La requête d’une famille décinoise rejetée par la Cour européenne des droits de l'Homme

Cette décision met fin à 5 ans de procédure liée au port du voile dans un établissement scolaire. A la rentrée 2004, une jeune fille scolarisée à Décines s'était présentée au collège avec les cheveux couverts. Le chef d'établissement avait estimé que cette tenue manifestait l’appartenance à une religion. L’élève a alors été exclue de l’école. La famille s’est adressée à la Cour européenne des droits de l’Homme après une action infructueuse devant le tribunal administratif. Elle a invoqué la liberté de pensée, de conscience et de religion ainsi que l'interdiction de discrimination. La Cour a rejeté cette requête.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.