Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les transports publics lyonnais sont prêts à recevoir la grippe A

En cas de pandémie de grippe A/H1N1, de nombreuses instances au sein de la Capitale des Gaules sont déjà prêtes : les hôpitaux ont leur stock de masques, la ville de Lyon a des agents de remplacement en cas de besoin… Mais quid des TCL. Car dans les transports en commun, le risque de contamination est plus important. Que vont faire les passagers : entre voiture, marche à pied ou continuer à prendre le bus? Et comment gérer l’absence de personnel, notamment des conducteurs ? L’enquête de LyonMag.com.

« La grippe A, responsable de gros bouchons dans l’agglomération lyonnaise. » Cette phrase pourrait faire les titres de l’actualité dans les prochaines semaines car le virus pourrait avoir un impact sur les habitudes de transport des Lyonnais. « Ma mère a prévu de m’emmener en voiture au lycée », explique Jessica, 17 ans. « Ca va l’obliger à faire un détour avant qu’elle aille travailler ! », ajoute-t-elle. Ils devraient donc être nombreux à préférer la voiture au métro ou au bus. Mais certains usagers des TCL ne sont pas si inquiets, à l’image de Jocelyne, 68 ans : « Je continuerai à prendre le métro. Je ferai simplement un peu plus attention et je me laverai plus souvent les mains. » D’autres encore attendent qu’on leur donne une démarche à suivre, comme Michel : « On ne connaît pas l’ampleur de l’infection alors j’aviserai en fonction de la situation. Au pire, je resterai chez moi ! ».

En tout cas, ceux qui continueront à prendre les transports, avec ou sans masque, n’auront vraisemblablement pas de soucis de trafic. Au sein de Keolis Lyon, qui gère le réseau TCL, tout a été pris en compte pour palier tout d’abord aux inquiétudes du personnel : masques et kit de nettoyage du poste de conduite, des milliers de solutions lavantes… Là aussi, des chauffeurs ou des agents de remplacement sont prévus. Mais en cas d’absence continue, des lignes de bus à faible trafic risquent d’être arrêtées. « C’est comme lors des situations de grèves », précise Thierry Couderc, le directeur général adjoint de Keolis. « Il n’y aura pas de circulation sur certaines lignes mais sur les grands axes, comme pour le métro ou les lignes Cristalis, il ne devrait pas y avoir de gros soucis. Nous savons gérer un réseau avec de 20% à 40% de personnel en moins. »

Quoi qu’il en soit, pas d’inquiétude si vous avez à prendre les transports en commun : le virus disparait des sièges et des éléments publics une heure après le dernier contact.

Gwenaël Windrestin

Rappels de précaution :

-    Bien se laver les mains ou utiliser des solutions hydro-alcooliques si on ne trouve pas de point d’eau.
-    Eternuer dans un mouchoir à usage unique et le jeter dans une poubelle fermée.
-    Bien appeler son médecin traitant en cas de symptômes grippaux, et le 15 en cas d’urgence.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.