Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Image d'illustration- LyonMag

Quel premier bilan du début de saison de l’OL ?

Image d'illustration- LyonMag

Après 10 journées de championnat et pendant cette trêve internationale, il est l’heure de tirer un premier bilan sur le début de saison de l’OL.

Cette saison est si particulière. Enchaînement des matchs, absence de supporters, cas de Covid-19 au sein de l’effectif, absence de coupe d’Europe… Pourtant l’objectif reste le même : terminer sur le podium et se qualifier pour la Ligue des Champions.

 

 

Un bilan comptable correct

 

Bien évidemment, les joueurs, le staff et les supporters s’attendaient sûrement à jouer les premières places dès le début de saison, surtout après une demi-finale de Ligue des Champions. A l’issue de ces 10 journées, l’OL est cinquième de Ligue 1 avec 17 points, à un point du podium, mais également à trois points de la deuxième partie de tableau. Un bilan correct. Pour autant, sur certains matchs, les Lyonnais peuvent s’en vouloir. Notamment lors de la défaite à Montpellier (seule défaite de la saison, ndlr) ou encore sur certains matchs nuls contre des équipes de seconde moitié de tableau comme Bordeaux (0-0), Lorient (1-1) ou encore Nîmes (0-0).

 

 

L’OL et les "blocs bas"

 

Rudi Garcia a de nombreuses fois été interrogé sur la question de la possession de balle. Et pour le technicien, la réponse est claire : il vaut mieux ne pas l’avoir et remporter le match. Illustration face à Monaco le 25 octobre dernier où les Gones sont rentrés au vestiaire sur le score de 4-0, mais seulement avec 27% de possession de balle…

 

L’OL aime jouer face à des équipes qui se dévoilent, qui proposent du jeu, pour ensuite les punir en contre-attaque. Contrairement aux "blocs bas", qui sont la hantise des Lyonnais. Malgré leur armada offensive, les Rhodaniens manquent parfois d’imagination, d’originalité, pour trouver la faille. Mais pour quelle(s) raison(s) ? C’est un problème de longue date entre Rhône et Saône. Rudi Garcia a abandonné son 3-5-2, si performant lors du Final 8 à Lisbonne, face à Marseille. Ce système ne fonctionnait plus. De retour à un 4-3-3 plus classique, proche du 4-2-3-1, les Rouges et Bleus retrouvent du liant entre le milieu de terrain et l’attaque. De plus, les latéraux interrogent.

 

Difficile d’être dangereux avec des joueurs à ce poste qui attendent la plupart du temps une passe avant de faire l’appel… A droite, Léo Dubois ne progresse plus, est peu influent sur son couloir, et n’a pas de concurrence depuis les départs de Rafael et de Kenny Tete. Arrivé cet été, Mattia De Sciglio, n’a pas encore vraiment joué. Même problème à gauche. Maxwell Cornet, repositionné à ce poste par Rudi Garcia, n’est pas régulier, rarement décisif sur le front de l’attaque (malgré ses deux passes décisives contre Saint-Etienne) et fragile défensivement. Les supporters demandent Melvin Bard à ce poste. En vain. Et avec un seul match par semaine, le coach ne devrait pas changer de sitôt.

 

 

Quelles suites ?

 

Rudi Garcia, en fin de contrat en juin, devrait bien finir la saison avec l’OL, sauf catastrophe industrielle. Pour autant, pas évident que le coach soit renouvelé la saison prochaine, comme l’a indiqué ce mardi soir le président Jean-Michel Aulas. Tout dépendra très certainement des performances de l’équipe, et pas seulement sur le plan comptable. L’OL se doit de jouer les premières places, voire même la première, surtout avec un match par semaine, et avec un PSG qui semble fatigué de l’enchaînement des deux saisons et de compétitions. Pour ça, il faudra se montrer plus régulier, et notamment perdre moins de points face à des "petites équipes".



Tags : ol | Ligue 1 |

Commentaires 6

Déposé le 12/11/2020 à 14h18  
Par ICU Citer

Je me demande pourquoi on continue de verser à ces chèvres des salaires astronomiques alors que comparé à l'équipe féminine ils n'en rament pas une.
Des salaires conséquents pour les féminines de l'OL seraient plus logiques et le SMIC pour l'équipe masculine.
Sans doute que ça les inciteraient davantage à se sortir les doigts du trou de balle mais rien n'est moins sûr, quand on est mauvais on le reste.

Déposé le 12/11/2020 à 14h13  
Par un peu de répos Citer

Un excellent bilan!!!

Pépère aulas tweet beaucoup moins

Déposé le 12/11/2020 à 14h13  
Par abbé Suger Citer

galinette a écrit le 11/11/2020 à 17h14

Quelque chose ne tourne pas rond dans cette équipe. .Il serait souhaitable de savoir pourquoi. ..

Oui! On comprend mal comment une équipe composée d'une pléiade d'internationaux obtient d'aussi médiocres résultats.

Déposé le 12/11/2020 à 13h52  
Par Reglok Citer

Vue la crise sanitaire et économique... on s’en fou un peu du foot

Déposé le 11/11/2020 à 18h09  
Par Précisions Citer

En 1 phrase d'abord : Ils ont du bol d'être remonté au classement.
-
La coupe d'europe est encore très très très loin pour l'année prochaine.
JMA doit sortir le virus de cette équipe, il paraitrait possible qu'il ai déjà consulté des labos...Ou alors un gourou, ou alors qu'il ai prié le saint patron du foot Luigi Scrosoppi.
Pas gagnée cette saison encore.

Déposé le 11/11/2020 à 17h14  
Par galinette Citer

Quelque chose ne tourne pas rond dans cette équipe. .Il serait souhaitable de savoir pourquoi. ..

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.