 à 20:05

L’écriture en français n’est pas votre fort ou alors c’est un dialecte !!

Signaler Répondre

avatar
Jobard bubu le 28/09/2019 à 01:37

Peut-être qu'il a fait sa expret pour aller a l'hôtel de Corbas vu qu'il était SDF au moin en prison y sera bien télé lit douche en celul manger pas de facture a payer au chaud y sera bien parce que pour qu'il va braqué une caisse de pharmacie ses qu'il était au bout du rouleau le

Signaler Répondre

avatar
boulu le 27/09/2019 à 14:51

En général les gens payes en carte bleu ou soient présentes leurs cartes vitales donc pas beaucoup de tune à récupérer dans une pharmacie.le gars doit être complètement frappé

Signaler Répondre

avatar
Rebelotte en 2022 le 27/09/2019 à 04:52
Llb a écrit le 26/09/2019 à 09h55

Il va etre grondé par les policiers puis ........relâché pour mieux recommencer !

+1000

Signaler Répondre

avatar
Tox près à tout le 27/09/2019 à 04:43

De plus en plus de djunkies à Villeurbanne

Signaler Répondre

avatar
Quartier mort le 26/09/2019 à 23:15

Sûrement c'est un clochard, qui squatte le parking vers le magasin LIDEL

Signaler Répondre

avatar
Colonseledise le 26/09/2019 à 15:00
Jean-pierre a écrit le 26/09/2019 à 12h48

pauvre pays
La loie de la république n'est pas respectée
honte à nos politiques successifs.

Pauvre pays où les gens qui critiquent leur République, ne savent même pas écrire " loi".

Signaler Répondre

avatar
Danou le 26/09/2019 à 13:47

10 euros? Le pauvre????et les médocs, rien pris?un bras cassé ! Et il va payé plus que ce qu'il a pris l'andouille

Signaler Répondre

avatar
Korky le 26/09/2019 à 13:00

Braquer une pharmacie il faut vraiment être débile, c'est pas là qu'il y a du cash

Signaler Répondre

avatar
Jean-pierre le 26/09/2019 à 12:48

pauvre pays
La loie de la république n'est pas respectée
honte à nos politiques successifs.

Signaler Répondre

avatar
59000 le 26/09/2019 à 11:28

avatar
racailland le 26/09/2019 à 10:35

il voulait finir ses courses à LIDL juste à coté

Signaler Répondre

avatar
certains raisonnements... le 26/09/2019 à 10:16
Commande a écrit le 26/09/2019 à 07h59

Prendre 6 ans pour un braquage à 10€ ,c'est cher payé

pour 10 € ou 1 000 000 € cela aurait pu finir par un mort

Signaler Répondre

avatar
Llb le 26/09/2019 à 09:55

Il va etre grondé par les policiers puis ........relâché pour mieux recommencer !

Signaler Répondre

avatar
Basta le 26/09/2019 à 09:27
Commande a écrit le 26/09/2019 à 07h59

Prendre 6 ans pour un braquage à 10€ ,c'est cher payé

Au contraire ! A un moment donné il faut assumer les conséquences de ses actes. Peu importe qu'il y ait eu 10 ou 1000 € dans la caisse.

Signaler Répondre

avatar
On en est la le 26/09/2019 à 08:29

j espère que la dame va bien!
Elle doit être traumatisée !!!!!

Le juge prendra soin de la respecter en affligeant une peine exemplaire à ce très certainement « sdf » : la promesse de ne pas recommencer

Signaler Répondre

avatar
Commande le 26/09/2019 à 07:59

Prendre 6 ans pour un braquage à 10€ ,c'est cher payé

Signaler Répondre

avatar
Zigoto le 26/09/2019 à 07:10

Un minable, comme d'habitude:
"L’individu a menacé la pharmacienne avec une arme de poing avant de l’enfermer dans le bureau."
Tout mon soutient à la pharmacienne.

Le retour de bâton pour le courageux:
"... la caisse du magasin qui ne contenait qu’une dizaine d’euros."

Minable 2 fois.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.