Viol aggravé filmé à Lyon : les jeunes condamnés jusqu'à 5 ans de prison

Viol aggravé filmé à Lyon : les jeunes condamnés jusqu'à 5 ans de prison
Photo d'illustration- LyonMag

Le procès a débuté ce lundi devant les assises des mineurs du Rhône.

Cinq jeunes, deux garçons et trois filles, étaient jugés cette semaine pour avoir fait subir un véritable calvaire à une adolescente âgée de 14 ans en 2018 dans une maison abandonnée à Villeurbanne. 

Selon Le Progrès, des peines de prison ont été prononcées. Une première personne a été condamnée à cinq ans de prison, dont une partie avec sursis, pour viol. Un autre jeune à écopé de la même peine pour avoir forcé la victime à lui faire une fellation.

Le troisième individu, qui donnait des consignes à distance, a été condamné à trois ans, une autre jeune à un an avec sursis, pour avoir filmé. Enfin, une dernière, accusée de complicité, a également eu trois ans.

Pour rappel, la victime avait été frappée et violée avant d’être relâchée par ces bourreaux, alors âgés de 14 à 17 ans. L'adolescente avait été forcée de se mettre nue avant d’être battue à coups de câble et d’une planche. Sous la menace d’un couteau, elle avait ensuite été obligée de pratiquer une fellation à l’un de ses tortionnaires. Le tout avait été filmé et diffusé sur Internet. 

Tags :

viol filmé

Lyon

24 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
popolon50 le 05/07/2021 à 14:11

Et la victime elle en aura pour toutes sa vie des séquelles. encore une fois vive la justice au quotidien.

Signaler Répondre

avatar
Salut le bulot . le 04/07/2021 à 13:06
RG79 a écrit le 04/07/2021 à 07h57

On ne met pas des fauves malades derrière les barreaux d'une prison....on les met dans une cage d'un zoo...pour longtemps

Comme toi ?

Signaler Répondre

avatar
RG79 le 04/07/2021 à 07:57

On ne met pas des fauves malades derrière les barreaux d'une prison....on les met dans une cage d'un zoo...pour longtemps

Signaler Répondre

avatar
Ma le 03/07/2021 à 22:53

Bizarre, pas de réaction de nos féministes

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 03/07/2021 à 18:21

Rappel : les peines encourues pour les mineurs p(puisque ce sont des mineurs...) sont de la moitié de celle des adultes sauf si les juges en décident autrement pour des jeunes approchant la majorité et en fonction de l'étude de personnalité.
Ce qui est regrettable c'est que des jeunes soit élevés (ou non élevés) de façon à avoir en groupe de tels comportements criminels, ce qui est regrettable c'est qu'on n'enseigne pas inlassablement "mon corps c'est mon corps" alors que les heures prévues pour l'éducation sexuelle ne sont jamais assurées.

Signaler Répondre

avatar
Anouchka le 03/07/2021 à 16:28
bullit a écrit le 03/07/2021 à 14h29

Ils mériteraient d’être jugé comme des adultes car c’est horrible leurs barbarie et viol sur cette petite sérieux 15 ans chacun sans pitié comme eux l’ont été

La vie ne fait de cadeau à Personne . Les simples d’esprits,les naïfs, les crédules, les faibles , les CASSOS et autres blaireaux sont et seront toujours la nourriture des prédateurs de toutes obédiences. C’est une réalité depuis la nuit des temps et ce jusqu’à la fin de l’humanité toute entière.

Signaler Répondre

avatar
bullit le 03/07/2021 à 14:29

Ils mériteraient d’être jugé comme des adultes car c’est horrible leurs barbarie et viol sur cette petite sérieux 15 ans chacun sans pitié comme eux l’ont été

Signaler Répondre

avatar
Laxineiia9 le 03/07/2021 à 13:47
Manivelle a écrit le 03/07/2021 à 12h29

Non, ils étaient 130 jeunes , oui maman. A force de raconter des mensonges tu en deviens une mythomane comme beaucoup de femmes aujourd’hui.

Je n’apprécie pas que vous puissiez ironiser sur un acte d’une tel gravité !

Si vous ne me croyez pas faites vos propres recherches, sur YouTube vous avez juste à rechercher : « 30 Racailles viol » et vous verrez l’histoire, il y a bien eu 6 mois avec sursis !

Signaler Répondre

avatar
Les paris sont ouvert ? le 03/07/2021 à 12:56
Vive l’abstention. a écrit le 03/07/2021 à 12h35

C’est bien cela que je ne vote PLUS pour personne et surtout p,us pour des femmes .

Ah, la guerre entre les femmes et les hommes à commencé ?

Signaler Répondre

avatar
Vive l’abstention. le 03/07/2021 à 12:35
mâles en danger a écrit le 03/07/2021 à 11h22

oui sa s'appelle balancetonporc

C’est bien cela que je ne vote PLUS pour personne et surtout p,us pour des femmes .

Signaler Répondre

avatar
Manivelle le 03/07/2021 à 12:29
Laxineiia9 a écrit le 03/07/2021 à 12h01

Ça ne m’étonne pas il y a une dizaine d’années 30 jeunes de cité avaient vi0lé une fille de 13 ans dans une cité, ils avaient eu 6 mois avec sursis et juste 1 ou 2 avaient eu 1 an ferme.

Non, ils étaient 130 jeunes , oui maman. A force de raconter des mensonges tu en deviens une mythomane comme beaucoup de femmes aujourd’hui.

Signaler Répondre

avatar
Laxineiia9 le 03/07/2021 à 12:01

Ça ne m’étonne pas il y a une dizaine d’années 30 jeunes de cité avaient vi0lé une fille de 13 ans dans une cité, ils avaient eu 6 mois avec sursis et juste 1 ou 2 avaient eu 1 an ferme.

Signaler Répondre

avatar
Laxineiia le 03/07/2021 à 12:00

Donc 5 ans dont 2 avec sursis pour viol, torture… 3 ans pour avoir commandité un viol, torture…

Pas cher payé du tout !!!!!!

Signaler Répondre

avatar
mâles en danger le 03/07/2021 à 11:22
Honte a écrit le 03/07/2021 à 09h31

On devrait afficher leurs photos en grand durant la durée de leur sursis avec leurs noms et un résumé de leurs actions dans la ville et sur internet. Ben quoi, ils et elles (!!!) en étaient fiers, non ?
Quelle réparation pour la victime ?
Et après, on dit que non, pas du tout, la porno et la violence sur internet accessibles par tout le monde n’ont aucune influence.

oui sa s'appelle balancetonporc

Signaler Répondre

avatar
Mère isolée, enfants déjantés . le 03/07/2021 à 10:32
Fatiguant a écrit le 03/07/2021 à 10h04

On s'en fou de contumace ou non... ça change quoi à part vouloir montrer sa science ?

Des tribunaux constitués que de Femmes , greffières, magistrates , juges , avocates .... et après ils accusent la justice de laxisme, mdr. Même dans les commissariats, elles sont majoritaires, ils faut être fous pour faire encore ce métier de fusibles au masculin.

Signaler Répondre

avatar
C’est un beau résultat ? le 03/07/2021 à 10:28
Habitant a écrit le 03/07/2021 à 08h44

Quelques petites années sympa passées entre "potes" en prison pour les agresseurs, et une vie foutue en l'air pour la victime.
A vomir comme d'hab

Des générations sorties de la société déjantées matriarcale qui n’ont AUCUN complexes ni aucune morale.

Signaler Répondre

avatar
Au pays des femens . le 03/07/2021 à 10:27
Honte a écrit le 03/07/2021 à 09h31

On devrait afficher leurs photos en grand durant la durée de leur sursis avec leurs noms et un résumé de leurs actions dans la ville et sur internet. Ben quoi, ils et elles (!!!) en étaient fiers, non ?
Quelle réparation pour la victime ?
Et après, on dit que non, pas du tout, la porno et la violence sur internet accessibles par tout le monde n’ont aucune influence.

Ont devrait aussi afficher le Nom de toutes les saintes nitouches qui se prostituent sur INTERNET !

Signaler Répondre

avatar
Fatiguant le 03/07/2021 à 10:04
kikou a écrit le 03/07/2021 à 08h26

Ce résumé des condamnations est aléatoire car mal renseigné et confus. D'une, celui qui aurait commandité cet acte était-il présent à l'audience ? Si non , sa peine est prononcée par contumace. Sa peine prononcée est elle avec sursis ? Hauteur du sursis de celui condamné à 5 ans de prison ? Ces jeunes gens ont-ils été emprisonnés après condamnation ?

On s'en fou de contumace ou non... ça change quoi à part vouloir montrer sa science ?

Signaler Répondre

avatar
Honte le 03/07/2021 à 09:31
Chouki a écrit le 03/07/2021 à 07h45

Violenter une gamine et diffuser les images sur internet, ne vaut que 5 ans maxi avec sursis.

Petite question, à quel peine serait comdamnée la victime si elle decidait de raconter sur le net ou même dans les médias son calvaire en diffusant les noms et photos de des ses agresseurs.

On devrait afficher leurs photos en grand durant la durée de leur sursis avec leurs noms et un résumé de leurs actions dans la ville et sur internet. Ben quoi, ils et elles (!!!) en étaient fiers, non ?
Quelle réparation pour la victime ?
Et après, on dit que non, pas du tout, la porno et la violence sur internet accessibles par tout le monde n’ont aucune influence.

Signaler Répondre

avatar
cat-on-orbit le 03/07/2021 à 09:06

Même pas 5 ans complet (sachant que de toutes façons il n'aurait pas fait entièrement leur peines).
Et la prochaine fois que le gouvernement voudra se féliciter d'avoir enrayer la surpopulation carcérale libération massives comme au début de la crise covid.

Signaler Répondre

avatar
Habitant le 03/07/2021 à 08:44

Quelques petites années sympa passées entre "potes" en prison pour les agresseurs, et une vie foutue en l'air pour la victime.
A vomir comme d'hab

Signaler Répondre

avatar
Logique le 03/07/2021 à 08:30

C'est vraiment une justice à deux balles une honte 5 ans avec sursis plus les remise de peine en sachant qu'il devait être en prison depuit 2018 en gros d'ici la fin de l'année il sont dehor et libre après il s'étonnent que certains fassent justice eux même

Signaler Répondre

avatar
kikou le 03/07/2021 à 08:26

Ce résumé des condamnations est aléatoire car mal renseigné et confus. D'une, celui qui aurait commandité cet acte était-il présent à l'audience ? Si non , sa peine est prononcée par contumace. Sa peine prononcée est elle avec sursis ? Hauteur du sursis de celui condamné à 5 ans de prison ? Ces jeunes gens ont-ils été emprisonnés après condamnation ?

Signaler Répondre

avatar
Chouki le 03/07/2021 à 07:45

Violenter une gamine et diffuser les images sur internet, ne vaut que 5 ans maxi avec sursis.

Petite question, à quel peine serait comdamnée la victime si elle decidait de raconter sur le net ou même dans les médias son calvaire en diffusant les noms et photos de des ses agresseurs.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.