Près de Lyon : interdit de territoire, il enlève son ex et l'étrangle

Près de Lyon : interdit de territoire, il enlève son ex et l'étrangle
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont produits mardi dernier sur la commune de Givors près de Lyon.

Il était 21h quand les policiers ont reçu un appel provenant de la cité Jules Valles. Un individu aurait forcé une femme à monter dans sa voiture avant de partir. Il s'agissait en fait de l'ex compagne du suspect, âgée de 26 ans.

Les forces de l'ordre ont dû attendre le lendemain, peu après 11h, pour interpeller le kidnappeur. Le trentenaire était déjà connu des services de police, n'avait pas le permis de conduire et faisait l'objet d'une interdiction de présence sur le territoire français.

La victime a quant à elle refusé de porter plainte. Malgré la présence de rougeurs au niveau du coup, probablement dues à un étranglement, elle n'a pas non plus souhaité voir un médecin judiciare.

Le malfrat sera présenté ce vendredi au parquet de Lyon.

26 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Demoniacom le 14/06/2021 à 15:01
Fourchette TRAORE a écrit le 14/06/2021 à 09h10

C'est devenu normal de voter RN, encore vous habitez dans le bon côté de lyon ! Venez dans mon 8eme c'est devneu n'importe quoi ! je vais être obligée de voter RN et me faire discrete

Pas d’angoisses, des français les ont déjà essayé en tant que maire. Hayange, zéro, Frejus zéro , toujours la gabelle et ses trafics de drogue. Ect.. même à Marseille , ils ont perdus, les gens les attendez comme le MESSIE et il n’a rien fait dans les quartiers nords de Marseille, toujours aussi pourrie et les mafias règnent en maîtres. Orange, une mairie en faillite,... bref, ils sont comme les autres , ils préparent LEUR retraite individuelle , vous remercie pour cette aubaine , mais vous le jour viendra où vous ferais le bilan et vous verrez qui sont les cons eux ou nous .

Signaler Répondre

avatar
Fenrir le 14/06/2021 à 10:19

Pas de permis, clandestin et se permet de commettre des delits en plus, un jour comme un autre en France. En plus la compagne porte meme pas plainte, que dire de plus...

Signaler Répondre

avatar
Fourchette TRAORE le 14/06/2021 à 09:10
Surtout ne rien changer ... a écrit le 12/06/2021 à 12h49

Et après ils s’étonnent de voir les gens voter RN ... Ils en sont les seuls responsables !!!! Plutôt que d’agir avec du bon sens, à savoir expulser cet homme, il est bcp plus simple de crier « au facho »... Tout ça va finir pas peter.

C'est devenu normal de voter RN, encore vous habitez dans le bon côté de lyon ! Venez dans mon 8eme c'est devneu n'importe quoi ! je vais être obligée de voter RN et me faire discrete

Signaler Répondre

avatar
Victimisation à la française. le 13/06/2021 à 12:24
Clyde a écrit le 13/06/2021 à 11h18

Pas de plainte = permis de récidiver !

Et,les fausses plaintes ?

Signaler Répondre

avatar
Clyde le 13/06/2021 à 11:18

Pas de plainte = permis de récidiver !

Signaler Répondre

avatar
bolkian le 13/06/2021 à 00:28
Calahann a écrit le 12/06/2021 à 16h24

Exactement que c'est normal !
Mets toi juste à la place d'une femme qui se fait martyrisée, frappée, humiliée, insultée..... qui possède aussi des traces d'une agression physique et qui est complètement effrayée à l'idée de déposer une plainte !
Une femme qui vit en permanence dans une peur glaciale, une crainte incroyable que son mutisme la submerge de toute part !
En effet, dès lors que les faits sont établis ne serait-ce que par un avis médical, un constat des pompiers, de la police , du voisinage, des témoins....les instances régaliennes ( police, justice, procureur.....) saisiront un juge même si la victime ne dépose pas de plainte !
À partir de là, le Proc ordonnera une instruction judiciaire à l'encontre de l'agresseur car , c'est l'État qui, dorénavant attaque en justice l'agresseur !
Désolé pour toi car ,c'est comme ça que l'État agit !

La peine sera beaucoup moins forte sans l'appui de la jeune femme. Et l'article ne dit pas grand-chose pour sache vraiment ce qui s'est passé. Elle n'est peut-être pas aussi effrayée que vous le dites et elle a peut-être jugé que c'était une affaire entre elle et lui qui ne regardait personne d'autre. Maintenant il faut savoir si ce gars a compris que c'était fini avec cette fille et passe à autre chose où si ben... il est dingue et qu'il faut l'enfermer.

Signaler Répondre

avatar
ptdr... le 12/06/2021 à 18:05
Calahann a écrit le 11/06/2021 à 18h32

L'État, le Procureur, la police...... pourront poser une plainte collective en faveur de la victime même sans son accord devant un juge !
Le Juge ainsi saisi , va devoir instruire une information concernant la personne incriminée . Qui celle-ci , par la suite, sera vraiment désolé et certainement mal barrée devant ses actions commises et dégeux.
Heureusement que le Procureur prend en charge ,sur sa propre intention et initiative la peur de la pauvre femme !

Une fois encore machin tu te distingue par le nombre de conneries que tu déroule ici !!

Tu a fait cours de droit pénal avec option piscine ??

Pauvre type.

Signaler Répondre

avatar
c'est Givors le 12/06/2021 à 17:18

Un triste réalité dans une ville où les édiles de Gauche sociales succèdent. Il fau que cela change.

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 12/06/2021 à 16:24
denisca63 a écrit le 12/06/2021 à 08h34

Et vous trouvez ça normal ???

Exactement que c'est normal !
Mets toi juste à la place d'une femme qui se fait martyrisée, frappée, humiliée, insultée..... qui possède aussi des traces d'une agression physique et qui est complètement effrayée à l'idée de déposer une plainte !
Une femme qui vit en permanence dans une peur glaciale, une crainte incroyable que son mutisme la submerge de toute part !
En effet, dès lors que les faits sont établis ne serait-ce que par un avis médical, un constat des pompiers, de la police , du voisinage, des témoins....les instances régaliennes ( police, justice, procureur.....) saisiront un juge même si la victime ne dépose pas de plainte !
À partir de là, le Proc ordonnera une instruction judiciaire à l'encontre de l'agresseur car , c'est l'État qui, dorénavant attaque en justice l'agresseur !
Désolé pour toi car ,c'est comme ça que l'État agit !

Signaler Répondre

avatar
Sherlock knows le 12/06/2021 à 15:47

Une bonne raison de voir la fin inéluctable des séjours linguistiques qui peuvent provoquer ce genre d'incident. La Covid-19 est un facteur de changements inattendus et utiles.

Signaler Répondre

avatar
le vert dans le fruit le 12/06/2021 à 15:10
Pimpon a écrit le 12/06/2021 à 06h51

Tus oublis Mitterand, Jospin, Hollande.

Ne pas oublier Giscard avec son regroupement familiale

Signaler Répondre

avatar
TJLM le 12/06/2021 à 13:09

Sans doute encore un « Fascho » d’extrême-droite….

Signaler Répondre

avatar
Surtout ne rien changer ... le 12/06/2021 à 12:49

Et après ils s’étonnent de voir les gens voter RN ... Ils en sont les seuls responsables !!!! Plutôt que d’agir avec du bon sens, à savoir expulser cet homme, il est bcp plus simple de crier « au facho »... Tout ça va finir pas peter.

Signaler Répondre

avatar
Stemar le 12/06/2021 à 11:41
IlFautAgir a écrit le 12/06/2021 à 00h50

Donc cette rakaille est interdit de territoire français mais est toujours sur le territoire? Tout va bien…

Et elle refuse de porter plainte car il l’a probablement menacée…

On attends qu’elle meurt ou on agit vraiment ? Bracelet anti rapprochement, expulsion du territoire… ?

Même sans dépôt de plainte de là victime le procureur va poursuivre....

Signaler Répondre

avatar
denisca63 le 12/06/2021 à 08:34
Calahann a écrit le 11/06/2021 à 18h32

L'État, le Procureur, la police...... pourront poser une plainte collective en faveur de la victime même sans son accord devant un juge !
Le Juge ainsi saisi , va devoir instruire une information concernant la personne incriminée . Qui celle-ci , par la suite, sera vraiment désolé et certainement mal barrée devant ses actions commises et dégeux.
Heureusement que le Procureur prend en charge ,sur sa propre intention et initiative la peur de la pauvre femme !

Et vous trouvez ça normal ???

Signaler Répondre

avatar
r.neufang@hotmail.fr le 12/06/2021 à 08:05

Sait la que l'on voit que nos frontières sont bien garder pourtant j'avais Cru entendre qu'il renforçait les contrôles même pour le covid on est vraiment dans un pays de guignols !

Signaler Répondre

avatar
Pimpon le 12/06/2021 à 06:51
Et alors? a écrit le 11/06/2021 à 22h40

ça vous étonne? Ou alors vous avez depuis 30 ans cru Chirac, Sarko, Fillon et maintenant Wauquiez

Tus oublis Mitterand, Jospin, Hollande.

Signaler Répondre

avatar
marionLena le 12/06/2021 à 00:51
Ch04 a écrit le 11/06/2021 à 22h40

Qu’il soit expulsé pour de bon !!
Qu’est-ce qu’il fait encore là cet énergumène ???

Même si il est expulsé vous allez voir qu’il va revenir j’en suis sûr… la France est bien trop laxiste…

Signaler Répondre

avatar
IlFautAgir le 12/06/2021 à 00:50

Donc cette rakaille est interdit de territoire français mais est toujours sur le territoire? Tout va bien…

Et elle refuse de porter plainte car il l’a probablement menacée…

On attends qu’elle meurt ou on agit vraiment ? Bracelet anti rapprochement, expulsion du territoire… ?

Signaler Répondre

avatar
Et alors? le 11/06/2021 à 22:40
Pilou69 a écrit le 11/06/2021 à 20h26

Interdit de territoire et pourtant présent ! Dangereux pour cette femme.... Et pourtant toujours là... Combien sont ils dans le même cas ? Quand en plus ils ne touchent pas les aides....

ça vous étonne? Ou alors vous avez depuis 30 ans cru Chirac, Sarko, Fillon et maintenant Wauquiez

Signaler Répondre

avatar
Ch04 le 11/06/2021 à 22:40

Qu’il soit expulsé pour de bon !!
Qu’est-ce qu’il fait encore là cet énergumène ???

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 11/06/2021 à 20:26

Interdit de territoire et pourtant présent ! Dangereux pour cette femme.... Et pourtant toujours là... Combien sont ils dans le même cas ? Quand en plus ils ne touchent pas les aides....

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 11/06/2021 à 19:06
Oui a écrit le 11/06/2021 à 18h45

Très juste, la plupart du temps ses femmes sont terrifiées et pensent échapper aux bourreaux en se taisant, ce qui est hélas faux. Condamner ce mec ? L’expulser directement c’est mieux et le ficher comme étant dangereux et interdit de remettre un orteil en France, marre de ces sauvages qui agressent des femmes et qui pensent qu’elles sont leur objet

En effet, comment peut on imaginer un instant la souffrance et la peur d'une femme, d'une conjointe.... complètement isolée avec ses peurs et son silence face à un individu très agressif , imposant, déterminé......à l'action facile ???

Signaler Répondre

avatar
Oui le 11/06/2021 à 18:45
Calahann a écrit le 11/06/2021 à 18h32

L'État, le Procureur, la police...... pourront poser une plainte collective en faveur de la victime même sans son accord devant un juge !
Le Juge ainsi saisi , va devoir instruire une information concernant la personne incriminée . Qui celle-ci , par la suite, sera vraiment désolé et certainement mal barrée devant ses actions commises et dégeux.
Heureusement que le Procureur prend en charge ,sur sa propre intention et initiative la peur de la pauvre femme !

Très juste, la plupart du temps ses femmes sont terrifiées et pensent échapper aux bourreaux en se taisant, ce qui est hélas faux. Condamner ce mec ? L’expulser directement c’est mieux et le ficher comme étant dangereux et interdit de remettre un orteil en France, marre de ces sauvages qui agressent des femmes et qui pensent qu’elles sont leur objet

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 11/06/2021 à 18:32

L'État, le Procureur, la police...... pourront poser une plainte collective en faveur de la victime même sans son accord devant un juge !
Le Juge ainsi saisi , va devoir instruire une information concernant la personne incriminée . Qui celle-ci , par la suite, sera vraiment désolé et certainement mal barrée devant ses actions commises et dégeux.
Heureusement que le Procureur prend en charge ,sur sa propre intention et initiative la peur de la pauvre femme !

Signaler Répondre

avatar
Lagazet le 11/06/2021 à 18:06

La peur et la soumission font parti de la vie de ces femmes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.