Précarité étudiante : la Métropole et la Ville de Lyon appellent au renforcement des mesures d'accompagnement

Précarité étudiante : la Métropole et la Ville de Lyon appellent au renforcement des mesures d'accompagnement
photo d'illustration - Lyonmag.com

Alors que deux étudiants de Lyon 3 ont tenté de se suicider ces derniers jours, la Métropole et la Ville de Lyon s'emparent du dossier de la précarité étudiante.

Dans un communiqué, elles appellent au renforcement des mesures d'accompagnement et à favoriser le retour à une activité des campus dans les meilleures conditions sanitaires.

"Il est essentiel aujourd’hui que l’État prenne toute sa part en engageant rapidement un plan d’actions permettant, d’une part, de remédier aux situations d’isolement et/ou d’extrême nécessité dans laquelle se retrouvent un trop grand nombre d’entre eux, et, d’autre part, d’organiser une reprise d’activité des campus universitaires dans les meilleures conditions sanitaires", peut-on lire dans un communiqué.

Alors qu’au niveau national un tiers des étudiants se trouvent en deçà du seuil de pauvreté, la Métropole de Lyon et la Ville de Lyon indiquent agir pour répondre à l’urgence de ces situations en apportant soutien psychologique et d’urgence. On retiendra notamment la mise en place à l’institut régional Jean Bergeret d'un dispositif d’écoute et de soutien gratuit qui propose des entretiens avec des psychologues en ligne ou par téléphone.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Un rapport là dedans? le 15/01/2021 à 15:14
Ils veulent juste des votes a écrit le 15/01/2021 à 14h59

Quand j'étais étudiant personne m'a aidé. Pk tout d'un coup aider les étudiants ? Ils ont pas des parents ??? On s'en est sortit et ya 10 ans c'était aussi dur qu'aujourd'hui

Vous arriviez à payer un loyer tout seul sans travailler à côté des cours?

Perso je ne travaillais pas mais j'avais la chance d'avoir papa et maman, une chance comme vous et moi que certains non pas, donc ils travaillent en dehors des cours ou les weekend car la CAF n'est pas suffisante donc oui actuellement ils n'ont plus de travail et on besoin d'aide.

Comparer les générations n'est pas une solution.

Signaler Répondre

avatar
Ils veulent juste des votes le 15/01/2021 à 14:59

Quand j'étais étudiant personne m'a aidé. Pk tout d'un coup aider les étudiants ? Ils ont pas des parents ??? On s'en est sortit et ya 10 ans c'était aussi dur qu'aujourd'hui

Signaler Répondre

avatar
Carlton le 15/01/2021 à 08:33
Zig a écrit le 14/01/2021 à 23h18

Et pourtant, dans les départements de l'IUT Lyon1, sur le campus de la Doua, au centre ville de Villeurbanne, à Bourg, il y a du monde, des TD, des TP, des partiels en presentiel, et toujours pas de cluster.

Faux, exemple: L'école centrale de Lyon en septembre. Mais il faux élargir, Lyon n'est pas le centre universitaire de France et beaucoup d'université ont été touchés malheureusement à la rentrée de cette année en France...

Signaler Répondre

avatar
Damned le 15/01/2021 à 06:23

Vive la néo libéralisme !! chouette avenir contrôlé par les puissances économiques ...privées

Signaler Répondre

avatar
Zig le 14/01/2021 à 23:18
kikou a écrit le 14/01/2021 à 18h11

Vous attendez quoi du gouvernement alors qu'on nous promet un couvre feu national à 18.00 heures !!! Caltex n'est pas volontaire pour rouvrir les campus.

Et pourtant, dans les départements de l'IUT Lyon1, sur le campus de la Doua, au centre ville de Villeurbanne, à Bourg, il y a du monde, des TD, des TP, des partiels en presentiel, et toujours pas de cluster.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 14/01/2021 à 22:01

Bien sûr on demande à l'Etat. Etant sur place ils peuvent commencer par se bouger le c...

Signaler Répondre

avatar
MiFa69 le 14/01/2021 à 21:49

Dramatique situation dans tout l’enseignement supérieur qui est l’oublié chronique de nos dirigeants.
L’isolement dans l’enseignement et la vie sociale sont délétères.
Lyon 3 frappée encore deux fois. Y a-t-il un problème spécifique Lyon 3 ?
Les acteurs du secteurs et aussi les acteurs locaux (mairie, communauté, région) doivent se bouger.

Signaler Répondre

avatar
Observatoire Lyonnais le 14/01/2021 à 21:22

On attend Fraternité et Solidarité pour les étudiant(e)s dans la gêne et le besoin.

Signaler Répondre

avatar
Zig le 14/01/2021 à 18:38

"... écoute et de soutien gratuit qui propose des entretiens avec des psychologues en ligne ou par téléphone..."

Du soutient gratuit en ligne !

C'est du concret, du presentiel, du visuel et du tactile dont ont besoin les jeunes à qui on interdit l'accès aux campus.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 14/01/2021 à 18:11

Vous attendez quoi du gouvernement alors qu'on nous promet un couvre feu national à 18.00 heures !!! Caltex n'est pas volontaire pour rouvrir les campus.

Signaler Répondre

avatar
IlSuffisaitDeDemander le 14/01/2021 à 17:58

Les étudiants auraient ils le monopole de la précarité de nos jours ?

Signaler Répondre

avatar
lagazet le 14/01/2021 à 17:47

Gouverner c'est prévoir. Pour agir dans ce pays , on attend qu'il y est des morts.

Signaler Répondre

avatar
Alexlevert le 14/01/2021 à 17:24

Une bonne chose ! Les jeunes, comme les moins jeunes, ont besoin de soutien.

C'est grâce à la solidarité qu'on sortira de cette crise.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.