Beaujolais : il danse devant les gendarmes puis se retranche avec sa famille

Beaujolais : il danse devant les gendarmes puis se retranche avec sa famille
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés jeudi soir à Saint-Georges-de-Reneins dans le Beaujolais.

Un homme âgé de 42 ans a donné des sueurs froides aux gendarmes, appelés à son domicile pour des violences intrafamiliales.


Sur place, les militaires ont trouvé un portail fermé et ont été accueillis par les chants du père de famille, qui, entre deux pas de danse, délirait. Le quadragénaire a refusé d’ouvrir aux forces de l’ordre et s’est retranché avec sa femme et son fils âgé de 9 ans.


Alors que des négociateurs étaient en route pour la commune rhodanienne, les gendarmes ont profité d’une décision illogique du forcené pour l’interpeller : l’homme en proie aux délires a entrouvert son portail et a été maîtrisé dans le calme.


Il a été hospitalisé d’office. Sa famille a expliqué aux enquêteurs qu’il n’avait pas pris son traitement habituel depuis plusieurs jours.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lmag et boloss le 05/03/2020 à 15:14

Pourquoi pauvre famille ?! De plus en plus vous vous donnez rdv sur lyon mag les boloss ? Respect à la famille qui ne lâche pas à la moindre problématique.

Signaler Répondre

avatar
TOTO693884 le 29/02/2020 à 23:49

Courage et soutien a toute la famille et bon rétablissement.

Signaler Répondre

avatar
Nanou01 le 29/02/2020 à 16:50
befun a écrit le 29/02/2020 à 15h17

oui la maladie rend des gens superbes très fous. qu'il continue ses soins , je plains la famille mais le gars n'est pas fautif

Ce sont les psys qui sont fautifs de ne pas prendre la mesure du danger,jusqu'au jour ou ça va plus loin

Signaler Répondre

avatar
befun le 29/02/2020 à 15:17

oui la maladie rend des gens superbes très fous. qu'il continue ses soins , je plains la famille mais le gars n'est pas fautif

Signaler Répondre

avatar
C'est... le 29/02/2020 à 15:06

...danse avec les fous mais pas avec les loups, affaire dramatique, pauvre famille..courage

Signaler Répondre

avatar
Pas de mots le 29/02/2020 à 13:31

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.