Lyon : la mairie s'engage dans la 2e phase de restauration de l'église Saint-Bruno-les-Chartreux

Lyon : la mairie s'engage dans la 2e phase de restauration de l'église Saint-Bruno-les-Chartreux
DR

Ce mardi soir, Grégory Doucet se rendait à Saint-Bruno-les-Chartreux dans le 1er arrondissement de Lyon.

Le maire écologiste pouvait ainsi se rendre compte des résultats de la première phase de restauration de l'église, qui a "permis de rendre sa splendeur à quelques-unes des pièces architecturales et ornementales les plus magnifiques de l’édifice".

Grégory Doucet n'était pas venu les mains vides puisqu'il a souhaité poursuivre le travail engagé. L'édile a donc signé la convention pour lancer une seconde phase de travaux "afin de disposer d'un patrimoine à l'éclat retrouvé".

Propriété de la Ville de Lyon et classée au titre des Monuments historiques en 1911, Saint-Bruno-les-Chartreux connaît plusieurs étapes de restauration depuis les années 1990.
Engagée en 2018, la première phase aura coûté 1,7 million d'euros, pris en charge par la Ville, l'Etat et le mécenat.

Les travaux à venir débuteront au 1er trimestre 2022 et doivent se conclure mi-2023. Ils concerneront les couvertures, les façades du choeur et du chevet et les cinq chapelles latérales encore jamais restaurées. Cette fois, ce sont 2,3 millions d'euros qui seront débloqués.

A noter enfin que la convention patrimoine 2019/2024 concernera également les restaurations de la façade principale de l'église Saint-Bonaventure (2e arrondissement), de l'église Saint-Irénée (5e arrondissement) et de l'intérieur de l'église Saint-Nizier (2e).

Pour l’heure, les conditions atmosphériques peu engageantes ont empêché que la cérémonie d’inauguration de la rénovation de la façade de l’église (réalisée en 1870 par l’architecte Louis Saint Marie Perrin) se déroule dans la cour, mais la satisfaction de tous les participants était palpable. Et quand Grégory Doucet a pris la parole, il l’a fait pour rappeler au nom des Lyonnais et à titre personnel combien l’avancement des travaux l’avait réjoui.

Il est vrai que par le fameux procédé du avant/après, l’architecte en charge de la rénovation de la façade, Renzo Wieder, a bien montré au public rassemblé dans l’église, ce que les passants et curieux des beautés architecturales lyonnaises avaient pu gagner à la restauration. Les lasers à infrarouge et autres techniques employées ont complètement transformé une façade qui avait été peu à peu envahie par des croûtes noires que l’équipe a fait disparaître, restaurant notamment la statue de Saint Bruno.

Reste à faire venir des visiteurs en nombre : "100 000 visiteurs en 15 ans c’est bien, mais ça ne nous suffit pas", a martelé Marie-Claude Dumont, présidente de l’association Eglise Saint Bruno. Elle a donc l’intention d’agir auprès d’Only Lyon de manière à ce que l’église fasse partie d’un circuit de visite baroque qui se terminerait par la chapelle de la Trinité après être partie de la Croix Rousse. Un miracle supplémentaire est sans doute possible puisque le maire de Lyon, l’écologiste Grégory Doucet et le Préfet républicain Pascal Mailhos se sont déjà retrouvés au premier rang, côte à côte, dans une église très catholique.

@lemediapol

X
19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
henon le 07/10/2021 à 22:55
Génération Omega a écrit le 07/10/2021 à 18h02

Ecoutez. c'est la nouvelle génération qui n'a rien à cirer ni de l'histoire ni de l'art baroque.

Tout ce qu'on voit, c'est une grosse perte d'argent mieux dépensé pour d'autres besoins d'une plus grande utilité sociale.

Un jour peut-être, la "nouvelle génération" se rendra compte que l'inculture et l'ignorance sont des drames de société. Passer toute la journée les yeux rivés sur l'écran de son portable, lecture qui ne laisse rien et empêche de réfléchir, regarder en boucle des séries de télé réalité sans aucun intérêt sont des attitudes passives. Ne jamais ouvrir un livre de sa vie est aussi un marqueur certain de décadence. C'est un non-choix qui amènera rapidement à un retournement de situation salutaire. Il suffit d'attendre une "nouvelle nouvelle génération".

Signaler Répondre

avatar
Azraël le 07/10/2021 à 19:34
simone du bavoir a écrit le 07/10/2021 à 06h38

ho,putaing!!...le boulet..............

100,000 visiteurs en 15 ans, ça en fait 20 par jour. Si on retire les grenouilles de bénitier, le bedeau, le sacristain, l'employé de la mairie qui passe le balai. la sœur tourière qui ouvre et ferme il ne reste plus grand monde.
Des comme ça, il y en a des centaines, aucun charme, aucun cachet.
Et en plus. intégrée dans un complexe scolaire.

Signaler Répondre

avatar
Génération Omega le 07/10/2021 à 18:02

Ecoutez. c'est la nouvelle génération qui n'a rien à cirer ni de l'histoire ni de l'art baroque.

Tout ce qu'on voit, c'est une grosse perte d'argent mieux dépensé pour d'autres besoins d'une plus grande utilité sociale.

Signaler Répondre

avatar
Wobba le 07/10/2021 à 10:12

On a bien payé la toiture du quai Tilsitt...

Signaler Répondre

avatar
henon le 07/10/2021 à 08:08

Cet édifice, classé monument historique depuis 1911, est l'un des plus beaux exemples de l'art baroque à Lyon. Cette tranche de travaux et celle à venir ont été financées en grande partie par des fonds privés issus du mécénat. Le patrimoine de cette qualité comme tant d'autres à Lyon fait que le tourisme est très développé dans notre ville; qui dit tourisme dit création d'emplois, recettes fiscales et retombées économiques. On peut très bien visiter ces lieux sans être croyant; il suffit d'être un peu cultivé et s'intéresser à l'histoire.

Signaler Répondre

avatar
simone du bavoir le 07/10/2021 à 06:38
Grincheux a écrit le 06/10/2021 à 17h18

C'est juste que ce bâtiment est très moche, sans aucune originalité. Et ça coûte une blinde

ho,putaing!!...le boulet..............

Signaler Répondre

avatar
Mont Monnet le 06/10/2021 à 21:32

Ca me rappelle Jean Tiberi qui faisait restaurer les églises de Paris... Je me souviens.

Signaler Répondre

avatar
Grincheux le 06/10/2021 à 17:18

C'est juste que ce bâtiment est très moche, sans aucune originalité. Et ça coûte une blinde

Signaler Répondre

avatar
Sound le 06/10/2021 à 13:21
Bull Rider a écrit le 06/10/2021 à 11h18

Je vois que les commentateurs ne savent pas lire.
Le texte dit:
"Propriété de la Ville de Lyon et classée au titre des Monuments historiques en 1911, Saint-Bruno-les-Chartreux".
Donc ce n'est pas le Vatican qui est propriétaire, mais la ville de LYON.
Ensuite, arrêtez les amalgames Le rapport entre un bâtiment historique et des prêtres désaxés .Toutes les religions ont quelques chose à se reprocher comme l'humanité et les êtres humains.
Le " wokisme"et la cancel culture, sont pour les gens rétrécis du cerveau qui ont oublié de s' instruirent ( ou une mode comme les hippies) .

Un sage qui crie dans le désert des fous... et ne lui revient que le son du silence.

Signaler Répondre

avatar
Basi le 06/10/2021 à 12:46
1905 a écrit le 06/10/2021 à 12h07

Pour les ignares dans la loi de 1905 qui definit la laïcité l'entretien des églises est à la charge du maire. Il a fallut faire quelques concessions !

Bah si on exécute la loi de 1905,ca serait bien de l’appliquer aussi pour les autres religions !!!!ne vous servez pas des lois,seulement quand elles vous arrangent !!!

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 06/10/2021 à 12:44

Il faut que Mr Doucet garde les sous, pour ensuite les donner aux prêtres, qui vont en avoir grandement besoins vu ce qu'il se profile pour eux...

Signaler Répondre

avatar
Soucoupe Volante Power ! le 06/10/2021 à 12:39
Toussaufecologiste a écrit le 06/10/2021 à 12h34

Certes propriété de la ville de Lyon mais utilisée par la communauté catholique, il faudrait verser un loyer décent à la ville de Lyon le Vatican est blindé de fric, il n' a qu à voir les propriétés de l église sur la métropole lyonnaise

mieux vaut le raser et utiliser le terrain pour construire quelques HLM. trop de mal logés à Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Toussaufecologiste le 06/10/2021 à 12:34

Certes propriété de la ville de Lyon mais utilisée par la communauté catholique, il faudrait verser un loyer décent à la ville de Lyon le Vatican est blindé de fric, il n' a qu à voir les propriétés de l église sur la métropole lyonnaise

Signaler Répondre

avatar
1905 le 06/10/2021 à 12:07

Pour les ignares dans la loi de 1905 qui definit la laïcité l'entretien des églises est à la charge du maire. Il a fallut faire quelques concessions !

Signaler Répondre

avatar
Jeep le 06/10/2021 à 11:31

Si ils retrouvent mon ballon 🎈 Goldorak sur la toiture envoyé par mégarde sur le toit en 1979 merci de le laisser à l'hôtel de Ville

Signaler Répondre

avatar
Bull Rider le 06/10/2021 à 11:18

Je vois que les commentateurs ne savent pas lire.
Le texte dit:
"Propriété de la Ville de Lyon et classée au titre des Monuments historiques en 1911, Saint-Bruno-les-Chartreux".
Donc ce n'est pas le Vatican qui est propriétaire, mais la ville de LYON.
Ensuite, arrêtez les amalgames Le rapport entre un bâtiment historique et des prêtres désaxés .Toutes les religions ont quelques chose à se reprocher comme l'humanité et les êtres humains.
Le " wokisme"et la cancel culture, sont pour les gens rétrécis du cerveau qui ont oublié de s' instruirent ( ou une mode comme les hippies) .

Signaler Répondre

avatar
Soucoupe Volante Power ! le 06/10/2021 à 10:41
Bibip a écrit le 06/10/2021 à 10h26

Laïcité à 2 vitesses…

conclusion : les enfants vont continuer à souffrir, tout va bien aux yeux des 'autorités' à Lyon. on verra Doucet en tête de la procession du 8 décembre, un événement que j'espère sera interdit par le préfet.

Signaler Répondre

avatar
la duplicité du khmer vert le 06/10/2021 à 10:36

En lisant ces chiffres :

"Engagée en 2018, la première phase aura coûté 1,7 million d'euros, pris en charge par la Ville, l'Etat et le mécenat....
Les travaux à venir débuteront au 1er trimestre 2022 et doivent se conclure mi-2023.... Cette fois, ce sont 2,3 millions d'euros qui seront débloqués."

on ne peut pas cacher son sentiment de scandale face à la duplicité du khmer vert qui soutien ces dépenses absurdes pour un monument religieux mieux destiné à être rasé que conservé sur le fond de la pédocriminalité endémique dans l'église catholique en France. mais Doucet a besoin de ses 'soutiens', peu importe leur idéologie et leur vacuité éthique.

Signaler Répondre

avatar
Bibip le 06/10/2021 à 10:26

Laïcité à 2 vitesses…

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.