Affaire Mila : "il n'y aura jamais de délit de blasphème sous ce gouvernement"

Affaire Mila : "il n'y aura jamais de délit de blasphème sous ce gouvernement"
Christophe Castaner - Lyonmag.com

Devant les sénateurs, Christophe Castaner est revenu sur l'affaire Mila, cette lycéenne scolarisée dans le Rhône à l'origine d'une vidéo critiquant l'islam et menacée de mort depuis.

Le ministre de l'Intérieur a notamment réagi aux propos de la Garde des Sceaux ce mercredi matin, pour qui "l'insulte à la religion" est "évidemment une atteinte à la liberté de conscience".

"Il n'y aura jamais de délit de blasphème sous ce gouvernement", a affirmé Christophe Castaner au Sénat.

De son côté, Nicole Belloubet a reconnu "une expression maladroite".

Pour rappel, deux enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Vienne. Une sur les menaces de morts dont fait l'objet la lycéenne, l'autre sur les propos qu'elle a tenu sur internet.

X

Tags :

affaire Mila

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
TOTO693884 le 03/02/2020 à 19:42

Ibrahim Maalouf, estime que ceux qui soutiennent Mila c'est la même chose que de soutenir le présumé pédophile Matzneff.
Dans sa logique d'amalgame, peut on penser que des textes religieux dans lesquels il est inscrit qu'on peut faire de la violence, et rejeter la différence peuvent être assimilés a un message de haine presque du totalitarisme fasciste ou nazi ?
Pour tous celles et ceux qui ont appelé au boycott de Polanski, ne serait il pas comparable d’appeler au boycott de Maalouf (Jazz à Lyon et a Vienne) car il ne soutient pas sa concitoyenne Française menacée de violence extrême ?.

Signaler Répondre

avatar
Affaire classée le 31/01/2020 à 12:56

L enquête ouverte contre Mila a été classée ! Verifiez avant d ecrire n importe koi !

Signaler Répondre

avatar
Maktoub 7 le 30/01/2020 à 15:02
Castagner les obscurantistes! a écrit le 29/01/2020 à 17h38

Pour une fois qu'il dit quelque chose d'intelligent!

Il n'est qu'un cynique profond , qui ment comme il respire !
Castaner , un jour , aura des comptes à rendre au peuple , et là , il rira nettement moins !

Signaler Répondre

avatar
l'autruche. le 30/01/2020 à 11:31
hypocrisie a écrit le 30/01/2020 à 09h05

“il n’y aura jamais de délit de blasphème sous ce gouvernement”

Déclaration de bisounours, car Monsieur Castaner sait très bien que si une enquête est ouverte sur les menaces de morts dont fait l'objet la lycéenne, UNE AUTRE est aussi ouverte sur les propos qu'elle a tenus sur internet et que vous pouvez compter sur les associations religieuses et communautaristes pour porter ce genre d'affaires en justice sous un autre qualificatif que celui de délit de blasphème....

A cela rajoutons qu'il n'y aura en effet jamais de délit de blasphème en France car les gens vont de plus en plus s'auto-censurer...
Tout le monde était Charlie en 2015, n'empêche que depuis plus personne n'a osé et n'osera faire la moindre caricature à l'avenir... (Plus de délits de blasphème en effet dans ces conditions...)

La loi Française officielle est protectrice Monsieur Castaner sauf que la loi qui s'applique dans les faits, dans la vie quotidienne, ce n'est plus la loi votée par un gouvernement et des députés élus par le peuple, mais c'est :
1 la loi dictée par des juges (qui oublient que leur rôle est d'appliquer la loi et non de la faire...) qui se sont arrogés le droit de décréter ce qu'on l'on peut dire ou pas…
et 2 la loi imposée par des minorités sur une majorité, loi imposée à coups de pressions, de lobbying, d'actions politiques, de menaces et de violence...


L’histoire du « comique » de France Inter est parfaitement illustrative :
Pour ce comique ayant dit « Jésus est pédé » « Pourquoi l’avoir cloué ?/ Pourquoi ne pas l’avoir enculé ? » là effectivement aucun délit de blasphème et aucune menace de morts.
En revanche, ce comique (au style littéraire si Voltairien), ainsi que la direction de France Inter, s’est empressé de présenter ses excuses auprès de.... la minorité LGBT qu’il aurait pu offenser en jurant qu’il n’était pas homophobe.

CQFD.

bien développé
la triste réalité, en déplaise à bon nombre..

Signaler Répondre

avatar
hypocrisie le 30/01/2020 à 09:05

“il n’y aura jamais de délit de blasphème sous ce gouvernement”

Déclaration de bisounours, car Monsieur Castaner sait très bien que si une enquête est ouverte sur les menaces de morts dont fait l'objet la lycéenne, UNE AUTRE est aussi ouverte sur les propos qu'elle a tenus sur internet et que vous pouvez compter sur les associations religieuses et communautaristes pour porter ce genre d'affaires en justice sous un autre qualificatif que celui de délit de blasphème....

A cela rajoutons qu'il n'y aura en effet jamais de délit de blasphème en France car les gens vont de plus en plus s'auto-censurer...
Tout le monde était Charlie en 2015, n'empêche que depuis plus personne n'a osé et n'osera faire la moindre caricature à l'avenir... (Plus de délits de blasphème en effet dans ces conditions...)

La loi Française officielle est protectrice Monsieur Castaner sauf que la loi qui s'applique dans les faits, dans la vie quotidienne, ce n'est plus la loi votée par un gouvernement et des députés élus par le peuple, mais c'est :
1 la loi dictée par des juges (qui oublient que leur rôle est d'appliquer la loi et non de la faire...) qui se sont arrogés le droit de décréter ce qu'on l'on peut dire ou pas…
et 2 la loi imposée par des minorités sur une majorité, loi imposée à coups de pressions, de lobbying, d'actions politiques, de menaces et de violence...


L’histoire du « comique » de France Inter est parfaitement illustrative :
Pour ce comique ayant dit « Jésus est pédé » « Pourquoi l’avoir cloué ?/ Pourquoi ne pas l’avoir enculé ? » là effectivement aucun délit de blasphème et aucune menace de morts.
En revanche, ce comique (au style littéraire si Voltairien), ainsi que la direction de France Inter, s’est empressé de présenter ses excuses auprès de.... la minorité LGBT qu’il aurait pu offenser en jurant qu’il n’était pas homophobe.

CQFD.

Signaler Répondre

avatar
CDTQ le 29/01/2020 à 19:23

Le sénat est si décadent et corrompus que l’ont peut le comparer à celui des Romains sur la fin de l’empire.

Signaler Répondre

avatar
artiste69 le 29/01/2020 à 18:48

De toute manière:

Dieu, les religions, les livres et les lieux saints...

Ce ne sont que des actes historiquement inventés afin de maintenir le peuple dans une morale acceptable par leurs dirigents de l'époque.
De schisme en schisme, les dirigeants suivant ont tenté et tentent toujours d'adapter ces croyances à l'evolution des moeurs et de la morale.

Dieu, les religions, les livres et les lieux saints...ne sont que des inventions humaines ni plus ni moins.

Cette pauvre gamine qui a eu un exces de fureur que je veux bien croire légitime n'est pas plus à blamer que ceux qui répendent la haine autour d'eux.

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 29/01/2020 à 18:43

La Gauche communautariste est minable!, elle est même devenue racialiste, une variation du racisme!
Vive la Gauche républicaine! Vive le Printemps républicain!

Signaler Répondre

avatar
lrem. le 29/01/2020 à 18:42
Liberté chérie! a écrit le 29/01/2020 à 17h38

Et la Gauche, elle se couche toujours?

Et LREM fait le minimum électoral.

Signaler Répondre

avatar
qsdf le 29/01/2020 à 18:41

Un vrai président aurait apporté son soutient sans faille à Mila et vilipendé durement les auteurs de menaces, au lieu d'envoyer son second qui condamne sans trop se mouiller.
Certaines religions barbares font peur.

Signaler Répondre

avatar
Ecolo gogos! le 29/01/2020 à 18:20
Liberté chérie! a écrit le 29/01/2020 à 17h38

Et la Gauche, elle se couche toujours?

Et les écologistes, ils imitent l'autruche! C'est pas mieux!
Ils sont au-dessous de tout!

Signaler Répondre

avatar
Belloubet dehors! le 29/01/2020 à 18:11

Se moquer d'une superstition est une preuve de bonne santé!

Signaler Répondre

avatar
Exocet le 29/01/2020 à 17:48

Entre Castaner et Belloubet le niveau est effarant et on s’aperçoit bien de 2 poids 2 mesures parce que le connard qui a chanté que Jesus Christ était homosexuel lui rien du tout que les menaces de mort dont elle fait l’objet soient durement sanctionnées

Signaler Répondre

avatar
Liberté chérie! le 29/01/2020 à 17:38

Et la Gauche, elle se couche toujours?

Signaler Répondre

avatar
Castagner les obscurantistes! le 29/01/2020 à 17:38

Pour une fois qu'il dit quelque chose d'intelligent!

Signaler Répondre

avatar
Belloubet démission! le 29/01/2020 à 17:36

Belloubet doit démissionner, c'est trop grave! Elle n'a rien compris, elle ne mérite pas d'être ministre de la justice.

Signaler Répondre

avatar
lilly le 29/01/2020 à 16:52

"Il n'y aura jamais de délit de blasphème sous ce gouvernement" .... sous les prochains, peut-être !!!

Signaler Répondre

avatar
parce que... le 29/01/2020 à 16:52

...la pseudo-religion n'insulte pas, personne n'agresse en son nom?là on excuse, on tolère..bref on s'applatit devant ces dingues..la ministre donnant l'exemple de "courage" des pitiques !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.