Vénissieux : 110 emplois menacés chez Presstalis, en cessation de paiements

Vénissieux : 110 emplois menacés chez Presstalis, en cessation de paiements
Photo d'illustration - LyonMag

La semaine prochaine, le tribunal de commerce de Paris devra étudier le cas de Presstalis.

Beaucoup espèrent que ce 12 mai soit prononcé un redressement judiciaire pour la principale messagerie de presse française disposant de 22 000 points de vente dans le pays. Mais la liquidation judiciaire est aussi une option car Presstalis est en cessation de paiements.

A Vénissieux, la SAD (Société d’agences et diffusion) est la filiale régionale de Presstalis et emploie 110 personnes. Elle est plus que concernée par ce passage devant la justice parisienne.

Pour de nombreux journaux et magazines lyonnais également, cette nouvelle est potentiellement terrible. C’est la SAD qui est chargée de diffuser les lots dans tous les points de vente de l’agglomération : tabac-presse, boulangers, supermarchés, librairies…

Tags :

presstalis

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ohoh le 29/05/2020 à 09:10

Toujours la grêve, les marchands de journaux ne sont plus livrés, ils sont au bord de la faillite vu qu'ils n'ont plus rien à vendre, et pas de chomage pour eux s'ils arrêtent, les aides sont en train de s'arrêter, les petits éditeurs n'arrivent plus à faire distribuer leurs titres et d'après le facebook d'un éditeur, la cgt livres menace de représailles physique mlp s'ils envoient leurs colis ... voilà quoi, après lyonmag va faire une Une H24 sur les délinquants, mais y'en a d'autres, d'autres qui ont déjà été pris à avoir une cache d'armes et en plus ces autres sont responsables de leur faillite ...

Signaler Répondre

avatar
Soumission le 23/05/2020 à 11:16
690229 a écrit le 23/05/2020 à 11h06

bravo la cgt la france pays de loisirs les patrons ont raison

Vous croyez être capitaliste..
Mais un salarié qui prend fait et cause pour le patronat contre ses collègues n' est pas un capitaliste mais un lèche bottes.

Signaler Répondre

avatar
690229 le 23/05/2020 à 11:06

bravo la cgt la france pays de loisirs les patrons ont raison

Signaler Répondre

avatar
Vois.Les le 15/05/2020 à 20:26

Non information. Next

Signaler Répondre

avatar
dslmqgkj654 le 15/05/2020 à 17:17

je suis allé chez le marchand de journaux en gare, ils avaient que leurs stocks de mars lol, la sad toujours en grêve ... peut être qu'ils seront livrés semaine prochaine, peut être ...
Je sens que y'aura pas de livraison, que si y'en a une, il manquera des mags, ... je sens que je vais devoir raquer des frais de port exorbitant pour récupérer mes mags d'histoire ...
enfin pas tous, certains éditeurs ne passent que par marchands de presse ... et comme ils sont pas livrés ...
Et cette situation est uniquement due au refus du syndicat de réformer la filière, sans parler du reste ... et aux grands éditeurs qui ont refusé de réellement gérer cette boite et se sont amusé au détriment des petits à faire de la concurrence déloyale...

Signaler Répondre

avatar
Pagneux le 07/05/2020 à 17:40
PressEdit a écrit le 04/05/2020 à 10h11

Que pèsent 110 emplois face aux 500 millions d‘euros dilapidés chez Presstalis, que les gros éditeurs actionnaires refusent de payer? Mais la SAD continuera : regardez tout près vers les Messageries LYONNAISES de Presse...

Eh oui les MLP ne sont pas gangrenées par la CGT !!! Et les salaries travaillent dans cette "modeste " messagerie nee avant NMPP

Signaler Répondre

avatar
Breizh le 04/05/2020 à 23:58

La cgt du livre a fait toute seule son malheur qu’elle assume maintenant les dépôts indépendants sont mieux gérés que les SAD qui elles le sont par des salariés de presstalis qui se foutes pas mal des marchands de journaux et qui ne veulent surtout pas assumer leurs incompétence.

Signaler Répondre

avatar
yrtjgdxj le 04/05/2020 à 20:59
Le Travail ? C’est Tabou !! . a écrit le 04/05/2020 à 17h59

Tous au Chomdus, puisque vous êtes infantilisés et assistés par vos MAÎTRES du Medef.

non là c'est presstalis, donc les maitres c'est la cgt ... aucune culture... voilà ce que la presse aurait enseigné si elle se vendait encore bien.

Signaler Répondre

avatar
Le Travail ? C’est Tabou !! . le 04/05/2020 à 17:59

Tous au Chomdus, puisque vous êtes infantilisés et assistés par vos MAÎTRES du Medef.

Signaler Répondre

avatar
bof le 04/05/2020 à 15:45
Teo a écrit le 04/05/2020 à 14h31

Si cela peut faire reculer la désinformation, c'est pas plus mal.

genre s'ils tombent y'aura plus de presse écrite, seulement de la presse online et les magasines spécialisés disparaitront totalement, plus de presse d'histoire, les versions démat ne se vendent pas et elles ne sont même pas téléchargé en masse gratuitement sur les sites russes qui les fournit gratuitement pour détruire la presse occidentale, ceux qui lisent des mags, préfèrent les mags papiers.

Signaler Répondre

avatar
Teo le 04/05/2020 à 14:31

Si cela peut faire reculer la désinformation, c'est pas plus mal.

Signaler Répondre

avatar
prio du commentage le 04/05/2020 à 13:57

Plus de 100 comm pour un fait divers sur une bataille de rue, y'en a des dizaines entre l'extrême gauche et droite toute l'année et cela depuis 1 siècle maintenant, une info de faible valeur.

Par contre Presstalis est au bord de l'effondrement, avec lui tout le système de la presse d'info et des magazines spécialisés (histoire, auto, voiles, voyage,...), des petits éditeur, des marchands de presse pour la plupart avec une marge négative au bord eux aussi de la faillite, une info qui concerne des dizaines de milliers d'employés et de proprio et des millions de français qui sont abo ou qui lisent la presse...

Et il n'y a que 3 comms ....

Signaler Répondre

avatar
venissieux mdr le 04/05/2020 à 12:44

Je vais attendre la réaction du député Blein ? Il est où? Que fait il ? Il est pas à l’assemblée... donc chez lui à Venissieux? Non ? Il va prendre la parole j’espère ! Des qu’il y a un chômeur en moins sur Venissieux c’est grâce à qui ? A BLEIN BLEIN ! Donc la M le député il faut faire marcher le tel ! Prendre contact avec sa nouvelle famille de la RHM où plutôt cette équipe de quiches et fantômes ! Et marcher le piston !..

Signaler Répondre

avatar
lol69 le 04/05/2020 à 11:05

ça fait des mois qu'ils sont dans cette situation et c'est que maintenant que ça en parle, mdr ...

Bon par contre ça ne parlera pas des dérapages du syndicat du livre qui a provoqué pour 50% cette situation, en ayant plus ou moins le contrôle de cette société.
L'autre moitié, tient du fait des grands éditeurs qui se sont livrés une guerre commerciale déloyale en spammant les titres, titres identiques sous de faux code, hors séries identiques pluriannuel genre de ceux de prisma qui prennent 1 mètre de large, voir en spammant les mag en copiant les covers des mags des copains du genre France Dimanche => France Bimanche, les surenvois de mags pour se faire de la tréso facile sur les magasins, ...
Et pourquoi ne pas parler aussi de zeens, cette vieille appli qui avait été piratée qui sert de plateforme d'envoie aux hackers russes pour récupérer les copies pdf et les diffusées gratuitement, appli aujourd'hui abandonné mais toujours sur les stores, et qui a été conçue par des gens qui n'en n'avaient pas les compétences pour un contrat de plusieurs millions, alors que le machin pouvait en l'état être fait pour quelques milliers d'euros ?

Signaler Répondre

avatar
PressEdit le 04/05/2020 à 10:11

Que pèsent 110 emplois face aux 500 millions d‘euros dilapidés chez Presstalis, que les gros éditeurs actionnaires refusent de payer? Mais la SAD continuera : regardez tout près vers les Messageries LYONNAISES de Presse...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.