Villeurbanne : sorti de prison en avril, il y retourne après avoir perturbé une interpellation

Villeurbanne : sorti de prison en avril, il y retourne après avoir perturbé une interpellation
Photo d'illustration - LyonMag

Un homme âgé de 21 ans était jugé cette semaine à Lyon.

Cet habitant de Pierre-Bénite, de nationalité kosovare, était pourtant sorti de prison en avril, libéré grâce à l’épidémie de coronavirus. Mais le 7 mai, il avait traversé l’agglomération lyonnaise, bravant le confinement, pour "voir sa grand-mère" au Tonkin à Villeurbanne.

Sauf qu’une fois sur place, constatant que la police menait une interpellation, il avait pris la tête d’un groupe de 20 personnes pour perturber le travail des fonctionnaires. Outre les insultes et les menaces, il avait renvoyé une grenade lacrymogène avant d’être à son tour interpellé. Il faut dire qu’il ne s’était pas rendu compte que son groupe s’était fait la malle, le laissant seul face aux policiers.

La justice l’a condamné à 8 mois de prison ferme, il a été écroué.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Prisca le 15/05/2020 à 09:09

Le cancer de l humanité...

Signaler Répondre

avatar
Wallah le 14/05/2020 à 22:06
RH a écrit le 14/05/2020 à 19h35

qu'en pense le Juge d'applicationdes Peines qui a signé sa liberation ???

Il va résigner sa libération !!

Signaler Répondre

avatar
RH le 14/05/2020 à 19:35

qu'en pense le Juge d'applicationdes Peines qui a signé sa liberation ???

Signaler Répondre

avatar
Bisounours le 14/05/2020 à 15:28

Combien ? Combien n auraient pas du être libérés ? Faut vraiment etre débile pour penser que ces ptits délinquants ont vraiment peur du covid. Ils en ont peur en prison mais ça ne les dérange pas de créer des attroupements à l'extérieur et de ne pas respecter les gestes barrières. Notre gouvernement est faible, et les mals ntensionnés savent exploiter les faiblesses.

Signaler Répondre

avatar
Mamipouzo le 14/05/2020 à 10:16

Il doit aimer le confinement.

Signaler Répondre

avatar
Ben non le 14/05/2020 à 08:35
Idée... a écrit le 14/05/2020 à 07h38

Et si la justice française lui proposait d aller perturber le travail de la police kosovare ? Probablement, qu un fois en prison, il y resterait...

Non.. depuis Sarko c est pas possible
On ne peut plus expulser un délinquant étranger (même en situation irrégulière)
.... la fameuse « double peine »

Signaler Répondre

avatar
Idée... le 14/05/2020 à 07:38

Et si la justice française lui proposait d aller perturber le travail de la police kosovare ? Probablement, qu un fois en prison, il y resterait...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.