Bouzerda "courtisane" de Gérard Collomb : le MoDem furieux contre Libération

Bouzerda "courtisane" de Gérard Collomb : le MoDem furieux contre Libération
Fouziya Bouzerda - LyonMag

Pour une fois que Fouziya Bouzerda lisait son nom dans la presse nationale, la candidate MoDem aux élections municipales à Lyon a vite déchanté.

L’article de Libération remonte à vendredi dernier mais le parti centriste ne réagit que maintenant aux propos utilisés par notre consoeur Maïté Darnault, correspondante à Lyon. Et il évoque l’élue en ces termes, concernant son alliance officieuse avec Gérard Collomb, investi par LREM pour les métropolitaines : "Pour le fauteuil de maire, le baron miserait sur l’une de ses courtisanes, Fouziya Bouzerda, la présidente du Sytral".

C’est le mot "courtisane" qui a fait bondir le MoDem lyonnais. A tel point qu’un communiqué de presse intitulé "Après Alice et le maire, le baron et la pute !" a été transmis aux médias. S’adressant à la journaliste de Libération, les signataires indiquent : "La nature de vos commentaires à l’égard d’une femme élue est proprement hallucinante au moment-même où le combat du mouvement "Me too" prend tout sens. Votre façon de concevoir la femme politique renvoyée une fois encore à sa condition d’objet sexuel, est inacceptable… Evoquer Mme Bouzerda comme une prostituée pour mieux dénoncer une soi-disant ambition dévorante, cela est proprement injuste et d’une grande inélégance".

C'est drôle, Libération n’évoque à aucun moment l’"ambition dévorante". Celle là-même qui fait enrager de nombreux collègues de Fouziya Bouzerda, y compris au-sein du MoDem.

Tags :

bouzerda

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Aux oubliettes le 20/10/2019 à 17:47
politique ou produit ? a écrit le 18/10/2019 à 09h20

Ce qui compte , ce n'est pas la forme mais le fond.

Les politiques, hommes ou femmes, (et ils sont nombreux !) qui considèrent que leur "carrière" politique est avant tout une question de marketing et qu'ils doivent se vendre au plus offrant, ceux-la sont à ranger et à qualifier de produit et être traités ainsi comme tel .

C'est exactement là que le bât blesse : nos piètres politiciens, n'ayant pas de réelles convictions à défendre, considèrent leurs mandats comme un satisfecit pour leur capacité à se vendre, à communiquer et par la même à nous enfumer... il faut impérativement leur rappeler ce qu'est la vraie vie et les vrais gens en les renvoyant aux oubliettes

Signaler Répondre

avatar
Rodmu le 18/10/2019 à 17:11

Qu'elle s'occupe des véhicules de fonction du Sytral et notamment celui de son DG Raymond Deschamps.

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 18/10/2019 à 09:49
lalah a écrit le 17/10/2019 à 16h02

c'est juste scandaleux les termes utilisés pour Bouzerda .
Une courtisane est effectivement une pute, une prostituée.Je n'ai rien contre les prostituée mais le raccourci qui est fait ici pour une femme et d'origine maghrebine est ignoble.(c'est peut etre ça qui emmerde tout ces gens)
Qu'aurait t'on dit si c'était un homme que Collomb avait choisit?

""""" et d'origine maghrebine"""""

.... comme vous y allez :))
.... l'article mentionne seulement les compétences et les "aspirations" de toute cette faune politique qui n'ont d'yeux que pour le pouvoir et leur petite carrière !!
..... qui a parlé de ses origines, à part vous ? .... personne !!
..... l'article ne fait aucunement mention de cet aspect, alors pourquoi vouloir détourner le sujet sur un registre racial ?
..... votre avis est vraiment déplacé et démontre une simple manipulation avortée :))

Signaler Répondre

avatar
politique ou produit ? le 18/10/2019 à 09:20

Ce qui compte , ce n'est pas la forme mais le fond.

Les politiques, hommes ou femmes, (et ils sont nombreux !) qui considèrent que leur "carrière" politique est avant tout une question de marketing et qu'ils doivent se vendre au plus offrant, ceux-la sont à ranger et à qualifier de produit et être traités ainsi comme tel .

Signaler Répondre

avatar
hi hi le 18/10/2019 à 08:49

Je suis surprise que dans libération on trouve ce vocabulaire de l'ancien régime. Cela montre les schémas de pensée archaïques des journalistes de gauche comme de droite concernant les femmes. Désolant

Signaler Répondre

avatar
jirel le 18/10/2019 à 08:20

une courtisane est une prostituée.. Si le Fig avait employé ce terme pour une de leur porte parole, tous les journaleux de ce canard auraient fait une tribune pour le respect des femmes, etc.

Signaler Répondre

avatar
Stop le 18/10/2019 à 07:01

Ce n'est nullement injurieux que de dire que Mme Bouzerda fait partie de la cour du baron de Lyon, et c'est donc bine une courtisane dans ce sens là.

Si c'est une astuce pour faire le buzz, cela ne suffira pas à combler le vide que cette dame représente!!!

Signaler Répondre

avatar
Ah, les cons !! le 17/10/2019 à 18:21
lalah a écrit le 17/10/2019 à 16h02

c'est juste scandaleux les termes utilisés pour Bouzerda .
Une courtisane est effectivement une pute, une prostituée.Je n'ai rien contre les prostituée mais le raccourci qui est fait ici pour une femme et d'origine maghrebine est ignoble.(c'est peut etre ça qui emmerde tout ces gens)
Qu'aurait t'on dit si c'était un homme que Collomb avait choisit?

C’est pour Faire parler les idiots comme vous et continuez dans la diversion pendant qu’ils vous font les POCHES. Trop fort les politiciens,d’une extrême al’autre , ILS sontTOUS le système !! C’est bien grâce aMARINE que le BANQUIER est président,mdr. Les cons sont bien les blaireaux d’électeurs qui après manifestent en GJ ,mdr.

Signaler Répondre

avatar
Stop les.. le 17/10/2019 à 16:30
lalah a écrit le 17/10/2019 à 16h02

c'est juste scandaleux les termes utilisés pour Bouzerda .
Une courtisane est effectivement une pute, une prostituée.Je n'ai rien contre les prostituée mais le raccourci qui est fait ici pour une femme et d'origine maghrebine est ignoble.(c'est peut etre ça qui emmerde tout ces gens)
Qu'aurait t'on dit si c'était un homme que Collomb avait choisit?

Je fais la pute pour le système inégalitaire de ce beau pays , y passe ma santé et ma vie ...pas le choix ...qu'ils aillent pleurer plus loin tout ces mal aux mains profiteurs du peuple

Signaler Répondre

avatar
Lolo-Ito le 17/10/2019 à 16:11

On aurait dit : un lèche-cul

Signaler Répondre

avatar
lalah le 17/10/2019 à 16:02

c'est juste scandaleux les termes utilisés pour Bouzerda .
Une courtisane est effectivement une pute, une prostituée.Je n'ai rien contre les prostituée mais le raccourci qui est fait ici pour une femme et d'origine maghrebine est ignoble.(c'est peut etre ça qui emmerde tout ces gens)
Qu'aurait t'on dit si c'était un homme que Collomb avait choisit?

Signaler Répondre

avatar
Heu...... le 17/10/2019 à 10:24
Ursul a écrit le 16/10/2019 à 21h51

Encore un simple mot qui va déchaîner le camp du politiquement correct, des stupides bien-pensants, des gauchistes.

Encore une censure dans notre ancien pays de liberté ?

Libération y'a pas plus gauchiste comme canard.

Mais bon quand on veut taper sur ces adversaires politiques le féminisme on en a plus rien a foutre.

Toute l'hypocrisie des gauchistes révélé au grand jour.

Signaler Répondre

avatar
bananes le 17/10/2019 à 04:14

La présidente du Stytral/clTcl, pourrait-elle nous préciser pourquoi il n'y a plus d'abribus entre le Totem et Thiers Lafayette depuis la fin des travaux sur la ligne C3 ?
Sans illusion, on attend toujours la réponse !

Signaler Répondre

avatar
Bbbbrrrrrt le 16/10/2019 à 22:55

Tellement vrai. ... calife à la place du calife ..

Signaler Répondre

avatar
peches le 16/10/2019 à 22:08

Touche pas à ma pote !

Signaler Répondre

avatar
Ursul le 16/10/2019 à 21:51

Encore un simple mot qui va déchaîner le camp du politiquement correct, des stupides bien-pensants, des gauchistes.

Encore une censure dans notre ancien pays de liberté ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.