Lyon : les marchés vont pouvoir rouvrir "de façon progressive"

Lyon : les marchés vont pouvoir rouvrir "de façon progressive"
Lyonmag.com

La Ville de Lyon annonce, ce jeudi, sa décision de rouvrir "plusieurs marchés, de façon progressive" .

Il s'agit, sous réserve d'acceptation de la Préfecture du Rhône, d'autoriser au moins un marché par arrondissement pour la vente de produits alimentaires, uniquement.

Une semaine test aura lieu à partir du 4 mai, "pour évaluer l'application des règles de distanciation" .

"La Ville s’assurera que l’organisation des marchés concernés garantisse la sécurité des Lyonnais qui viendront s’y approvisionner. L’analyse des conditions de tenue de ces marchés se fera en lien avec les associations et les commerçants concernés (utilisation de barrières pour l’organisation des files d’attente, rappel des gestes de protection, etc.)

Des placiers seront présents pour veiller au bon fonctionnement des marchés dans ces conditions exceptionnelles", expliquent les services de l'Etat.

La liste des marchés ayant reçu l'autorisation de rouvrir n'a pas été communiquée.

35 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Vladimir le 24/04/2020 à 16:24
pode a écrit le 24/04/2020 à 16h17

l'immense majorité des fleurs vendues par les fleuristes arrivent d'Afrique ou d'Amérique Latine... et par avion !

comme petit commerce local on fait mieux !

https://multinationales.org/Mais-d-ou-viennent-donc-nos-fleurs

Tu iras à Carrefour ou à Botanic tu verras d'où viennent les fleurs mais en ce qui concerne les fleuriste sur les marchés et autres petites enseignes plus de 95 % viennent de Hollande. Allez file et retourne regarder BFM TV

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 24/04/2020 à 16:21
pode a écrit le 24/04/2020 à 16h17

l'immense majorité des fleurs vendues par les fleuristes arrivent d'Afrique ou d'Amérique Latine... et par avion !

comme petit commerce local on fait mieux !

https://multinationales.org/Mais-d-ou-viennent-donc-nos-fleurs

Aïe ouille arrête avec tes médias les fleurs viennent de Hollande espèce d'abruti renseigne-toi mieux avant de dire des conneries

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 24/04/2020 à 16:19
Diego a écrit le 24/04/2020 à 08h27

Les bourgeois et étudiants sont de retour de vacances dans le 7ème , le deconfinement se fera de lui même...dans de bonne condition sanitaire ??? Pas sure ..

C'est sûr que tu dois ne rien être de tout cela je sais même pas si tu as été en cours préparatoire

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 24/04/2020 à 16:17
sauron a écrit le 24/04/2020 à 10h10

Quelle horreur, surtout le marché saint Antoine. Le coronavirus peut rire et va rire...préparer les bières

c'est peut-être lui qui rigole quand il te voit

Signaler Répondre

avatar
pode le 24/04/2020 à 16:17
SPARTACUS a écrit le 24/04/2020 à 15h54

Très bonne initiative , je suggère que tous les produits et denrées périssables soient associés a cette autorisation de bons sens en particulier à Lyon et Villeurbanne les Fleuristes et petits producteurs régionaux qui leurs permettraient à tous de se refaire une petite santé et surtout de pouvoir écouler une partie de leur récolte ,car pour ces petits commerçants non sédentaires la situation est catastrophique , cela représenterait que quelques marchands supplémentaires en cette période du 1èr Mai journée importante de joie et de bonheur pour toute la population Lyonnaise , Monsieur Gérard Collomb pour une fois dites le avec des fleurs , en aidant cette corporation en très grande détresse . Merci pour eux . Michel Dulac Président de chambre professionnelle des fleuristes R.A et membre de la commission paritaire des Marchés

l'immense majorité des fleurs vendues par les fleuristes arrivent d'Afrique ou d'Amérique Latine... et par avion !

comme petit commerce local on fait mieux !

https://multinationales.org/Mais-d-ou-viennent-donc-nos-fleurs

Signaler Répondre

avatar
sony le 24/04/2020 à 16:16

laissez nous reprendre notre travaille il y a des personnes comme moi qui sont pretes a faire tout ce quil faut et dans les meilleurs condition pour reprendre notre travaille nous en avons tous besoin finantierement

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 24/04/2020 à 16:13
sauron a écrit le 24/04/2020 à 10h10

Quelle horreur, surtout le marché saint Antoine. Le coronavirus peut rire et va rire...préparer les bières

DE LA PURE DEMAGOGIE POUR CETTE TRISTE PANDEMIE QUI VOUS FERA JE L'ESPERE REFLAICHIR A LA REALITE

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 24/04/2020 à 15:54

Très bonne initiative , je suggère que tous les produits et denrées périssables soient associés a cette autorisation de bons sens en particulier à Lyon et Villeurbanne les Fleuristes et petits producteurs régionaux qui leurs permettraient à tous de se refaire une petite santé et surtout de pouvoir écouler une partie de leur récolte ,car pour ces petits commerçants non sédentaires la situation est catastrophique , cela représenterait que quelques marchands supplémentaires en cette période du 1èr Mai journée importante de joie et de bonheur pour toute la population Lyonnaise , Monsieur Gérard Collomb pour une fois dites le avec des fleurs , en aidant cette corporation en très grande détresse . Merci pour eux . Michel Dulac Président de chambre professionnelle des fleuristes R.A et membre de la commission paritaire des Marchés

Signaler Répondre

avatar
Magali le 24/04/2020 à 11:44

Arrêtez de gémir !
Le marché de Montessuy à Caluire a repris depuis 3 semaines et cela se passe très bien si tout le monde y met du sien...
Un exemple à suivre dans l'organisation : BRAVO

Je suis d'accord avec vs concernant le ''baron'' c'est sûr qu'il a puni les lyonnais de marché par rapport à son éviction, mais il n'a pas du tout envie de faire ''ses cartons'' et quand le moment sera venu on va en découvri des choses sous le tapis...

Signaler Répondre

avatar
sauron le 24/04/2020 à 10:10

Quelle horreur, surtout le marché saint Antoine. Le coronavirus peut rire et va rire...préparer les bières

Signaler Répondre

avatar
retournealamaconnerie le 24/04/2020 à 08:33
Diego a écrit le 24/04/2020 à 08h27

Les bourgeois et étudiants sont de retour de vacances dans le 7ème , le deconfinement se fera de lui même...dans de bonne condition sanitaire ??? Pas sure ..

Commence par prendre une douche, question sanitaire

Signaler Répondre

avatar
Diego le 24/04/2020 à 08:27

Les bourgeois et étudiants sont de retour de vacances dans le 7ème , le deconfinement se fera de lui même...dans de bonne condition sanitaire ??? Pas sure ..

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 23/04/2020 à 22:13
sauron a écrit le 23/04/2020 à 20h17

j’éviterai le marché saint antoine. sans aucun regrets

Rassure-toi on essayera de t'éviter toi aussi

Signaler Répondre

avatar
CGT silence radio? le 23/04/2020 à 21:18

Et là, la CGT est pas contre?

Signaler Répondre

avatar
sauron le 23/04/2020 à 20:17

j’éviterai le marché saint antoine. sans aucun regrets

Signaler Répondre

avatar
Courgettebio69 le 23/04/2020 à 19:28

Tant qu'il y a des concombres et courgettes pour bien sentir le gouvernement ça me va

Signaler Répondre

avatar
Comment... le 23/04/2020 à 18:10

...peut vivre le maraîcher-forain ? quelles ressources sans aucune vente, aucun travail ? vous imaginez ? Oh les Z'élus..vous faites quoi ?

Signaler Répondre

avatar
Cyrielle le 23/04/2020 à 17:31

Les marchés doivent rouvrir avec bien sûr le respect de la distanciation. La gestion des paniers livrés est compliquée pour les plus âgés, les personnes seules. Les fruits et légumes sont chers dans le petit commerce de proximité. Il faut que tout le monde reprenne une vie presque normale, tout le monde doit pouvoir vivre de son travail, y compris les plus petits des producteurs.

Signaler Répondre

avatar
Raclures et traditions. le 23/04/2020 à 16:37
Vladimir a écrit le 23/04/2020 à 13h55

Un seul mot d'ordre lors du deuxième tour des élections. À tous les forains et autres commerçants du marché, déguerpir est viré sans discussion possible tous les militants et les personnes qui tracterons pour la rem

Tout à fait d’accord, et les envoyer dans les choux .

Signaler Répondre

avatar
Mdr le 23/04/2020 à 15:31
Vladimir a écrit le 23/04/2020 à 13h04

Dit-il le planquer qui ne fout rien et qui est payé avec le chômage partiel

Quel rapport avec le marché ???? Je plains les commerçants qui ne peuvent pas travailler, j'en suis un qui justement ne peut pas ouvrir car non prioritaire, alors vos remarques déplacées .... Je me demande juste comment ils vont faire respecter, les consignes de protection, compte tenu de la population qui fréquente ce marché !!!! S'ils sont aussi agressifs que vous, ça va être "sport" .....

Signaler Répondre

avatar
Aigri de la vie ? le 23/04/2020 à 14:28
Vladimir a écrit le 23/04/2020 à 13h04

Dit-il le planquer qui ne fout rien et qui est payé avec le chômage partiel

Planquer ? ça veut dire qu'il respecte le confinement ? Bravo.
Au chomage partiel ? ça veut dire qu'il bossait avant ? Bravo.

On ne comprend pas bien pourquoi vous vous en prenez a l'auteur de ce commentaire.

Signaler Répondre

avatar
Spammb le 23/04/2020 à 13:58
Père ANSELME a écrit le 23/04/2020 à 12h56

La Complainte du Forain...

Ne vous méprenez pas : le forain ne se plaint pas, ne pleurniche pas…
Il a appris depuis souvent plusieurs générations à faire avec les différents aléas de la vie. Des simples soubresauts d’une météo parfois colérique, à des évènements gravissimes telles que guerres mondiales et autres contestations sociales (Mai 1968), et aussi à des drames familiales plus personnels…
Mais à chaque fois, comme chez les Artistes, c’est « Show must go on ».
Or depuis mi-mars, les commerçants des marchés (comme d’autres corps de métiers) sont sur la touche, à l’arrêt : du jamais vu !
Nos gouvernants, dans une logique de précaution, ont du stopper les marchés, pour éviter tout dérapage, tout abus. Ce sont alors aux Mairies, qui en sont de toute façon les gestionnaires et responsables, de les organiser correctement pour en permettre la réouverture dans le respect d’un nouveau protocole permettant à chacun de faire ses courses dans de bonnes conditions de sécurité (y compris bien sûr pour les commerçants).
Il est compréhensible qu’il faille quelques jours pour mettre en place ces nouvelles normes, moins qu’au bout de plusieurs semaines de confinement certaines communes refusent toute avancée, voir toute discussion ou échange…
Est-ce que les conditions dans d’autres points de vente fermés sont meilleurs et plus sûr ? Je ne pense pas.
Est-ce qu’il est plus logique de concentrer les populations sur les mêmes points d’achat en ces temps de distanciation obligatoire ? Je ne pense pas.
Est-ce que de faire ses courses dans des rayons où chaque client peut « tripoter » allégrement les produits (boites de conserves, fruits, légumes, libre service divers et variés) est plus sûr que des stands où chaque commerçant vous sert ? Je ne pense pas.
Est-ce que des lieux clos, aux rayons fixes sont plus « hygiéniques » que des bancs vidés, démontés et lavés à chaque fin de marché ? Je ne pense pas.
Est-ce que les produits « frais » qui ont fait le tour de France, voir d’Europe, passant par plusieurs intermédiaires sont meilleurs que ceux vendus par vos producteurs locaux directement sur les marchés ? Je ne pense pas.
Bref…
Outre ces points, les marchés ont toujours été un lien social, pour toutes les générations. Ce lien est pour le moins important, pour le moral et l’équilibre de chacun. Et avoir le plaisir d’échanger quelques mots avec son voisin, son commerçant, en gardant ses distances et souvent son joli masque en tissus « artisanal » : c’est un petit plaisir nécessaire.

On nous dit d’ailleurs que nous allons devoir vivre des mois avec ce foutu virus. Adaptons donc notre vie pour lui laisser le moins de potentialité de développement, tout en retrouvant au plus vite les plaisirs simples du quotidien.

Mesdames et Messieurs les Maires, à vous d’initier le retour massif de nombreux marchés alimentaires.
Les commerçants et vos concitoyens seront les premiers à tout mettre en œuvre pour que tout se passe au mieux : les initiatives prisent par certains (Bravo à eux !) prouvent que lorsque vous donnez les moyens aux gens, ils sont globalement raisonnables et responsables ! Confiance et contrôle iront de paire pour le bien de tous !

Père ANSELME

Vous avez bien raison ! Notons que la plupart des Maires a fait des demandes de dérogation . Mais à LYON, COLLOMB , revanchard,a preferé punir les lyonnais d'avoir mal voté au 1er tour !!

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 23/04/2020 à 13:55
Lucy fer a écrit le 23/04/2020 à 13h04

Pas d’angoisse , monseigneur, les marchés des forces obscures de la drogue eux n’ont JAMAIS fermé.

Un seul mot d'ordre lors du deuxième tour des élections. À tous les forains et autres commerçants du marché, déguerpir est viré sans discussion possible tous les militants et les personnes qui tracterons pour la rem

Signaler Répondre

avatar
Spammb le 23/04/2020 à 13:54

Ah ... Ca y est, COLLOMB a fini de faire la gueule et de punir les lyonnais d'avoir mal voté au 1er tour ?

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 23/04/2020 à 13:53
Lucy fer a écrit le 23/04/2020 à 13h04

Pas d’angoisse , monseigneur, les marchés des forces obscures de la drogue eux n’ont JAMAIS fermé.

Alors souvenez-vous-en si vous aimez les marchés et n'oubliez pas la REM....

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 23/04/2020 à 13:51
Yves Botton a écrit le 23/04/2020 à 12h11

Vous pourriez consulter les habitants consommateurs, ils ont des idées !

"L’analyse des conditions de tenue de ces marchés se fera en lien avec les associations et les commerçants concernés "

viens me voir à jour sur le marche et j'ai hâte de te rencontrer

Signaler Répondre

avatar
Coucou le 23/04/2020 à 13:16

Excellent ....que la vérité !!!

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 23/04/2020 à 13:09
Père ANSELME a écrit le 23/04/2020 à 12h56

La Complainte du Forain...

Ne vous méprenez pas : le forain ne se plaint pas, ne pleurniche pas…
Il a appris depuis souvent plusieurs générations à faire avec les différents aléas de la vie. Des simples soubresauts d’une météo parfois colérique, à des évènements gravissimes telles que guerres mondiales et autres contestations sociales (Mai 1968), et aussi à des drames familiales plus personnels…
Mais à chaque fois, comme chez les Artistes, c’est « Show must go on ».
Or depuis mi-mars, les commerçants des marchés (comme d’autres corps de métiers) sont sur la touche, à l’arrêt : du jamais vu !
Nos gouvernants, dans une logique de précaution, ont du stopper les marchés, pour éviter tout dérapage, tout abus. Ce sont alors aux Mairies, qui en sont de toute façon les gestionnaires et responsables, de les organiser correctement pour en permettre la réouverture dans le respect d’un nouveau protocole permettant à chacun de faire ses courses dans de bonnes conditions de sécurité (y compris bien sûr pour les commerçants).
Il est compréhensible qu’il faille quelques jours pour mettre en place ces nouvelles normes, moins qu’au bout de plusieurs semaines de confinement certaines communes refusent toute avancée, voir toute discussion ou échange…
Est-ce que les conditions dans d’autres points de vente fermés sont meilleurs et plus sûr ? Je ne pense pas.
Est-ce qu’il est plus logique de concentrer les populations sur les mêmes points d’achat en ces temps de distanciation obligatoire ? Je ne pense pas.
Est-ce que de faire ses courses dans des rayons où chaque client peut « tripoter » allégrement les produits (boites de conserves, fruits, légumes, libre service divers et variés) est plus sûr que des stands où chaque commerçant vous sert ? Je ne pense pas.
Est-ce que des lieux clos, aux rayons fixes sont plus « hygiéniques » que des bancs vidés, démontés et lavés à chaque fin de marché ? Je ne pense pas.
Est-ce que les produits « frais » qui ont fait le tour de France, voir d’Europe, passant par plusieurs intermédiaires sont meilleurs que ceux vendus par vos producteurs locaux directement sur les marchés ? Je ne pense pas.
Bref…
Outre ces points, les marchés ont toujours été un lien social, pour toutes les générations. Ce lien est pour le moins important, pour le moral et l’équilibre de chacun. Et avoir le plaisir d’échanger quelques mots avec son voisin, son commerçant, en gardant ses distances et souvent son joli masque en tissus « artisanal » : c’est un petit plaisir nécessaire.

On nous dit d’ailleurs que nous allons devoir vivre des mois avec ce foutu virus. Adaptons donc notre vie pour lui laisser le moins de potentialité de développement, tout en retrouvant au plus vite les plaisirs simples du quotidien.

Mesdames et Messieurs les Maires, à vous d’initier le retour massif de nombreux marchés alimentaires.
Les commerçants et vos concitoyens seront les premiers à tout mettre en œuvre pour que tout se passe au mieux : les initiatives prisent par certains (Bravo à eux !) prouvent que lorsque vous donnez les moyens aux gens, ils sont globalement raisonnables et responsables ! Confiance et contrôle iront de paire pour le bien de tous !

Père ANSELME

Merci pour votre raisonnement

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 23/04/2020 à 13:04
Mdr a écrit le 23/04/2020 à 12h30

J'ai hâte de voir ce que va donner le marché du Bld des Etats-Unis dans le 8e s'il est rouvert !!!!

Dit-il le planquer qui ne fout rien et qui est payé avec le chômage partiel

Signaler Répondre

avatar
Vladimir le 23/04/2020 à 13:04
Mdr a écrit le 23/04/2020 à 12h30

J'ai hâte de voir ce que va donner le marché du Bld des Etats-Unis dans le 8e s'il est rouvert !!!!

Blaireau

Signaler Répondre

avatar
Lucy fer le 23/04/2020 à 13:04
Père ANSELME a écrit le 23/04/2020 à 12h56

La Complainte du Forain...

Ne vous méprenez pas : le forain ne se plaint pas, ne pleurniche pas…
Il a appris depuis souvent plusieurs générations à faire avec les différents aléas de la vie. Des simples soubresauts d’une météo parfois colérique, à des évènements gravissimes telles que guerres mondiales et autres contestations sociales (Mai 1968), et aussi à des drames familiales plus personnels…
Mais à chaque fois, comme chez les Artistes, c’est « Show must go on ».
Or depuis mi-mars, les commerçants des marchés (comme d’autres corps de métiers) sont sur la touche, à l’arrêt : du jamais vu !
Nos gouvernants, dans une logique de précaution, ont du stopper les marchés, pour éviter tout dérapage, tout abus. Ce sont alors aux Mairies, qui en sont de toute façon les gestionnaires et responsables, de les organiser correctement pour en permettre la réouverture dans le respect d’un nouveau protocole permettant à chacun de faire ses courses dans de bonnes conditions de sécurité (y compris bien sûr pour les commerçants).
Il est compréhensible qu’il faille quelques jours pour mettre en place ces nouvelles normes, moins qu’au bout de plusieurs semaines de confinement certaines communes refusent toute avancée, voir toute discussion ou échange…
Est-ce que les conditions dans d’autres points de vente fermés sont meilleurs et plus sûr ? Je ne pense pas.
Est-ce qu’il est plus logique de concentrer les populations sur les mêmes points d’achat en ces temps de distanciation obligatoire ? Je ne pense pas.
Est-ce que de faire ses courses dans des rayons où chaque client peut « tripoter » allégrement les produits (boites de conserves, fruits, légumes, libre service divers et variés) est plus sûr que des stands où chaque commerçant vous sert ? Je ne pense pas.
Est-ce que des lieux clos, aux rayons fixes sont plus « hygiéniques » que des bancs vidés, démontés et lavés à chaque fin de marché ? Je ne pense pas.
Est-ce que les produits « frais » qui ont fait le tour de France, voir d’Europe, passant par plusieurs intermédiaires sont meilleurs que ceux vendus par vos producteurs locaux directement sur les marchés ? Je ne pense pas.
Bref…
Outre ces points, les marchés ont toujours été un lien social, pour toutes les générations. Ce lien est pour le moins important, pour le moral et l’équilibre de chacun. Et avoir le plaisir d’échanger quelques mots avec son voisin, son commerçant, en gardant ses distances et souvent son joli masque en tissus « artisanal » : c’est un petit plaisir nécessaire.

On nous dit d’ailleurs que nous allons devoir vivre des mois avec ce foutu virus. Adaptons donc notre vie pour lui laisser le moins de potentialité de développement, tout en retrouvant au plus vite les plaisirs simples du quotidien.

Mesdames et Messieurs les Maires, à vous d’initier le retour massif de nombreux marchés alimentaires.
Les commerçants et vos concitoyens seront les premiers à tout mettre en œuvre pour que tout se passe au mieux : les initiatives prisent par certains (Bravo à eux !) prouvent que lorsque vous donnez les moyens aux gens, ils sont globalement raisonnables et responsables ! Confiance et contrôle iront de paire pour le bien de tous !

Père ANSELME

Pas d’angoisse , monseigneur, les marchés des forces obscures de la drogue eux n’ont JAMAIS fermé.

Signaler Répondre

avatar
Père ANSELME le 23/04/2020 à 12:56

La Complainte du Forain...

Ne vous méprenez pas : le forain ne se plaint pas, ne pleurniche pas…
Il a appris depuis souvent plusieurs générations à faire avec les différents aléas de la vie. Des simples soubresauts d’une météo parfois colérique, à des évènements gravissimes telles que guerres mondiales et autres contestations sociales (Mai 1968), et aussi à des drames familiales plus personnels…
Mais à chaque fois, comme chez les Artistes, c’est « Show must go on ».
Or depuis mi-mars, les commerçants des marchés (comme d’autres corps de métiers) sont sur la touche, à l’arrêt : du jamais vu !
Nos gouvernants, dans une logique de précaution, ont du stopper les marchés, pour éviter tout dérapage, tout abus. Ce sont alors aux Mairies, qui en sont de toute façon les gestionnaires et responsables, de les organiser correctement pour en permettre la réouverture dans le respect d’un nouveau protocole permettant à chacun de faire ses courses dans de bonnes conditions de sécurité (y compris bien sûr pour les commerçants).
Il est compréhensible qu’il faille quelques jours pour mettre en place ces nouvelles normes, moins qu’au bout de plusieurs semaines de confinement certaines communes refusent toute avancée, voir toute discussion ou échange…
Est-ce que les conditions dans d’autres points de vente fermés sont meilleurs et plus sûr ? Je ne pense pas.
Est-ce qu’il est plus logique de concentrer les populations sur les mêmes points d’achat en ces temps de distanciation obligatoire ? Je ne pense pas.
Est-ce que de faire ses courses dans des rayons où chaque client peut « tripoter » allégrement les produits (boites de conserves, fruits, légumes, libre service divers et variés) est plus sûr que des stands où chaque commerçant vous sert ? Je ne pense pas.
Est-ce que des lieux clos, aux rayons fixes sont plus « hygiéniques » que des bancs vidés, démontés et lavés à chaque fin de marché ? Je ne pense pas.
Est-ce que les produits « frais » qui ont fait le tour de France, voir d’Europe, passant par plusieurs intermédiaires sont meilleurs que ceux vendus par vos producteurs locaux directement sur les marchés ? Je ne pense pas.
Bref…
Outre ces points, les marchés ont toujours été un lien social, pour toutes les générations. Ce lien est pour le moins important, pour le moral et l’équilibre de chacun. Et avoir le plaisir d’échanger quelques mots avec son voisin, son commerçant, en gardant ses distances et souvent son joli masque en tissus « artisanal » : c’est un petit plaisir nécessaire.

On nous dit d’ailleurs que nous allons devoir vivre des mois avec ce foutu virus. Adaptons donc notre vie pour lui laisser le moins de potentialité de développement, tout en retrouvant au plus vite les plaisirs simples du quotidien.

Mesdames et Messieurs les Maires, à vous d’initier le retour massif de nombreux marchés alimentaires.
Les commerçants et vos concitoyens seront les premiers à tout mettre en œuvre pour que tout se passe au mieux : les initiatives prisent par certains (Bravo à eux !) prouvent que lorsque vous donnez les moyens aux gens, ils sont globalement raisonnables et responsables ! Confiance et contrôle iront de paire pour le bien de tous !

Père ANSELME

Signaler Répondre

avatar
Mdr le 23/04/2020 à 12:30

J'ai hâte de voir ce que va donner le marché du Bld des Etats-Unis dans le 8e s'il est rouvert !!!!

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 23/04/2020 à 12:11

Vous pourriez consulter les habitants consommateurs, ils ont des idées !

"L’analyse des conditions de tenue de ces marchés se fera en lien avec les associations et les commerçants concernés "

Signaler Répondre

avatar
Araf le 23/04/2020 à 12:10

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.